En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Lexique médical – Termes commençant par D

Cliquez sur une lettre pour accéder aux définitions du lexique.

date de péremption

La stabilité des substances contenues dans un médicament n'est garantie par un laboratoire que pendant une période limitée après la fabrication. Une date de péremption figure sur l'emballage ; au-delà de cette date, le médicament périmé risque de perdre son efficacité et son usage est déconseillé. Dans certains cas, la dégradation des substances actives peut aboutir à la formation de composés toxiques (c'est le cas notamment pour les tétracyclines) et le médicament ne doit en aucun cas être utilisé. Il faut prendre l'habitude de rapporter à votre pharmacien les médicaments dont vous n'avez plus l'usage.

DCI

Abréviation de dénomination commune internationale.

Nom scientifique de la substance thérapeutique contenue dans un médicament. À la différence du nom de marque, la DCI est utilisée dans tous les pays.

débit cardiaque

Quantité de sang pompé par le cœur par minute. Il varie en fonction de la taille du cœur, de la puissance des contractions et de la fréquence cardiaque.

décoction

Mode de préparation de certaines tisanes ; ce procédé permet d'extraire les substances contenues dans les plantes, en les mélangeant avec de l'eau. Ce mélange est ensuite porté à ébullition de façon prolongée. Cette technique est différente de l'infusion ou de la macération.

décollement placentaire

En fin de grossesse, le placenta (organe chargé de régler les échanges entre la mère et l'embryon) peut se décoller partiellement de l'utérus, ce qui entraîne des saignements. Le sang s'accumule et forme un hématome entre le placenta et l'utérus. Le décollement placentaire peut provoquer un accouchement prématuré ou la mort du fœtus. Dans la plupart des cas, le repos suffit à prévenir ces complications.

décongestionnant

Médicament destiné à diminuer l'afflux de sang dans un organe souffrant d'inflammation.

Voir aussi  : vasoconstricteur.

décontamination

Dans le cadre de l'entretien des lentilles de contact, la décontamination a pour but d'éliminer la majorité des microbes, amibes, champignons microscopiques, virus présents à la surface des lentilles ou dans leur étui. La décontamination chimique (à froid) est pratiquée par une immersion prolongée dans une solution appropriée. La décontamination à chaud est possible pour certaines lentilles souples hydrophiles ; elle est pratiquée en plaçant les lentilles dans l'étui contenant du sérum physiologique et en immergeant cet étui dans une eau maintenue à une température de l'ordre de 90 °C pendant 15 minutes.

déficit immunitaire

Incapacité des systèmes de défense de l'organisme à accomplir leurs fonctions ; elle est due à la baisse des globules blancs ou des anticorps (immunoglobulines). Les causes les plus fréquentes de déficit immunitaire sont les anomalies génétiques, les traitements des cancers (chimiothérapie ou radiothérapie) et le sida.

delirium tremens

État grave associant un délire, des hallucinations, des tremblements généralisés, une angoisse extrême. Il survient chez l'alcoolique chronique lors d'une privation d'alcool ou, au contraire, d'une ivresse aiguë, d'une infection, d'un traumatisme. Il est dû à des lésions toxiques du cerveau.

dengue

Maladie virale tropicale transmise par le moustique Aedes.

Consultez l'article : Dengue

dentifrice

Pâte, poudre, gel ou liquide destiné à nettoyer les dents. Les dentifrices traitants, ou thérapeutiques, contiennent des substances qui renforcent l'action du brossage, protègent l'émail ou les gencives, dissolvent le tartre, etc.

dénutrition

Carence en éléments nutritifs par insuffisance d'apport alimentaire.

dépendance

Besoin psychique ou physique entraîné par la prise de certaines substances naturelles ou médicamenteuses. Cet état peut s'accompagner, à l'arrêt des prises, de symptômes variés, regroupés sous le terme de syndrome de sevrage.

dépression

Maladie associant le plus souvent un sentiment de fatigue, d'inutilité, de culpabilité, d'incapacité à accomplir les tâches quotidiennes. Une perte d'appétit et des troubles du sommeil sont fréquents. Les pulsions suicidaires sont l'un des signes de gravité de la dépression.

