En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les médicaments des maux de gorge

Mis à jour : Vendredi 15 Janvier 2016

Comment soulager un mal de gorge ?

Les traitements locaux des maux de gorge peu intenses et sans fièvre sont nombreux. Ils se présentent sous forme de collutoires, pastilles ou comprimés à sucer. Ils peuvent contenir des antibactériens (action antiseptique), des anesthésiques locaux (action antalgique) ou des extraits de plantes à visée adoucissante. Les médicaments contenant un anesthésique local sont susceptibles de perturber la déglutition et de provoquer ainsi des « fausses-routes » (passage d’aliments dans les voies respiratoires) : évitez de les prendre juste avant un repas.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 15 Décembre 2016

AINS local

Associations d'antibactérien et de corticoïde à usage local

Collutoires à visée antiseptique

Pastilles et comprimés à sucer à visée antiseptique et antalgique

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Dans le cas d’une infection bactérienne, le médecin peut prescrire un traitement antibiotique par voie orale.

En cas d'inflammation douloureuse, il est possible de prendre un antalgique contenant du paracétamol ou un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Certains AINS sont spécifiquement indiqués dans le traitement des inflammations douloureuses de la gorge. Ils sont listés ci-dessous.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 15 Décembre 2016

AINS : acide niflumique

AINS : naproxène

Légende
Médicament générique

D’autres médicaments peuvent également être proposés : suppositoires au bismuth à visée décongestionnante, enzymes à visée anti-inflammatoire, homéopathie.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 15 Décembre 2016

Bismuth par voie rectale

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Actualités

L'incidence des infections invasives à méningocoque C la plus élevée concerne les nourrissons de moins de 1 an (illustration).

Echec de la stratégie vaccinale contre le méningocoque C : nouvelles recommandations du HCSP

Les scores FRAX et QFracture semblent efficaces pour prédire le risque fracturaire ostéoporotique (illustration).

Ostéoporose après 50 ans : confirmation de l'intérêt de deux scores prédictifs du risque de fracture

Larynx artificiel élaboré par l'équipe du pr Debry, avec la société Protic Medical (© Inserm / Delapierre, Patrick).

Première française et mondiale : un larynx artificiel opérationnel depuis 18 mois