En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Rhume (rhinite)

Mis à jour : Mardi 24 Novembre 2015

Pendant les mois d’hiver, les trois quarts de la population souffrent de cette affection respiratoire bénigne due à un virus. Sauf en cas de surinfection, elle guérit spontanément en une semaine. Le rhume d’origine virale ne doit pas être confondu avec le rhume des foins ou rhinite allergique.

Quels sont les symptômes du rhume ?

rhume

Le nez qui coule et qui se bouche, ainsi que les éternuements, constituent les symptômes les plus désagréables et les plus fréquents d’un rhume d’origine virale (communément appelé rhume de cerveau). Le liquide qui s’écoule est d’abord limpide ; il devient souvent plus épais et purulent au bout de quelques jours. A ce moment-là, le nez se bouche facilement. D’autres symptômes se manifestent fréquemment, un chatouillement ou même une sensation de brûlure dans le nez, une perte de l’odorat et du goût plus ou moins prononcée, voire de la fièvre.

Chez les enfants, le rhume est le plus souvent une rhinopharyngite.

Certaines personnes présentent des problèmes de rhinite chronique (rhume à répétition ou rhinite persistante). Dans la plupart des cas, cette rhinite chronique est une rhinite allergique perannuelle. Néanmoins, il arrive que cette forme de rhinite ait une cause différente. On parle alors de rhinite vasomotrice non allergique, ou rhinite chronique inflammatoire. Dans ce cas, il s’agit souvent d’un déséquilibre du système nerveux qui contrôle la muqueuse nasale. Celui-ci devient hypersensible et réagit à de nombreux facteurs (stress, conditions climatiques, atmosphères polluées ou enfumées, etc.) en déclenchant une sécrétion de liquide et des éternuements. L’usage abusif de médicaments vasoconstricteurs locaux (pulvérisations pour déboucher le nez) expose à ce type de rhinite. La rhinite chronique apparaît parfois pendant la grossesse, probablement en lien avec les changements hormonaux qui se produisent chez la femme enceinte.

Quelles sont les complications éventuelles du rhume ?

Le simple rhume évolue en général vers la guérison sans complication. Lorsque la muqueuse est fortement enflammée ou les défenses naturelles amoindries, d’autres maladies respiratoires peuvent se produire dans les voies supérieures (trachéite, bronchite), les sinus ou l’oreille moyenne. Des infections peuvent alors s’installer et provoquer diverses maladies, comme une sinusite ou une otite.

Actualités

Deux patientes atteintes d'un cancer du sein équipées d'un casque réfrigérant électrique pendant leur chimiothérapie (® PAXMAN).

Chimiothérapie et chute de cheveux : deux études confirment l'intérêt du port d'un casque réfrigérant

L'incidence des infections invasives à méningocoque C la plus élevée concerne les nourrissons de moins de 1 an (illustration).

Echec de la stratégie vaccinale contre le méningocoque C : nouvelles recommandations du HCSP

Les scores FRAX et QFracture semblent efficaces pour prédire le risque fracturaire ostéoporotique (illustration).

Ostéoporose après 50 ans : confirmation de l'intérêt de deux scores prédictifs du risque de fracture