Consultez l'article : Dépression

dépression respiratoire

Diminution, voire arrêt de la respiration, par inhibition des centres nerveux qui commandent les mouvements d'inspiration et d'expiration.

dermatite atopique

Maladie de la peau allergique et congénitale se traduisant essentiellement par des poussées d'eczéma chez le jeune enfant.

Consultez l'article : Eczéma du nourrisson (dermatite atopique)

dermatite herpétiforme

Maladie rare de la peau ressemblant à l'herpès.

dermatophyte

Champignon microscopique responsable d'infections cutanées : teigne, pied d'athlète, onyxis (lésion des ongles), etc.

dermatophytie

Infection de la peau ou des ongles par un champignon microscopique (dermatophyte).

dermatose

Nom général donné aux maladies de la peau.

dermatose bulleuse

Maladie de la peau se traduisant par l'apparition de bulles remplies de liquide, semblables aux cloques qui se forment après une brûlure.

derme

Couche de la peau située sous l'épiderme. Le derme est riche en fins vaisseaux sanguins, appelés capillaires.

dermite

Inflammation de la peau, sans présumer de sa cause.

Synonyme : dermatite.

dermite cortico-induite

Maladie de la peau consécutive à l'usage abusif de pommades ou de crèmes contenant des corticoïdes.

dermite périorale

Affection de la peau se traduisant par un anneau rouge, accompagné éventuellement de pustules, qui apparaît autour de la bouche. C'est une complication fréquente de l'application intempestive et prolongée de dermocorticoïdes sur le visage.

dermite séborrhéique

Maladie de la peau se traduisant par une rougeur et une desquamation touchant les régions pileuses et les ailes du nez.

dermocorticoïde

Préparation de corticoïdes pour usage local, destinée à soigner certaines maladies de la peau.

désensibilisation

Méthode de traitement préventif de certaines allergies.

déshydratation

Déficit de l'organisme en eau, dû à des pertes anormales de liquides (diarrhée, vomissements, transpiration abondante).

désinhibition

Baisse du contrôle des pulsions due à la consommation de certaines substances désinhibitrices comme l'alcool, le cannabis et d'autres drogues, ou de certains médicaments, comme les benzodiazépines. La désinhibition, présente aussi dans les états maniaques, peut conduire à un état d'euphorie, de familiarité excessive, voire d'agitation et d'agressivité. La désinhibition désigne également la propriété qu'ont certains neuroleptiques de lutter contre l'apathie et la démotivation liées à des psychoses.

desquamation

Élimination de couches cornées superficielles de l'épiderme (squames).

DH

Abréviation de décimale hahnemannienne. Elle correspond à la dilution au dixième d'une substance homéopathique (soit 1 volume de substance pour 9 volumes d'eau). 6 DH signifie que la substance (teinture mère) a subi 6 dilutions successives au dixième.

diabète

Terme général désignant les maladies se traduisant par l'émission d'urines abondantes et par une soif intense. Employé seul, le mot diabète concerne généralement le diabète sucré, qui correspond à une perturbation de la régulation des sucres de l'organisme par l'insuline. Il se traduit par l'augmentation du sucre (glucose) dans le sang et par sa présence éventuelle dans les urines. Il existe deux sortes de diabète sucré : le diabète de type 1, ou insulinodépendant, qui nécessite un traitement par l'insuline en injection, et le diabète de type 2, ou non insulinodépendant, qui peut, dans un premier temps, être traité par les antidiabétiques oraux.

Consultez l'article : Diabète de type 1 ou Diabète de type 2

diabète insipide

Type de diabète dû à un déficit en hormone antidiurétique, la vasopressine, qui maintient constante la quantité d'eau contenue dans le corps. Cette hormone est sécrétée par l'hypophyse. Ce déficit peut être dû à un traumatisme crânien, à une infection, à une tumeur ou à une maladie héréditaire exceptionnelle touchant le rein.

diagnostic

Action d'identifier une maladie avec précision.

dialyse

Procédé d'épuration du sang en cas d'insuffisance rénale grave, assurée essentiellement par l'emploi d'un rein artificiel.

diaphragme

Muscle en forme de coupole qui sépare le thorax de l'abdomen. Sa contraction (à l'inspiration) appuie sur les organes de l'abdomen et crée un vide dans la cage thoracique, produisant ainsi un appel d'air dans les poumons. Le diaphragme est percé de trois orifices, permettant le passage de l'œsophage, de la veine cave et de l'aorte. Lorsque des organes de l'abdomen pénètrent dans le thorax par l'un de ces orifices, on parle d'hernie diaphragmatique.

