En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Le traitement des acouphènes

Mis à jour : Vendredi 17 Mars 2017

Comment soigne-t-on les bourdonnements d’oreilles ?

Le traitement médicamenteux des bourdonnements d’oreille nécessite au préalable un avis médical. Il est important d'essayer d'identifier la cause des bourdonnements afin de pouvoir mettre en place un traitement adapté. Les vasodilatateurs sont traditionnellement utilisés, mais leur efficacité est mal établie. Certains antiépileptiques, antidépresseurs ou anxiolytiques peuvent également être proposés, bien qu'ils n'aient pas d'indication officielle dans le traitement des acouphènes.

Les médicaments contenant de la trimétazidine (VASTAREL et ses génériques) ont longtemps été indiqués dans le traitement des acouphènes. Mais, en juillet 2012, l'Agence européenne du médicament (EMA) a rendu un avis qui recommande de ne plus utiliser la trimétazidine dans le traitement des bourdonnements d'oreilles. En effet, l'utilisation de cette substance comporte plus de risques que de bénéfices attendus ; des effets indésirables neurologiques (raideur des bras et des jambes, ralentissement des mouvements, tremblements) sont parfois observés. En 2017, plusieurs années après la décision de restreindre les indications de la trimétazidine au traitement de l’angine de poitrine, des études sur son utilisation ont montré qu’elle est encore très prescrite en France pour le traitement des vertiges et acouphènes. L’Agence du médicament (ANSM) a décidé de modifier ses conditions de prescription. L’initiation du traitement par trimétazidine est dorénavant réservée aux cardiologues. Cette ordonnance initiale doit être présentée avec les ordonnances de renouvellement qui peuvent être rédigées par un autre médecin.

Actualités

PLus de 25 000 patients hospitalisés en psychiatrie sont placés en isolement chaque année en France (illustration).

Isolement et contention en psychiatrie : recommandations de la HAS pour améliorer les pratiques

Rhumatisme psoriasique, forme oligoarticulaire avec atteinte du majeur de la main droite (© NEJM).

Rhumatisme psoriasique : améliorer le diagnostic précoce en utilisant les critères CASPAR

Capture d'écran du nouveau site de signalement d'événements indésirables liés à des produits ou actes de soins.

Lancement d'un site public pour faciliter le signalement des événements sanitaires indésirables