En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Allergie : avoir un animal protège... mais pas longtemps.

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 221 lecteurs

Vivre avec un animal domestique dès le plus jeune âge permet-il de réduire le risque d’allergie à l’âge adulte ?

chat

Par le passé, quelques études ont montré que les jeunes enfants vivant avec des animaux domestiques semblent être moins sujets à certaines maladies allergiques (eczéma atopique, asthme, etc.). Mais cet effet protecteur dure-t-il jusqu'à l'âge adulte ?

Pour le savoir, des chercheurs américains ont mené une étude sur 671 nouveau-nés, qu’ils ont suivis chaque année pendant six ans. Les participants ont ensuite été recontactés à l’âge de dix-huit ans. Environ 45 % d’entre eux avaient été en contact avec un chat ou un chien pendant la première année de leur vie.

Selon les résultats de cette étude, l’effet protecteur de l’exposition aux animaux domestiques sur le risque d’allergie ne se poursuit pas chez l’adulte. Autrement dit, les adultes exposés dès le plus jeune âge à des animaux de compagnie sont tout aussi susceptibles de développer une allergie que les adultes n'ayant pas été exposés.

 

Source : Wegienka G et al : Indoor pet exposure and the outcomes of totaal IgE and sensitization at age 18 years. J Allergy Clin Immunol 2010.

Commentaires (0)