En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Comment diagnostique-t-on la presbyacousie ?

Mis à jour : Jeudi 09 Mars 2017

Le diagnostic de la presbyacousie est fait par un médecin ORL après une série de tests auditifs particuliers : l'audiométrie tonale (détection de sons purs) et vocale (compréhension de mots). Lorsque le médecin ORL diagnostique une presbyacousie, il en mesure les caractéristiques particulières et, en fonction de ces mesures, il prescrit un certain type d'aide auditive.

Les examens qui mesurent la capacité à entendre les sons (audiométrie tonale)

Ces tests mesurent la capacité à entendre les différentes fréquences, des plus basses au plus élevées. Avec l’âge, ce test montre la perte progressive de la capacité moyenne à entendre les sons : après 55 ans, une perte globale de cinq à six décibels (dBHL, Decibel Hearing Level) tous les dix ans en moyenne. On considère que la presbyacousie est gênante lorsque la personne montre une perte tonale moyenne supérieure ou égale à 30 dBHL.

Les examens qui mesurent la capacité à distinguer les sons (audiométrie vocale)

Ces tests mesurent la capacité à distinguer les sons entre eux. Parce qu’ils s’intéressent essentiellement à la compréhension de la parole, ces examens sont une image fidèle de la gêne sociale provoquée par la presbyacousie. Ces examens comprennent des tests d’intelligibilité monosyllabique (intelligibilité d’une syllabe), des tests phonétiques, des tests en présence de divers bruits de fond, etc.

Actualités

L\'espérance de vie des personnes séropositives pour le VIH rejoint celle de la population générale (illustration).

VIH / sida : espérance de vie quasi normale dans les pays riches en raison d'améliorations récentes

La vaccination par les pharmaciens va être expérimentée dès la saison 2017 - 2018, mais seulement dans deux régions et certaines officines (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : expérimentation pendant 3 ans dans 2 régions

L'éviction alimentaire du gluten issu des céréales complètes est associée à une augmentation du risque d'infarctus (illustration).

Régime sans gluten hors maladie cœliaque : doutes sur de possibles risques pour la santé