En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les médicaments des hémorroïdes

Mis à jour : Vendredi 31 Mars 2017

Comment soulager des hémorroïdes ?

Les antalgiques (paracétamol, AINS) permettent de soulager efficacement la douleur associée aux crises d'hémorroïdes.

Différents traitements locaux (crèmes, pommades, suppositoires) sont indiqués dans le traitement des crises d’hémorroïdes. Ils ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie. Les préparations contenant des corticoïdes sont efficaces, en cure courte, pour atténuer les douleurs et les saignements. Elles doivent obligatoirement être prescrites par un médecin. Les autres traitements locaux sont de composition variable : anesthésiques locaux, énoxolone, dioxyde de titane, carraghénates, etc. Les préparations contenant un anesthésique local exposent à un risque d'allergie. Celles sans corticoïde et sans anesthésiques pourraient avoir un effet mécanique protecteur.

Les médicaments dits veinotoniques qui ont un effet protecteur sur les vaisseaux sanguins sont également utilisés dans le traitement des crises d’hémorroïdes. Ils doivent être pris à doses élevées, en traitement de courte durée. Ils contiennent diverses substances ou extraits de plantes : diosmine, troxérutine, ginkgo, petit houx, hamamélis, marron d’Inde, mélilot, vigne rouge.

Des traitements homéopathiques par voie orale ou en traitement local (suppositoire ou pommade) peuvent être proposés.

Dans tous les cas, les traitements antihémorrhoïdaires disponibles sans ordonnance ne doivent pas être utilisés de façon prolongée sans avis médical.

Parfois, le médecin peut décider de prescrire un laxatif de lest (riche en fibres) pour lutter contre la constipation.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 21 Mars 2017

Traitements antihémorroïdaires locaux : avec anesthésique et avec corticoïde

Traitements antihémorroïdaires locaux : sans anesthésique et sans corticoïde

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance
bonjour docteur

L’opération des hémorroïdes : nécessaire dans 10 % des cas

Actualités

Les traitements contre les troubles de l'érection semblent réduire le risque de complication après un premier infarctus

Après un infarctus, la prise d'inducteurs d'érection IPDE5 pourrait réduire le risque cardiovasculaire

Adaptation par la Haute Autorité de Santé de l'outil SCORE (version tronquée pour illustration).

Evaluation et prise en charge du risque cardiovasculaire : la HAS publie 3 nouvelles fiches mémo

L'arhtrose du genou affecte particulièrement les sujets âgés et peut s'avérer très invalidante au quotidien (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement de l’acide hyaluronique indigne des rhumatologues et patients