En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les traitements des brûlures d’estomac et du RGO

Mis à jour : Vendredi 30 Novembre 2012

Comment soulager les brûlures d’estomac ?

Lorsque les mesures d’hygiène de vie sont insuffisantes, votre médecin ou votre pharmacien peut vous conseiller plusieurs types de médicaments destinés à traiter les brûlures d’estomac et les renvois acides. Leur mode d’action diffère selon les catégories.

Les antiacides d’action locale permettent de diminuer ou de neutraliser l’acidité du suc gastrique déjà sécrété. Les antiacides sont parfois associés aux alginates, des substances formant un gel visqueux qui surnage dans l’estomac. Les médicaments listés ci-dessous sont spécifiquement indiqués dans le traitement symptomatique du reflux gastro-œsophagien. Comme ils agissent sur les symptômes, ils doivent être pris au moment des troubles, ou dans les situations pouvant les favoriser (repas copieux, etc.). Leur effet est immédiat, mais parfois de courte durée. Ces médicaments sont vendus sans ordonnance.

Antiacides d'action locale

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

D'autres antiacides sont proposés pour soulager les brûlures d'estomac et les remontées acides. Ils sont souvent associés aux pansements digestifs, comme la diosmectite, le kaolin, la diméticone ou la siméticone. Les pansements digestifs protègent l’œsophage des remontées acides en le tapissant d’un film protecteur. Ces médicaments sont également vendus sans ordonnance. Ils ne doivent pas être utilisés de façon prolongée sans avis médical.

Charbon + autre substance

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les antihistaminiques de type H2 (anti-H2) diminuent la sécrétion de suc gastrique, en bloquant l’action de l’histamine. Ce sont les premiers médicaments ayant démontré leur efficacité dans le traitement des inflammations de l’œsophage dues au reflux gastro-œsophagien. Ils sont utilisés à faible dose dans le traitement des symptômes du reflux gastro-œsophagien, sur prescription d’un médecin. Néanmoins, il existe depuis quelques années des antihistaminiques H2 contenant de la cimétidine ou de la famotidine adaptés à l’automédication. Ils sont vendus sans ordonnance pour soulager les brûlures d’estomac sans gravité. Ils peuvent être associés aux antiacides qui ont un mode d’action différent.

Légende
Médicament générique

Lorsque les symptômes sont fréquents (plus d’une fois par semaine), le médecin peut prescrire un médicament de la famille des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) pendant plusieurs semaines. Ces médicaments diminuent la sécrétion acide dans l’estomac. Ils ont un effet prolongé, mais retardé : deux ou trois jours de traitement peuvent être nécessaires pour soulager les douleurs. On trouve en pharmacie des  médicaments contenant de l'oméprazole ou du pantoprazole vendus sans ordonnance. Ils sont destinés à soulager les brûlures d'estomac sans gravité. Sans avis médical, le traitement doit être de courte durée (moins de quatre semaines). Les inhibiteurs de la pompe à protons sont parfois utilisés sur prescription médicale avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour protéger l'estomac, notamment chez les personnes qui ont des risques accrus de complications digestives.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 15 Décembre 2016

Inhibiteurs de la pompe à protons

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Des complexes homéopathiques sont également traditionnellement proposés en cas de douleurs d’estomac.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 15 Décembre 2016

Homéopathie

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Actualités

L'incidence des infections invasives à méningocoque C la plus élevée concerne les nourrissons de moins de 1 an (illustration).

Echec de la stratégie vaccinale contre le méningocoque C : nouvelles recommandations du HCSP

Les scores FRAX et QFracture semblent efficaces pour prédire le risque fracturaire ostéoporotique (illustration).

Ostéoporose après 50 ans : confirmation de l'intérêt de deux scores prédictifs du risque de fracture

Larynx artificiel élaboré par l'équipe du pr Debry, avec la société Protic Medical (© Inserm / Delapierre, Patrick).

Première française et mondiale : un larynx artificiel opérationnel depuis 18 mois