En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les causes des acouphènes

Mis à jour : Lundi 26 Octobre 2015

Quelles sont les causes des bourdonnements d’oreille ?

L’origine la plus fréquente d’un acouphène est une lésion de certaines cellules sensitives dans l’oreille interne. Ces cellules émettent alors des signaux parasites que le cerveau ne peut distinguer de ceux que produisent les sons extérieurs. Dans de nombreux cas, de telles lésions sont le fait d’une ambiance trop bruyante (comme le sifflement permanent ressenti lorsqu’on sort d’un concert ou d’une boîte de nuit dans laquelle le volume sonore était trop important) ou de processus de vieillissement.

Mais divers facteurs peuvent également en être cause : un bouchon de cérumen, une infection de l’oreille moyenne, une hypertension artérielle , une insuffisance circulatoire dans certaines artères du cou ou une affection de l’oreille interne, comme la maladie de Ménière par exemple. Toute affection ou maladie qui touche l’organe de l’audition est en fait susceptible de provoquer des acouphènes.

Un acouphène peut également se déclarer suite à la prise de certains médicaments. Il peut arriver, toutefois, que la cause de ces bruits parasites reste indéterminée.

Actualités

Les enfants, dès 5 ans, peuvent éprouver de véritables crises de migraines, longues, répétées... A distinguer du mal de tête ponctuel et passager (illustration).

Prévention secondaire de la migraine de l’enfant : quelle approche privilégier ?

La HAS publie des outils pratiques pour mettre en place la conciliation médicamenteuse

Conciliation médicamenteuse : après avoir vérifié son utilité, la HAS publie un guide et des outils pratiques

Du début des années 2000 à 2015, la France est passée du 1er au 4e rang des pays consommant le plus d'antibiotiques en Europe, pour la médecine ambulatoire (source : ECDC).

Consommation d'antibiotiques en France : une tendance à la reprise confirmée en 2015