En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Angine et mal de gorge de l’enfant

Mis à jour : Mardi 12 Janvier 2016

L’inflammation aiguë des amygdales, couramment appelée angine, est une affection très fréquente responsable de maux de gorge chez les enfants de plus de deux ans. La plupart du temps bénigne, l’angine peut nécessiter la prescription d’antibiotiques pour éviter des complications potentiellement graves.

Quels sont les symptômes de l’angine chez l’enfant ?

mal de gorge chez l'enfant

L’angine commence par des douleurs au niveau de la gorge, des difficultés à déglutir et un sentiment de malaise général. La température peut monter jusqu’à 39 °C ou 40 °C et l’enfant frissonne par moments. Il n’a pas faim et se plaint parfois de maux de tête ou de ventre. Le mal de gorge chez un enfant ne correspond pas forcément à une angine et peut être dû à une rhinopharyngite.

Quelles sont les causes de l’angine chez l’enfant ?

Les agents infectieux qui provoquent l’angine sont souvent des virus. Chez les enfants de moins de deux ans et demi, les angines sont presque toujours d’origine virale. Chez les enfants plus âgés, l’angine est, dans environ un cas sur cinq, due à une bactérie, le streptocoque dit hémolytique.

Quelles sont les complications éventuelles de l’angine chez l’enfant ?

Si l’angine est due à des bactéries, elle peut provoquer localement un abcès (une accumulation de pus dans la gorge). Dans le cas où cette bactérie est un streptocoque hémolytique, elle peut être responsable de l’apparition d’une maladie cardiaque ou rénale, ou encore de troubles rhumatismaux. Ces complications sont devenues rares depuis l’apparition des antibiotiques, mais cela justifie leur emploi systématique en cas d’angine bactérienne. La plupart du temps, l’angine guérit sans complications.

bonjour docteur

Déterminer l’origine de l’angine

Pour voir un autre reportage sur le sujet avec notre partenaire Allodocteurs.fr

Actualités

L'incidence des infections invasives à méningocoque C la plus élevée concerne les nourrissons de moins de 1 an (illustration).

Echec de la stratégie vaccinale contre le méningocoque C : nouvelles recommandations du HCSP

Les scores FRAX et QFracture semblent efficaces pour prédire le risque fracturaire ostéoporotique (illustration).

Ostéoporose après 50 ans : confirmation de l'intérêt de deux scores prédictifs du risque de fracture

Larynx artificiel élaboré par l'équipe du pr Debry, avec la société Protic Medical (© Inserm / Delapierre, Patrick).

Première française et mondiale : un larynx artificiel opérationnel depuis 18 mois