En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Fièvre de l’enfant

Mis à jour : Jeudi 09 Juillet 2015

La fièvre est généralement une réaction du corps face à des micro-organismes qui s’y sont introduits. Un bébé ou un enfant en bas âge a de la fièvre si sa température rectale dépasse 38 °C. Il n’est pas nécessaire de traiter celle-ci lorsqu’elle reste inférieure à 38,5 °C. Lorsqu’un traitement s’avère nécessaire pour faire baisser la température, il est préférable d’utiliser du paracétamol.

Quels sont les symptômes de la fièvre chez l’enfant ?

enfant fièvreux
    On constate généralement que l’enfant a de la fièvre avant même de la mesurer. Les signes caractéristiques sont les suivants :
  • fatigue et abattement ;
  • yeux brillants ;
  • peau sèche et chaude, surtout sur le visage et le dos, peau humide et légèrement froide sur les jambes et les bras ;
  • respiration accélérée ;
  • soif intense.
    A ces signes peuvent s’ajouter des symptômes causés par la maladie qui couve, en général une infection due à un virus ou à une bactérie.
  • En cas d’angine : le nourrisson refuse le biberon, le petit enfant se plaint de mal de gorge.
  • En cas d’otite : le petit enfant se touche l’oreille, pleurniche et s’agite ; les enfants plus grands se plaignent d’avoir mal à l’oreille.
  • En cas de gastro-entérite : l’enfant vomit et souffre de diarrhée.
  • En cas d’infection urinaire : l’urine est nauséabonde ou trouble ; l’enfant ressent une sensation de brûlure au moment d’uriner et se plaint de douleurs abdominales.
  • En cas de méningite : à la fievre s’ajoutent des maux de tête, une sensibilité excessive à la lumière, une raideur de la nuque, une baisse de tonus, une grande fatigue et des vomissements.
Comment bien prendre la température d’un enfant ?
La meilleure façon de mesurer la température d’un enfant est d’utiliser un thermomètre électronique par voie rectale (par l’anus). L’utilisation d’un thermomètre électronique dans la bouche demande plus de temps et doit être corrigée, la bouche étant moins chaude que le corps. Les thermomètres infrarouges à utiliser dans l’oreille sont rapides (une seconde) mais exigent une bonne technique pour viser le tympan avec l’appareil. Les bandelettes à poser sur le front sont réservées à certaines circonstances.

Quelles sont les causes de la fièvre chez l’enfant ?

La fièvre a généralement pour cause une infection virale ou bactérienne. Parmi les causes plus rares, on peut également mentionner les coups de soleil et les coups de chaleur.

Quelles sont les complications éventuelles de la fièvre chez l’enfant ?

Les complications viennent le plus souvent de la maladie ayant causé la fièvre. Néanmoins, chez les enfants qui y sont prédisposés, une poussée brutale de fièvre peut déclencher des convulsions. Le corps de l’enfant se raidit brusquement, l’enfant roule des yeux et présente des spasmes des bras et des jambes, parfois du corps tout entier. Ces convulsions ne durent guère plus de quelques minutes, mais elles nécessitent la consultation d’un médecin.

De plus, chez les bébés qui ne boivent pas suffisamment, une forte fièvre peut entraîner une déshydratation.

Actualités

La HAS publie des recommandations sur les traitements non médicamenteux de la maladie de Parkinson

Parkinson : prise en charge non médicamenteuse des troubles moteurs (recommandations HAS)

Le trèfle rouge est riche en phytoestrogènes et semble avoir un intérêt, modeste, pour réduire la fréquence de certains symptômes climatériques (illustration).

Ménopause : analyse de l’efficacité de la phytothérapie contre les symptômes climatériques

En cas de dépression caractérisée chez un enfant ou un adolescent, la prise en charge psychothérapeutique est prioritaire (illustration).

Dépression caractérisée des enfants et adolescents : résultats comparés de 14 antidépresseurs