En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Lexique médical – Termes commençant par S

Cliquez sur une lettre pour accéder aux définitions du lexique.

saccharose

Le saccharose est la substance qui compose le sucre de cuisine et le sucre industriel que l'on retrouve dans les biscuits, les gâteaux, les sucreries et les boissons sucrées (une bouteille d'un litre et demi de soda contient l'équivalent de trente morceaux de sucre). Certaines personnes sont intolérantes au fructose issu de la digestion du saccharose et souffrent alors de ballonnements et de diarrhée. Certains médicaments contiennent du saccharose comme excipient (composant sans activité thérapeutique).

Consultez l'article : Tous les glucides sont-ils équivalents ?.

salicylés

Famille de médicaments dont le plus connu est l'acide acétylsalicylique (aspirine).

sarcoïdose

Maladie de cause inconnue, qui touche surtout l'adulte jeune et qui se manifeste le plus souvent par une simple fatigue.

Elle provoque une augmentation de la taille des ganglions et une inflammation des poumons ou d'autres organes.

satiété

État de satisfaction ressenti après avoir suffisamment mangé et qui entraîne l'arrêt de l'alimentation. Cette sensation résulterait de l'action combinée d'une hormone sécrétée par l'intestin, des concentrations de nutriments dans le sang et de signaux envoyés par l'estomac lorsqu'il atteint un certain volume.

SC

Abréviation de sous-cutanée.

scanner

Dispositif de radiographie couplé à un ordinateur qui permet d'obtenir une image nette d'un organe profond.

schizophrénie

Maladie psychique se manifestant par des épisodes d'hallucinations, de délire, de troubles de la pensée et du langage, voire d'agitation psychomotrice. Elle entraîne un repli sur soi et des difficultés relationnelles d'intensité variable, qui nécessitent le plus souvent un traitement neuroleptique.

Consultez l'article : Schizophrénie et autres psychoses.

sciatique

Névralgie du nerf sciatique. Elle est souvent due à une hernie discale.

Consultez l'article : Douleur sciatique.

scintigraphie

Méthode d'évaluation du fonctionnement d'un organe qui repose sur l'administration d'une substance très faiblement radioactive. Le devenir de la substance dans l'organe étudié est suivi par des compteurs spéciaux. Cette méthode est utilisée pour l'examen du fonctionnement de la thyroïde, des os, du foie, etc.

sclérodermie

Maladie rare du collagène entraînant un épaississement de la peau, des muscles et de certains organes profonds.

sclérose en plaques

Maladie grave du système nerveux évoluant par poussées.

Consultez l'article : Sclérose en plaques (SEP).

scoliose

Courbure anormale de la colonne vertébrale qui prend l'aspect d'un S ou d'un C lorsque le patient est vu de dos. Un enfant qui se tient penché sur le côté peut avoir une attitude dite scoliotique, en général sans conséquence. Elle se distingue de la véritable scoliose qui se caractérise par une déformation congénitale de la colonne vertébrale. La gravité de la maladie se mesure en degré d'inclinaison par rapport à la position normale de la colonne.

Consultez l'article : Les déformations de la colonne vertébrale.

séborrhée

Augmentation de la sécrétion de sébum, graisse naturelle sécrétée par certaines glandes de la peau (glandes sébacées), qui a pour effet de donner un aspect gras à la peau ou au cuir chevelu.

sécable

Qui peut être coupé, divisé.

sédatif
  • Qui apaise, qui calme.

  • Médicament appartenant à différentes familles : anxiolytiques, hypnotiques, antalgiques, antitussifs, antiépileptiques, neuroleptiques, etc. mais aussi antidépresseurs, antihistaminiques H1, antihypertenseurs. Un sédatif peut être responsable de somnolence et augmenter les effets de l'alcool.

sel

Substance chimique dont la plus connue est le chlorure de sodium, ou sel de table. Le sel de régime ne contient pas de sodium ; celui-ci est remplacé généralement par du potassium.

Consultez l'article : Le sel, ami ou ennemi ?.

septicémie

Infection générale grave due à l'invasion de germes dans le sang. Les premiers signes sont souvent une fièvre élevée accompagnée de frissons.

sérotonine

Neurotransmetteur intervenant notamment dans la régulation du sommeil, de l'appétit et de l'humeur. À ce titre, la sérotonine est impliquée dans de nombreux troubles psychiques, comme la dépression, l'anxiété ou les troubles obsessionnels compulsifs. Certains médicaments, comme les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS), traitent ces troubles en augmentant la quantité de sérotonine présente dans le cerveau.

sérum physiologique

Eau salée (chlorure de sodium) à 9 g par litre, dont l'appellation actuelle est soluté physiologique. Cette concentration, qui se rapproche de celle du sang et de la lymphe, est parfaitement compatible avec les tissus biologiques. Le sérum physiologique est utilisé pour les lavages, les irrigations et les injections (dans ce dernier cas, il doit être stérile).

sida

Abréviation de syndrome d'immunodéficience acquise (en anglais AIDS).

