En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Mycose de la peau

Mis à jour : Jeudi 08 Octobre 2015

Les mycoses qui touchent la peau sont très répandues. On estime que 15 % à 30 % de la population est concernée. La forme la plus fréquente est la mycose des pieds. Chez les personnes d’un certain âge, on observe des mycoses des plis cutanés et des ongles. Les traitements d’application locale sont souvent suffisants pour traiter les mycoses cutanées les plus courantes.

Quels sont les symptômes des mycoses de la peau ?

mycose au pied

Une mycose de la peau (également appelée dermatophytose ou dermatophytie cutanée) se manifeste le plus souvent entre les orteils ou dans les plis cutanés, par exemple sous les seins ou à l’aine. La maladie commence par une tache rouge, puis la peau pèle et devient gris blanchâtre. Pendant que cette première éruption guérit, le champignon s’étale en cercle ou en guirlande, un peu comme un rond qui s’étale dans l’eau.

Aux pieds, notamment sur la peau très cornée, des gerçures suintantes et douloureuses peuvent apparaître : on parle alors d’intertrigo dermatophytique des orteils ou « pied d’athlète ». Cette forme peut également se développer à la commissure des lèvres (on parle alors de perlèche). Une forme particulière est la mycose des ongles (onychomycose) qui affecte surtout les pieds. Lorsqu’un ongle est atteint, il devient gris jaunâtre et très épais. Une mycose peut aussi atteindre les muqueuses (provoquant par exemple une mycose génitale). Une mycose récidivante peut être un terrain favorable à une surinfection bactérienne.

Le pityriasis versicolor est une mycose qui provoque des taches blanches, chamois ou brunes sur la peau du tronc et du cou.

Les teignes sont des mycoses qui affectent le cuir chevelu et la barbe : elles se manifestent par des plaques rouges et squameuses sans cheveux ou poils.

Quelles sont les causes des mycoses de la peau ?

Les mycoses sont dues à des champignons minuscules, des micro-organismes que l’on trouve partout. Certains peuvent pousser sur la couche superficielle de la peau. Leur développement est accéléré par la chaleur humide ; ils affectent donc plus particulièrement les plis de la peau et les pieds, mais aussi les ongles et les organes génitaux. Le plus courant de ces champignons microscopiques est Candida albicans, un champignon qui vit normalement en équilibre avec la peau mais qui, dans certaines circonstances, se développe exagérément et provoque des symptômes. Pour cette raison, on parle souvent de candidose cutanée ou d’infection candidosique.

La contagion se fait par contact direct avec des surfaces ou des objets porteurs du champignon, comme par exemple le sol des salles de gymnastique, des douches ou des piscines, les moquettes des hôtels et les claies en bois des saunas. Les personnes souffrant de troubles circulatoires pourraient être plus vulnérables à la transmission des mycoses. De même, certains médicaments qui affaiblissent le système immunitaire sont susceptibles de favoriser les mycoses.

Actualités

L'eczéma est relativement fréquent chez les enfants, en particulier au niveau des plis (illustration).

Eczéma surinfecté de l’enfant : étude randomisée de l’intérêt des antibiotiques topiques et oraux

Le diagnostic de syndrome du QT long repose essentiellement sur la mesure de l'intervalle QT corrigé (illustration).

Diagnostic, bilan, prise charge et surveillance du syndrome du QT long : consensus d’experts

La ROSP est versée aux médecins libéraux en fonction d'indicateurs négociés avec l'assurance maladie dans le cadre d'une convention médicale (illustration).

Rémunération sur objectifs de santé publique : bilan à 5 ans globalement positif, sauf sur la prévention