En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Autisme et TED

Mis à jour : Lundi 19 Mars 2012

Également appelés « troubles du spectre autistique », les troubles envahissants du développement regroupent diverses maladies, dont la plus fréquente est l’autisme. Même s’ils s’expriment de diverses manières, ils se traduisent par trois principaux éléments : des troubles des interactions sociales, des troubles de la communication verbale et non verbale, et la présence de comportements stéréotypés et répétitifs.

Leur prise en charge médicale repose sur des mesures dites d’intervention qui visent à améliorer les capacités et l’autonomie des enfants et des adultes atteints de ces troubles.

Qu'appelle-t-on troubles du spectre autistique ?

Les troubles du spectre autistique surviennent au cours du développement de l’enfant et nuisent à ses capacités à communiquer avec les autres. Ces troubles sont également appelés « troubles envahissants du développement » ou « TED ».

La définition des troubles envahissants du développement

Parce que les symptômes de ces troubles sont très variables d’un enfant à l’autre, il en existe une définition officielle qui essaie de résumer l’ensemble des formes observées : « Les troubles envahissants du développement sont un groupe de troubles caractérisés par une faible qualité des interactions sociales réciproques et des modalités de communication, ainsi que par un répertoire d’intérêts et d’activités restreint, stéréotypé et répétitif. Ces anomalies constituent une caractéristique envahissante du fonctionnement du sujet, en toutes situations ».

Cette définition met en avant plusieurs traits communs à toutes les formes de troubles du spectre autistique :

  • la difficulté des personnes atteintes à échanger et à créer des liens avec d’autres personnes ;
  • leur tendance à préférer quelques activités particulières et à les répéter de manière excessive ;
  • le fait que ces troubles sont présents de manière permanente et empêchent l’enfant de se développer harmonieusement.

Les différentes formes de troubles envahissants du développement

Pour mieux décrire les troubles du spectre autistique, les spécialistes en distinguent différentes formes selon l’âge où ils apparaissent, leurs symptômes et l’existence d’une cause génétique connue :

  • l’autisme infantile ;
  • le syndrome d’Asperger ;
  • le syndrome de Rett ;
  • le trouble désintégratif de l’enfance ;
  • l’autisme atypique et les autres troubles envahissants du développement.

Les deux premières formes sont les plus courantes et les plus caractéristiques des troubles habituellement observés. Elles peuvent s’exprimer avec plus ou moins de sévérité et leurs symptômes varient considérablement d’une personne à l’autre.

Qu'appelle-t-on autisme infantile ?

L’autisme infantile (souvent simplement appelé « autisme ») est la forme la plus courante de troubles envahissants du développement. Ses symptômes apparaissent avant l’âge de trois ans et sont présents en permanence. L’enfant a tendance à s’isoler et à se replier sur lui-même, son regard est fuyant et il présente des difficultés marquées à établir des relations avec son entourage. De plus, l’acquisition du langage est retardée, voire absente, et il a du mal à fixer son attention de manière durable.

Les enfants atteints d'autisme ont tendance à développer des comportements répétitifs (par exemple, torsion des mains, mouvements du corps) et à se plier à des rituels inflexibles. Dans la majorité des cas, un retard mental existe, de sévérité variable selon les enfants.

Qu'appelle-t-on syndrome d'Asperger ?

Le syndrome d’Asperger est une forme de troubles envahissants du développement qui apparaît plus tardivement que l’autisme infantile (en général vers six à huit ans, mais il peut parfois se manifester dès la troisième année). Les symptômes du syndrome d’Asperger se situent sur le plan des interactions avec les autres (difficulté à comprendre le langage non verbal, les expressions imagées ou abstraites, mais également les sentiments de leur interlocuteur), mais aussi au niveau des habitudes de la vie quotidienne (forte réticence au changement et attachement intense à des routines, ou engouement pour un sujet très spécifique avec accumulation d’une somme considérable de connaissances).

Les personnes qui présentent un syndrome d'Asperger ont en général une mémoire excellente, voire exceptionnelle.

Quelles sont les autres formes de troubles du spectre autistique ?

Parmi les autres formes de troubles envahissants du développement, le trouble désintégratif de l’enfance et le syndrome de Rett sont les mieux caractérisés. Les autres formes sont plus floues et ont tendance à se recouper les unes avec les autres.

Le trouble désintégratif de l'enfance

Le trouble désintégratif de l’enfance ressemble fortement à l’autisme infantile. Très rare, il apparaît chez des enfants âgés de trois à dix ans chez qui le développement a été normal jusque-là. Il se traduit par une régression des acquis de l’enfant dans les domaines de la motricité (les mouvements), du langage et du comportement social. L’enfant se restreint à des activités limitées, s’isole, devient hyperactif et cesse d’être propre.

Le syndrome de Rett

Le syndrome de Rett est une maladie génétique qui touche essentiellement les filles et qui se traduit par une régression du développement après les six à huit premiers mois de vie. Cette maladie grave est classée dans les troubles envahissants du développement mais son origine génétique (une mutation du chromosome X) la place à part par rapport aux autres troubles autistiques. Il s’agit plutôt d’une maladie génétique dont les symptômes sont très proches de ceux de l’autisme infantile dans sa forme sévère.

L'autisme atypique et les autres formes de troubles autistiques

L’autisme atypique est une forme d’autisme infantile qui apparaît après l’âge de trois ans. Ses symptômes sont similaires à ceux de l’autisme infantile, hormis l’âge d’apparition.

Sous le terme de « autres formes de TED », on regroupe des cas de troubles envahissants du développement qui ne répondent pas complètement aux critères de diagnostic de l’autisme infantile ou du syndrome d’Asperger. Les TED ont des symptômes fortement variables selon les enfants et il n’est pas toujours possible de les classer dans une catégorie prédéfinie.

Les troubles du spectre autistique sont-ils fréquents ?

En France, on estime que 0,6 à 0,7 % des moins de 20 ans sont atteints de troubles envahissants du développement (TED) toutes formes confondues (0,2 % pour l’autisme infantile). Au cours des vingt dernières années, la fréquence des troubles envahissants du développement a augmenté du fait de l’amélioration de la détection de ces troubles par les professionnels de santé et du fait de l’élargissement des critères de diagnostic, en particulier pour les formes de TED sans retard mental.

Actualités

L'eczéma est relativement fréquent chez les enfants, en particulier au niveau des plis (illustration).

Eczéma surinfecté de l’enfant : étude randomisée de l’intérêt des antibiotiques topiques et oraux

Le diagnostic de syndrome du QT long repose essentiellement sur la mesure de l'intervalle QT corrigé (illustration).

Diagnostic, bilan, prise charge et surveillance du syndrome du QT long : consensus d’experts

La ROSP est versée aux médecins libéraux en fonction d'indicateurs négociés avec l'assurance maladie dans le cadre d'une convention médicale (illustration).

Rémunération sur objectifs de santé publique : bilan à 5 ans globalement positif, sauf sur la prévention