En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Traitement et prévention de la rubéole

Mis à jour : Vendredi 06 Septembre 2013

Quels sont les traitements de la rubéole ?

Le traitement de la rubéole se résume à la prescription de médicaments pour faire baisser la fièvre, comme le paracétamol (ni aspirine ni ibuprofène).

Comment prévenir la rubéole ?

La prévention de la rubéole repose sur la vaccination. La généralisation de la vaccination contre la rubéole, pourtant bénigne chez l’enfant, se justifie par le risque que fait courir la maladie à la femme enceinte et au fœtus. Le vaccin anti-rubéole est souvent associé au vaccin contre la rougeole et les oreillons (vaccin ROR, rougeole oreillons rubéole) avec une bonne tolérance et une excellente efficacité.

Si un cas survient dans une collectivité d’enfants, l’éviction n’est pas obligatoire. En revanche, il est fortement recommandé d’avertir le personnel.

Le vaccin ROR

Le vaccin ROR est remboursé à 100 % par l’Assurance maladie pour les enfants entre 1 et 17 ans afin de favoriser la vaccination contre ces maladies dès l'enfance. Les centres de la PMI vaccinent gratuitement les enfants de moins de 6 ans.

Les femmes enceintes ne doivent pas recevoir de vaccin ROR. Néanmoins, une vaccination effectuée par inadvertance chez une femme qui ne se savait pas encore enceinte ne justifie pas d’interruption de grossesse

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Avril 2016

Vaccins : rougeole, oreillons, rubéole

Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance.

Actualités

Aux Etats-Unis, le dépistage n'explique pas à lui seul la forte baisse de mortalité liée au cancer colorectal (illustration avec une affichette de sensibilisation française).

Diminution plus forte qu'attendue du cancer colorectal aux États-Unis : le dépistage n’explique pas tout

La toxine botulique semble pouvoir soulager les douleurs neuropathiques localisées (illustration).

Douleurs neuropathiques : la toxine botulique pourrait devenir un traitement de recours, selon l'INSERM

En Guyane et à Mayotte, la vaccination de tous les nouveau-nés avant la sortie de la maternité est une priorité de niveau 1 selon les recommandations du HCSP (illustration).

Pénurie de VACCIN BCG SSI : optimiser l'utilisation du vaccin polonais