En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les médicaments des maux de gorge

Mis à jour : Vendredi 15 Janvier 2016

Comment soulager un mal de gorge ?

Les traitements locaux des maux de gorge peu intenses et sans fièvre sont nombreux. Ils se présentent sous forme de collutoires, pastilles ou comprimés à sucer. Ils peuvent contenir des antibactériens (action antiseptique), des anesthésiques locaux (action antalgique) ou des extraits de plantes à visée adoucissante. Les médicaments contenant un anesthésique local sont susceptibles de perturber la déglutition et de provoquer ainsi des « fausses-routes » (passage d’aliments dans les voies respiratoires) : évitez de les prendre juste avant un repas.

Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance.

Dans le cas d’une infection bactérienne, le médecin peut prescrire un traitement antibiotique par voie orale.

En cas d'inflammation douloureuse, il est possible de prendre un antalgique contenant du paracétamol ou un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Certains AINS sont spécifiquement indiqués dans le traitement des inflammations douloureuses de la gorge. Ils sont listés ci-dessous.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 22 Mars 2016

AINS : acide niflumique

AINS : acide tiaprofénique

AINS : naproxène

Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance.

D’autres médicaments peuvent également être proposés : suppositoires au bismuth à visée décongestionnante, enzymes à visée anti-inflammatoire, homéopathie.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 22 Mars 2016

Bismuth par voie rectale

Enzymes à visée anti-inflammatoire

Homéopathie

Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance.

Actualités

La toxine botulique semble pouvoir soulager les douleurs neuropathiques localisées (illustration).

Douleurs neuropathiques : la toxine botulique pourrait devenir un traitement de recours, selon l'INSERM

En Guyane et à Mayotte, la vaccination de tous les nouveau-nés avant la sortie de la maternité est une priorité de niveau 1 selon les recommandations du HCSP (illustration).

Pénurie de VACCIN BCG SSI : optimiser l'utilisation du vaccin polonais

La bronchoconstriction induite par l'effort, avec ou sans asthme sous-jacent, peut être soulagée par l'utilisation d'un spray bronchodilatateur d'action courte (illustration).

Bronchoconstriction à l’effort, avec ou sans asthme : éviter les pièges diagnostiques et thérapeutiques