Forme la plus évoluée et la plus grave de l'infection par le VIH.

Consultez l'article : Infection par le VIH/sida.

sinapisme

Cataplasme à base de farine de moutarde.

sinus

Cavités osseuses de la face communiquant avec les fosses nasales.

sinusite

Inflammation ou infection des sinus.

Consultez l'article : Sinusite.

sixième maladie

Également appelée roséole ou exanthème subit. Maladie bénigne des nourrissons qui débute par une fièvre élevée pendant 3 jours ; quand la fièvre disparaît, l'éruption apparaît (petites lésions arrondies, roses, non surélevées). Elle n'est pas accompagnée de démangeaisons et dure 48 heures. Elle est due à un virus et son traitement se résume à celui de la fièvre.

sodium

Substance minérale qui peut former des sels, notamment avec le chlore (chlorure de sodium, ou sel de table).

somnifère

Synonyme d'hypnotique. Voir ce terme.

sophrologie

Méthode thérapeutique qui utilise la détente physique et psychique dans un but préventif ou calmant. La sophrologie a été mise au point au milieu du XXe siècle par le docteur Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre colombien. Le but initial de la sophrologie est une détente ciblée, aidant le patient à se concentrer sur ses processus intérieurs et sur ses souvenirs. Elle est obtenue par une relaxation musculaire et une respiration calme.

sorbitol

Le sorbitol est un sucre que l'on trouve dans certains fruits (les pruneaux par exemple). Parce qu'il est moins calorique que le sucre industriel (saccharose), il est utilisé comme édulcorant (sous le sigle E420) mais également comme stabilisateur, par exemple dans certains médicaments. Lors de la digestion, le sorbitol est transformé en fructose (sucre des fruits). Certaines personnes ont du mal à digérer le fructose et, de ce fait, présentent des troubles intestinaux (diarrhées) lorsqu'elles ingèrent un produit contenant du sorbitol.

souche

Famille de microbes obtenus à partir d'un seul germe, produit en grande quantité sur des milieux de culture.

sous-cutanée

Injection pratiquée sous la peau désinfectée, pincée entre le pouce et l'index de la main qui ne tient pas la seringue. Il est préférable de ne pas piquer dans le pli formé par le pincement de la peau, mais juste sous celui-ci, en introduisant l'aiguille latéralement selon un angle de 45o. Cette technique d'injection, simple, peut être apprise par le malade (diabétique, personne sous anticoagulant, etc.) auprès de son médecin. Elle permet une diffusion lente et progressive de la substance active dans le sang.

Abréviation : SC.

spasmolytique

Médicament qui soulage les crampes.

spasmophilie

Terme fréquemment employé pour qualifier un état associant diverses manifestations d'un dérèglement nerveux diffus.

Consultez l'article : Anxiété.

spermogramme

Examen du sperme réalisé en laboratoire permettant d'évaluer la fertilité de l'homme.

sphincter

Muscle qui permet la fermeture des orifices naturels de l'organisme.

spondylarthrite ankylosante

Rhumatisme inflammatoire responsable de lésions articulaires atteignant surtout la colonne vertébrale et le bassin.

Consultez l'article : Spondylarthrite.

squame

Lamelle de cellules cornées se détachant de la surface de l'épiderme (desquamation).

SRAS

Abréviation de syndrome respiratoire aigu sévère. Infection respiratoire virale grave, due à un germe de la famille des coronavirus, dont les premiers cas ont été observés au printemps 2003 en Asie. Elle serait transmise par des animaux sauvages (civette).

Consultez l'article : Grippe H1N1.

staphylocoque

Germe impliqué dans de nombreuses infections, notamment cutanées. Il n'est sensible qu'à certains antibiotiques.

stase

Arrêt ou ralentissement de circulation ou d'écoulement, notamment du sang.

sténose

Rétrécissement, par exemple d'une artère.

stent

Mot anglais désignant une prothèse en forme de ressort, placée à l'intérieur d'une artère que l'on vient de dilater, pour éviter que l'artère ne revienne à son diamètre initial. La traduction en français est endoprothèse vasculaire.

sternum

Os plat qui forme la partie avant de la cage thoracique. Il est relié aux côtes et aux clavicules.

stéroïde androgène

Hormone mâle fabriquée par les testicules et les glandes surrénales. Elle permet le développement des organes sexuels et de la pilosité de type masculin.

stomatite

Inflammation de la bouche et des gencives qui peut être due à une infection, mais aussi à certains médicaments qui se concentrent dans la salive.

strabisme

Défaut de convergence des yeux vers l'objet regardé.

stupéfiant

Médicament particulièrement susceptible d'être détourné de son usage par un toxicomane. Il ne peut être prescrit que sur une ordonnance sécurisée.

Cette ordonnance a une validité de 7 jours (parfois 14 ou 28 jours).

D'autres médicaments obéissent à des règles de délivrance particulière : les médicaments d'exception et les médicaments à prescription restreinte (voir ces termes).

sublingual

Voie d'administration d'une substance médicamenteuse qui permet une absorption rapide par les veines situées sous la langue. Le médicament doit être maintenu sous la langue suffisamment longtemps pour passer dans le sang (quelques minutes en général).

sucre

Terme général désignant différentes substances dont la plus répandue est le saccharose. D'autres sucres peuvent être contenus dans les médicaments : glucose, fructose, lactose, etc. Le glucose est le sucre utilisé par l'organisme ; il est le seul à circuler en quantité notable dans le sang.

Les édulcorants (faux sucre) sont autorisés chez les diabétiques ou les personnes suivant un régime, et sont très peu caloriques.

Consultez l'article : Tous les glucides sont-ils équivalents ?.

sulfamide hypoglycémiant

Médicament de la famille des sulfamides, qui abaisse le taux de glucose dans le sang (glycémie) en augmentant la sécrétion d'insuline par le pancréas.

sulfamides

Famille chimique représentée dans plusieurs classes de médicaments : antibiotiques, antidiabétiques, diurétiques, etc. Les sulfamides peuvent être à l'origine d'allergies.

sulfites

Substances contenant du soufre, utilisées comme conservateurs dans certains médicaments. Les sulfites peuvent provoquer des réactions allergiques chez les personnes prédisposées.

surdosage

La prise en quantité excessive d'un médicament expose à une augmentation de l'intensité des effets indésirables, voire à l'apparition d'effets indésirables particuliers.

Ce surdosage peut résulter d'une intoxication accidentelle, ou volontaire dans un but de suicide : il convient alors de consulter le centre antipoison de votre région (liste en annexe de l'ouvrage). Mais le plus souvent, le surdosage est la conséquence d'une erreur dans la compréhension de l'ordonnance, ou de la recherche d'une augmentation de l'efficacité par un dépassement de la posologie préconisée. Enfin, une automédication intempestive peut conduire à l'absorption en quantité excessive d'une même substance contenue dans des médicaments différents. Certains médicaments exposent plus particulièrement à ce risque, car ils sont considérés (à tort) comme anodins : vitamines A et D, aspirine, etc. L'arrêt ou la diminution des prises médicamenteuses permettent de faire disparaître les troubles liés à un surdosage.

surface corporelle

Les produits anticancéreux sont généralement injectés par voie intraveineuse : ils se dispersent alors dans la circulation générale ; la concentration de produit qui arrivera au niveau des tissus, et de la tumeur en particulier, est donc fonction de la quantité injectée et du débit du sang ; celui-ci est corrélé à la surface du corps calculée à partir du poids et de la taille : la dose des médicaments qui sont administrés est donc fonction de cette donnée appelée surface corporelle.

surfactant

Mot anglais équivalent de tensioactif. Désigne une substance qui augmente la mouillabilité des surfaces solides et facilite l'élimination des souillures par l'eau.

surrénale

Petite glande située au-dessus du rein, qui sécrète de nombreuses hormones, dont la cortisone et l'adrénaline.

symptôme

Trouble ressenti par une personne atteinte d'une maladie. Un même symptôme peut traduire des maladies différentes et une même maladie ne donne pas forcément les mêmes symptômes chez tous les malades.

syncope

Perte de connaissance brève et complète.

syndrome

Ensemble de symptômes fréquemment associés ; un syndrome grippal, par exemple, associe une fièvre élevée, des courbatures et un mal de tête. Un même syndrome peut être présent dans des maladies de causes différentes.

syndrome coronarien aigu

Occlusion partielle d'une artère coronaire irriguant le cœur, qui se traduit par une douleur oppressante dans la poitrine, accompagnée ou non de douleurs au cou, aux mâchoires et/ou aux épaules. Le syndrome coronarien aigu nécessite, au même titre que l'infarctus du myocarde, une prise en charge médicale urgente.

Synonyme : angor instable.

syndrome d'apnée du sommeil

Terme général qui désigne certains troubles de la respiration survenant pendant le sommeil. Ces troubles peuvent être dus à une lésion des centres nerveux qui commandent la respiration, mais le plus souvent, ils sont d'origine obstructive : la base de la langue chute en arrière pendant le sommeil et vient obstruer le pharynx provoquant une apnée et une asphyxie qui réveillent le malade, lui permettant de reprendre sa respiration. La multiplication des apnées au cours de la nuit perturbe le sommeil et est à l'origine d'une somnolence pendant la journée. Ces apnées obstructives sont souvent associées au ronflement.

Consultez l'article : Apnée du sommeil (SAOS).

syndrome de malabsorption chronique

Maladie caractérisée par un défaut de l'absorption digestive de certains nutriments, due généralement à une maladie ou à l'ablation chirurgicale d'une partie de l'intestin grêle ou de l'estomac.

syndrome de sevrage

Réaction due à la privation brutale d'une substance (médicament, toxique, alcool, etc.) à laquelle l'organisme a été habitué. Certains médicaments pris pendant la grossesse peuvent provoquer cette réaction chez le nouveau-né. Une forme particulière de syndrome de sevrage est le manque ressenti par les toxicomanes lorsqu'ils sont privés de drogue.

syndrome des jambes sans repos

Affection chronique se traduisant par un besoin irrésistible de bouger les jambes, le plus souvent la nuit. Les crises, qui associent à des degrés divers des sensations de fourmillements, de picotements, de démangeaisons, voire de brûlures, sont favorisées par l'immobilité et en partie soulagées par le mouvement. Elles sont souvent responsables d'une insomnie. Cette pathologie serait due à des troubles du système nerveux central et/ou à un dysfonctionnement des nerfs périphériques.

Consultez l'article : Syndrome des jambes sans repos (impatiences).

syndrome du canal carpien

Affection neurologique fréquente liée à une compression du nerf médian au niveau du poignet. Elle se traduit initialement par des fourmillements dans les doigts, puis par des douleurs nocturnes.

syndrome extrapyramidal

Ensemble de troubles neurologiques se traduisant par des mouvements involontaires et une augmentation du tonus musculaire.

syndrome malin des neuroleptiques

Affection rarissime qui se traduit, chez un malade sous traitement neuroleptique, par les symptômes suivants : pâleur, sueurs, fièvre élevée, troubles de conscience, salivation excessive, etc. Ces symptômes doivent conduire à arrêter toute prise de neuroleptiques et à contacter un service d'urgence (15 ou 112). Contrairement à une banale grippe, il n'existe pas de toux, et les troubles de la conscience sont importants.

syndrome néphrotique

Ensemble de signes liés à une altération des reins, qui se traduit par des œdèmes et par la présence d'albumine dans les urines.

syndrome prémenstruel

Syndrome survenant avant les règles pendant une période variant de 1 à 15 jours et comportant un ou plusieurs des troubles suivants : ballonnement abdominal, tension des seins, douleurs du bas-ventre, prise de poids, irritabilité, fatigue, tendance dépressive.

Consultez l'article : Le syndrome prémenstruel.

syndrome subjectif des traumatismes crâniens

Ensemble de symptômes qui apparaissent à la suite d'un traumatisme du crâne en l'absence de lésions du cerveau. Il s'agit essentiellement de maux de tête, de difficultés de concentration, de trous de mémoire. Ces troubles guérissent généralement spontanément en quelques semaines ou quelques mois.

synergistines

Famille d'antibiotiques particulièrement efficaces contre les staphylocoques.

synovie

Liquide visqueux présent en petites quantités dans les articulations, dont il assure la lubrification.

syphilis

Infection sexuellement transmissible due à un germe appelé tréponème.

Consultez l'article : Syphilis.

système nerveux central

Ensemble formé par le cerveau et la moelle épinière.

système nerveux parasympathique

Partie du système nerveux responsable, avec le système nerveux sympathique, de la régulation des fonctions vitales de l'organisme (circulation sanguine, respiration, digestion, régulation de la température, etc.). On appelle système nerveux végétatif, ou autonome, la réunion des systèmes nerveux sympathique et parasympathique. Ils sont indépendants de la conscience et de la volonté.