En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les nausées pendant la grossesse

Mis à jour : Vendredi 09 Octobre 2015

Les nausées sont fréquentes au début de la grossesse, au point d'en constituer l'un des signes les plus évidents. Des mesures diététiques permettent de les éviter. Les médicaments sont rarement utiles.

À quoi sont dues les nausées pendant la grossesse ?

nausées femme enceinte

Une grande majorité de femmes souffre de nausées pendant la grossesse, particulièrement pendant les trois premiers mois. La cause de ces nausées est mal connue. Elles seraient principalement liées aux modifications hormonales au début de la grossesse, notamment à la production de progestérone en grande quantité. Les nausées s’estompent généralement à fin du premier trimestre. Néanmoins, certaines femmes en souffrent tout au long de la grossesse.

Les nausées entrainent-elles un risque pour la santé de la future mère et de son bébé ?

Dans la majorité des cas, les nausées surviennent le matin, lorsque la femme est encore à jeun. Pour certaines femmes enceintes, les nausées se limitent à un manque d’appétit ou à un dégoût pour quelques aliments. Pour d’autres, les nausées sont plus sévères et entrainent de grandes difficultés pour s’alimenter, en particulier lorsque le mal au cœur s’accompagne de vomissements. Si l’alimentation est difficile et la perte de poids conséquente, il faut en parler avec son médecin ou la sage-femme qui suit la grossesse car cela peut entraver la croissance du fœtus. Par ailleurs, en cas de vomissements, buvez au moins deux litres d’eau par jour pour éviter la déshydratation.

Comment prévenir ou limiter les nausées pendant la grossesse ?

Pour lutter contre les nausées, l’idéal est que l’estomac ne soit jamais ni trop vide ni trop plein.

  • Les nausées matinales peuvent être limitées en évitant les efforts physiques avant d’avoir mangé. Par exemple, en prenant son petit-déjeuner au lit. Une bonne excuse pour se faire chouchouter par le futur papa !
  • Fractionner ses repas, pour éviter la sensation de l’estomac plein, peut aider. Attention, cela ne signifie pas grignoter à longueur de journée, mais plutôt garder son yaourt et son fruit pour un petit en-cas deux heures après le repas.
  • Privilégier les aliments pauvres en graisse.
  • Éviter les odeurs de cuisine.
  • Boire régulièrement en petite quantité, plutôt entre les repas.

Par ailleurs, mieux vaut bien aérer les pièces. Si les nausées persistent, il existe également des traitements médicamenteux (sur ordonnance) et homéopathiques.

L’apport de la phytothérapie dans les nausées liées à la grossesse
Contre les nausées du début de grossesse, l’Organisation mondiale de la santé admet l’utilité des infusions de gingembre à la dose de 250 mg de rhizome séché, en infusion quatre fois par jour, ou celle de mâchonner des tranches de gingembre frais sans dépasser 10 grammes par jour.

Actualités

L'eczéma est relativement fréquent chez les enfants, en particulier au niveau des plis (illustration).

Eczéma surinfecté de l’enfant : étude randomisée de l’intérêt des antibiotiques topiques et oraux

Le diagnostic de syndrome du QT long repose essentiellement sur la mesure de l'intervalle QT corrigé (illustration).

Diagnostic, bilan, prise charge et surveillance du syndrome du QT long : consensus d’experts

La ROSP est versée aux médecins libéraux en fonction d'indicateurs négociés avec l'assurance maladie dans le cadre d'une convention médicale (illustration).

Rémunération sur objectifs de santé publique : bilan à 5 ans globalement positif, sauf sur la prévention