En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Cancer de la thyroïde

Mis à jour : Mardi 18 Octobre 2016

Le cancer de la thyroïde, s'il reste relativement rare, est de plus en plus souvent diagnostiqué. Il est plus fréquemment observé chez les femmes autour de l'âge de la ménopause. Dans plus de 90 % des cas, le cancer de la thyroïde se soigne bien mais, après traitement chirurgical, il impose de prendre des hormones thyroïdiennes pour le restant de sa vie. Les causes de ce cancer sont mal connues. Il existe des formes héréditaires de cancer de la thyroïde.

Qu'est-ce que le cancer de la thyroïde ?

femme

La thyroïde est une glande située à la base du cou, sous la pomme d’Adam. Elle est constituée de deux lobes, de part et d’autre du larynx. La thyroïde sécrète des hormones qui participent à la régulation de différentes fonctions de l’organisme. Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle important, notamment dans le maintien de la température corporelle, le rythme cardiaque et la croissance osseuse.

On parle de cancer de la thyroïde lorsque des cellules cancéreuses apparaissent dans la glande thyroïde et forment une tumeur maligne. Si celle-ci n’est pas dépistée et traitée, les cellules cancéreuses peuvent migrer vers d’autres organes (métastases). Selon le type de cellules concernées, il existe plusieurs formes de cancer de la thyroïde, de gravité variable.

Les cancers différenciés de la thyroïde

Environ 90 % des cancers de la thyroïde sont des cancers différenciés (dits folliculaires et papillaires). Ils sont issus des cellules qui sécrètent le précurseur des hormones thyroïdiennes, la thyroglobuline, et gardent les caractéristiques des cellules dont ils sont issus. Ils sont notamment sensibles à la TSH, l’hormone qui contrôle le fonctionnement de la thyroïde. Ils se présentent généralement sous la forme d’un nodule. Les cancers différenciés de la thyroïde se soignent bien.

Les cancers médullaires de la thyroïde

Également appelés cancers « à cellules C », les cancers de la thyroïde issus des cellules médullaires sont très souvent familiaux (prédisposition familiale), voire héréditaires (transmission des parents aux enfants, dans 25 % des cas). Ils sont le signe d’une prédisposition génétique à certains cancers, appelée « néoplasie endocrinienne multiple de type 2 » ou « NEM 2 » (voir encadré). Ces cancers se soignent bien.

La NEM 2, qu’est-ce que c’est ?
La néoplasie endocrinienne multiple de type 2, ou NEM 2, est une forme héréditaire de cancers affectant diverses glandes endocrines (qui sécrètent des hormones). Elle est liée à la présence de mutations sur un gène appelé RET. On distingue :
  • la NEM 2A (ou syndrome de Sipple) qui représente 60 % des cas de NEM 2 et qui favorise la survenue de cancer des glandes surrénales et un fonctionnement excessif des glandes parathyroïdes (qui régulent le taux de calcium dans le sang) ;
  • la NEM 2B (ou syndrome de Gorlin, 5 % des NEM 2) qui favorise la survenue d’un cancer des glandes surrénales ;
  • le cancer médullaire de la thyroïde isolé familial (ou syndrome de Farndon, 35 % des NEM 2).

Quelle que soit sa forme, la NEM 2 augmente le risque de cancer médullaire de la thyroïde.

Les cancers anaplasiques de la thyroïde

Les cancers anaplasiques de la thyroïde sont surtout diagnostiqués chez les personnes âgées, en particulier les femmes qui ont un goitre non traité (une augmentation du volume de la thyroïde). Cette forme de cancer de la thyroïde est grave, son traitement est une urgence médicale et le taux de survie des patients est faible (environ 8 % trois ans après le diagnostic).

Actualités

L\'espérance de vie des personnes séropositives pour le VIH rejoint celle de la population générale (illustration).

VIH / sida : espérance de vie quasi normale dans les pays riches en raison d'améliorations récentes

La vaccination par les pharmaciens va être expérimentée dès la saison 2017 - 2018, mais seulement dans deux régions et certaines officines (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : expérimentation pendant 3 ans dans 2 régions

L'éviction alimentaire du gluten issu des céréales complètes est associée à une augmentation du risque d'infarctus (illustration).

Régime sans gluten hors maladie cœliaque : doutes sur de possibles risques pour la santé