En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Comment réagir lorsqu’un enfant a avalé un objet ?

Mis à jour : Mardi 23 Juillet 2013

Que faire lorsqu’un enfant a avalé un objet ?

  • Ne vous affolez pas et ne grondez pas l’enfant. Evitez de l’allonger et maintenez-le assis. Demandez-lui calmement de vous décrire l’objet avalé.
  • Faites-le se pencher en avant et essayez de lui faire cracher l’objet s’il le sent toujours dans sa gorge.
  • Si l’objet est coincé dans sa gorge, faites-lui ouvrir la bouche. Si l’objet est clairement visible et facile à atteindre, maintenez sa mâchoire ouverte (par exemple en le faisant mordre avec ses molaires sur un bouchon de liège) et retirez-le délicatement.
  • Si l’objet a été entièrement avalé et s’il est susceptible de blesser l’intestin (par exemple un objet piquant), faites ingérer à l’enfant, après avoir consulté votre médecin par téléphone, des asperges ou des poireaux : les fibres enroberont l’objet tout au long du transit intestinal. Allez ensuite consulter votre médecin. Recueillez et surveillez les selles pendant quatre jours et assurez-vous que l’enfant n’a pas mal au ventre. 
Conduite à tenir si un enfant a avalé un objet
  Si l'enfant a avalé un objet volumineux, coupant ou pointu, ou s'il s'agit d'une pile.
  Si l'objet est resté coincé dans la gorge, s'il n'est pas visible.
  Si l'enfant a soudainement du mal à respirer (15 ou 112).
  Si l'enfant se plaint de douleurs abdominales, de fièvre ou d'une toux incessante quelques jours après l'ingestion de l'objet.
  Si l'objet est de petite taille et ne présente pas de danger a priori, essayez de lui faire cracher l'objet ou lui retirer, sinon consultez votre médecin.
Légende
Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
Consultez un médecin dans la journée.
Il est possible de s’automédiquer.

Que faire s’il a avalé une pile ?

Les piles de montre ou de jouets électroniques sont petites et risquent d’être avalées. Dans ce cas, elles provoquent des brûlures digestives, des maux de ventre et des coliques intenses. Si votre enfant a avalé une pile, conduisez-le dans un centre hospitalier d’urgence. La pile sera localisée et extraite par les moyens adaptés à l’endroit où elle se trouve dans le tube digestif.

Que faire s’il a avalé une arête de poisson ?

L’ingestion d’une arête de poisson est rarement sérieuse. Mais il peut arriver qu’elle se plante dans l’amygdale, qui est parfois volumineuse chez un enfant. N’essayez pas de retirer l’arête avec les doigts ou avec une pince. Le mieux est de lui faire avaler des boulettes de mie de pain. Si l’arête est toujours là, voyez votre médecin. Si elle a disparu, surveillez malgré tout l’état de l’enfant : une toux persistante peut faire craindre que l’arête ne soit bloquée plus bas. Dans les jours qui suivent, un mal de gorge ou une poussée de fièvre peut évoquer une infection de l’amygdale.

Que fait le médecin en cas d’ingestion d’un objet ?

Si l’objet a été complètement avalé, le médecin peut prescrire une radiographie pour le localiser. Dans certains cas, il est nécessaire d’intervenir par endoscopie pour extraire un objet avalé et coincé dans le tube digestif.

 

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité