En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les symptômes et les complications du diabète gestationnel

Mis à jour : Lundi 09 Janvier 2017

Quels sont les symptômes du diabète gestationnel ?

Pour la mère, comme pour les autres types de diabète, l'hyperglycémie peut passer inaperçue. Lorsqu'ils sont présents, les symptômes du diabète gestationnel sont les mêmes que ceux du diabète en général : soif intense, production d'urine augmentée, fatigue inhabituelle ou infections urinaires (mais celles-ci sont assez fréquentes pendant la grossesse, même en l'absence de diabète gestationnel). Pour le fœtus, le principal signe d'un diabète gestationnel chez sa mère est un poids supérieur à la normale.

Quelles sont les complications du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel expose la mère et l’enfant à certaines complications.

Les complications du diabète gestationnel chez la mère

Chez la mère, le diabète gestationnel peut provoquer une pré-éclampsie qui se traduit par une prise de poids, des œdèmes, de l’hypertension artérielle, un risque d’accouchement prématuré, voire des problèmes rénaux.

Les complications du diabète gestationnel chez l'enfant

Chez l’enfant, outre un poids anormalement élevé à la naissance (supérieur à 4 kg), le diabète gestationnel peut provoquer, après l’accouchement, une détresse respiratoire (par manque de maturation des poumons), de l’hyperglycémie et un risque plus élevé de développer un diabète de type 2 au cours de sa vie.

Après l'accouchement lors de diabète gestationnel

Après l’accouchement, le diabète gestationnel disparaît dans la très grande majorité des cas. Néanmoins, les femmes qui ont souffert d’hyperglycémie pendant leur grossesse doivent faire suivre régulièrement leur taux de glucose sanguin : environ 50 % d’entre elles souffriront d’un diabète de type 2 au cours de leur vie, en particulier si elles présentent un surpoids ou une obésité.

Le diabète gestationnel n’empêche absolument pas d’allaiter son nouveau-né.

Actualités

Les traitements contre les troubles de l'érection semblent réduire le risque de complication après un premier infarctus

Après un infarctus, la prise d'inducteurs d'érection IPDE5 pourrait réduire le risque cardiovasculaire

Adaptation par la Haute Autorité de Santé de l'outil SCORE (version tronquée pour illustration).

Evaluation et prise en charge du risque cardiovasculaire : la HAS publie 3 nouvelles fiches mémo

L'arhtrose du genou affecte particulièrement les sujets âgés et peut s'avérer très invalidante au quotidien (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement de l’acide hyaluronique indigne des rhumatologues et patients