diarrhée

Le sens médical strict de diarrhée est « émission de selles trop fréquentes et trop abondantes ». En fait, le sens commun assimile la diarrhée à la notion de selles liquides et fréquentes. Normalement, les selles sont pâteuses, mais l'émission de selles liquides ou à peine formées, sans douleur ou trouble particulier associé, n'est pas pathologique. On peut parler de diarrhée lorsque les émissions de selles liquides se répètent dans la journée, et que les besoins sont impérieux ou douloureux.

Beaucoup de médicaments peuvent accélérer le transit intestinal et rendre les selles plus liquides, sans que cet effet indésirable soit réellement préoccupant.

Les antibiotiques peuvent altérer la flore digestive, indispensable à la digestion, et provoquer des diarrhées plus ou moins gênantes mais bénignes. L'effet apparaît immédiatement ou après quelques jours de traitement. Une forme de diarrhée grave et exceptionnelle, la colite pseudomembraneuse, peut être observée après un traitement antibiotique ; cette affection se traduit par l'émission de glaires et de fausses membranes (ressemblant à des lambeaux de peau) associées à des douleurs abdominales ; une constipation peut remplacer la diarrhée initiale. La colite pseudomembraneuse peut survenir plusieurs jours après l'arrêt du traitement antibiotique et nécessite un avis médical urgent.

Consultez l'article : Diarrhée et gastro-entérite de l’adulte ou Diarrhée et gastro-entérite de l’enfant

diarrhée du voyageur

Aussi appelée turista, cette diarrhée, généralement bénigne, est due à des bactéries et peut être contractée lors d'un voyage à l'étranger, avant que l'organisme se soit habitué aux germes présents dans l'environnement local.

Consultez l'article : Diarrhée du voyageur ou Turista

digitalique

Famille de médicaments apparentés à la digitaline, substance issue de la digitale pourpre (plante commune). Les digitaliques, utilisés en cardiologie, ralentissent le cœur et renforcent ses contractions.

dilution homéopathique

Dilution d'une substance active obéissant aux règles homéopathiques. La solution obtenue après plusieurs dilutions successives ne contient qu'une quantité infime de la substance active initialement présente. Les propriétés d'un remède homéopathique sont étroitement liées à leur dynamisation (agitation de la solution entre chaque dilution). Les unités qui expriment les dilutions homéopathiques sont : DH, CH et K (korsakovienne).

diphtérie

Maladie infectieuse due à une bactérie, le bacille diphtérique. Elle se manifeste par une angine d'aspect particulier. Sans traitement, elle peut se compliquer : paralysie du voile du palais, difficultés respiratoires, inflammation du muscle cardiaque, mauvais fonctionnement des reins, voire paralysies des membres. La vaccination a quasiment fait disparaître la diphtérie en Europe, mais quelques cas ont été récemment signalés en Russie. Elle persiste également dans les pays en voie de développement.

dispersible

Qualifie un comprimé qui se désagrège dans l'eau et permet d'obtenir une solution buvable. Contrairement au comprimé effervescent, il ne dégage aucun gaz.

dispositif transdermique

Système, parfois appelé timbre ou patch, permettant l'absorption d'un médicament au travers de la peau : il assure la diffusion de la substance active vers les vaisseaux sanguins du derme. La substance circule ensuite dans le sang et peut agir comme si elle avait été avalée ou injectée. Ce dispositif permet d'éviter l'effet de premier passage hépatique.

diurétique

Médicament permettant une élimination accrue d'eau par les reins. Le plus souvent, cette perte d'eau fait suite à la perte de sels provoquée par le médicament (salidiurétique).

Les diurétiques sont surtout utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle, alors que leur mécanisme d'action dans cette maladie est mal connu. Ils sont également prescrits dans l'insuffisance cardiaque aiguë ou chronique, les œdèmes et d'autres affections plus rares.

