En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Comment réagir en cas de nausées et vomissement ?

Mis à jour : Vendredi 09 Octobre 2015

Ce que vous pouvez faire

  •  Allongez-vous un peu ou allez vous promener.
  •  Dans certains cas, en respirant à fond et rapidement une dizaine de fois à la suite, l’envie de vomir peut s’atténuer, voire disparaître et éviter que le vomissement ne survienne.
  •  Après avoir vomi, ménagez votre estomac ; n’absorbez rien pendant quelques heures.
  •  Vous pouvez boire de l’eau, une boisson gazeuse ou de l’eau citronnée bien fraîche à petites gorgées. La prise d’une grande quantité de liquide en une seule fois risque en revanche de provoquer un nouveau vomissement.
  •  Par la suite, veillez à un apport suffisant de liquide et de sels minéraux, car les vomissements provoquent des pertes de liquide et même, dans certains cas, une déshydratation. Evitez de boire en grande quantité juste après un repas. Cela peut constituer un bon remède de prendre une boisson sucrée (jus de fruit dilué) avec des biscuits salés.
  •  Prenez des repas légers et rapprochés ; mangez plutôt froid que chaud.
  •  Evitez les aliments gras ou épicés ; évitez l’alcool, le café et le tabac.
  •  Ne vous couchez pas immédiatement après avoir mangé.
Conduite à tenir en cas de nausées et vomissement
  Si les vomissements s'accompagnent d'un état confusionnel et de maux de tête.
  Si la personne vomit du sang.
  Si les vomissements surviennent moins de 48 heures après un traumatisme crânien.
  Si les nausées sont accompagnées de douleurs dans la poitrine.
  Si les vomissements sont en jet et surviennent le matin plusieurs jours de suite, avec des maux de tête et une gêne à la lumière.
  Si les vomissements sont accompagnés d'une constipation depuis plus de 48 heures ou d'une diarrhée depuis plus de 24 heures.
  Si une personne âgée souffre de vomissements et de diarrhées à répétition.
  Si de fortes douleurs ou de la fièvre apparaissent simultanément.
  Si le vomissement est provoqué par un vertige soudain et violent.
  Si les nausées sont accompagnées de maux de tête, ou au ventre, de somnolence ou de torpeur.
  Si les nausées ne cèdent pas.
  Si des nausées apparaissent suite à la prise de médicaments.
  Si la cause des nausées ou des vomissements est identifiée.
Légende
Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
Consultez un médecin dans la journée.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de nausées ?

Il examine et interroge le malade pour déterminer la cause des troubles. Eventuellement, il prescrit des examens complémentaires pour éliminer des causes graves. Le traitement dépend de cette cause. Il prescrit, le cas échéant, un médicament contre l’envie de vomir (antiémétique).

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

La fibrillation auriculaire est associée à une augmentation de la mortalité, du risque d'accidents cardiovasculaires et d'insuffisance rénale chronique (illustration).

Fibrillation auriculaire : au-delà du surrisque d'AVC, d'autres surrisques à prendre en compte

Les quinolones ne doivent plus être prescrites contre la gonorrhée

Gonorrhée, chlamydiose et syphilis : l’OMS publie de nouvelles recommandations thérapeutiques