En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

La mauvaise influence du burn out sur le poids

1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 568 lecteurs

Le burn out peut induire des comportements alimentaires favorisant la prise de poids.

burn out

Un stress continu au travail et des conditions professionnelles frustrantes peuvent conduire à l’épuisement professionnel. Ce trouble psychique, également appelé "burn out", se traduit par une fatigue intense, des difficultés de concentration, un sentiment d’échec et une démotivation. Les conséquences sont d’ordre professionnel (arrêts maladie à répétition), social (la personne s’isole) et médical. Le burn out est considéré comme un facteur de risque de survenue de dépression, de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2 et d’obésité.

Des chercheurs ont étudié la relation entre le burn out et les troubles du comportement alimentaire. Ils ont inclus des femmes actives, âgées en moyenne de 45 ans, dans un essai visant à évaluer les méthodes d’accompagnement destinées à améliorer l’hygiène de vie et à réduire les facteurs de risque pour la santé (tabac, alcool, etc).

Sur les 230 participantes, un tiers étaient obèses, un tiers en surpoids et un tiers de poids normal. Des questionnaires validés remis à chaque participante au début de l’étude et à douze mois ont permis de recueillir les données sur le comportement alimentaire et le burn out. L’IMC (indice de masse corporel) et le poids ont également été mesurés à deux reprises.

D’après les résultats, les femmes souffrant d’épuisement professionnel avaient plus de risque de présenter un comportement alimentaire favorisant la prise de poids. Elles avaient davantage tendance à manger sous l’effet de l’émotion et de manière incontrôlée. En outre, il semble que le burn out rend inefficace les différentes mesures visant à améliorer le comportement alimentaire et l’hygiène de vie.

Pour les auteurs, il est donc nécessaire de prendre en charge un éventuel burn out avant d’intervenir sur le comportement alimentaire, dans le cadre du traitement du surpoids ou de l'obésité.

 

Source : Navanperä NJ et al : Occupationnal burnout, eating behavior, and weight among working women. Am J Clin Nutr, 2012.

Commentaires (0)