Ces médicaments provoquent une perte de sodium et de potassium (sauf pour certains d'entre eux appelés « épargneurs de potassium »). Leur prise prolongée nécessite donc un contrôle régulier du potassium sanguin, pour éviter les troubles cardiaques qui pourraient résulter d'une hypokaliémie (manque de potassium dans le sang). Le manque de sodium est une autre conséquence possible, mais plus rare aux posologies habituelles, de l'usage prolongé des diurétiques ; il se détecte également par une prise de sang.

diurétique de l'anse

Diurétique puissant qui agit sur un élément fonctionnel du rein, appelé anse de Henlé.

diverticule

Petite cavité en cul-de-sac développée aux dépens d'un organe (le tube digestif, le plus souvent). Un diverticule peut donner lieu à une inflammation.

diverticulose

Accumulation de diverticules.

dopamine

Substance impliquée dans le métabolisme du cerveau. Un déficit en dopamine dans une région particulière du cerveau provoque la maladie de Parkinson. Certains médicaments apportent de la dopamine au cerveau (lévodopa) et sont utilisés pour traiter cette maladie ; d'autres stimulent les récepteurs à la dopamine : ils ont des effets sur la lactation et le fonctionnement du cerveau.

dopaminergique

Médicament qui reproduit les effets de la dopamine.

Les principaux médicaments dopaminergiques sont utilisés dans la maladie de Parkinson ou dans les troubles de l'érection. Ils ne doivent pas être associés aux neuroleptiques, qui risquent d'annuler leur effet.

dorsalgie

Douleur du dos.

Consultez l'article : Mal de dos (lombalgie)

douleur neuropathique

Douleur due à une neuropathie, c'est-à-dire à une lésion du système nerveux. En pratique, la douleur résulte le plus souvent d'une atteinte des nerfs (névrite) : mononévrite (un seul nerf), polynévrite (atteinte diffuse de plusieurs nerfs), etc.

Les principales causes de névrite sont les virus (zona), les compressions des racines nerveuses (radiculonévrite) comme la sciatique, les troubles métaboliques comme le diabète, l'alcoolisme ou certains médicaments.

Si la polynévrite du diabète est rarement douloureuse, les autres causes peuvent être à l'origine de douleurs intenses et difficiles à traiter. Si les antalgiques usuels sont peu efficaces, d'autres produits comme les antidépresseurs donnent parfois de meilleurs résultats par une action antalgique spécifique et indépendante de l'effet antidépresseur ; certains anti-épileptiques sont également utilisés.

draineur

Substance capable de stimuler ou de faciliter l'élimination des déchets produits par le métabolisme de l'organisme. Un draineur peut agir sur les reins, le foie ou le tube digestif.

drépanocytose

Maladie héréditaire de l'hémoglobine, touchant surtout les personnes à peau noire d'origine africaine. Les globules rouges, déformés en faucilles, sont rigides et obstruent les petits vaisseaux sanguins. La drépanocytose provoque notamment des crises douloureuses, des accès de fièvre et une anémie. Les voyages en avion sont contre-indiqués dans les formes graves.

duodénum

Partie de l'intestin dans laquelle pénètrent les aliments issus de l'estomac.

Dupuytren

Maladie d'origine inconnue, se caractérisant par un épaississement et des nodosités de la paume des mains et parfois de la face antérieure des doigts. Elle aboutit à l'impossibilité d'étendre les doigts et se traite chirurgicalement.

durillon

Épaississement de la peau qui se forme sur les mains et les pieds là où elle est soumise à une pression forte et prolongée (par des chaussures, par exemple). Les durillons sont habituellement indolores.

Consultez l'article : Cors, durillon et œil de perdrix

dyshidrose

Maladie apparentée à l'eczéma, touchant essentiellement la paume des mains et la plante des pieds.

dyskinésie

Trouble de la coordination des mouvements.

dyslexie

Difficulté dans l'apprentissage de la lecture, fréquemment rencontrée chez l'enfant.

Consultez l'article : La dyslexie chez l'enfant

dysménorrhée

Règles douloureuses.

Consultez l'article : Règles douloureuses (Dysménorrhées)

dysthymie

Maladie chronique caractérisée par l'alternance de périodes de dépression et de périodes d'hyperactivité désordonnée. Cette maladie est également appelée psychose maniacodépressive. Le traitement de référence de la dysthymie est le lithium (à l'exclusion des oligo-éléments, insuffisamment dosés).