En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Quelles sont les causes de l'épilepsie ?

Mis à jour : Jeudi 09 Février 2017

Les épilepsies peuvent être regroupées en trois familles selon que leur cause est connue (épilepsie symptomatique), non connue (épilepsie idiopathique) ou bien supposée mais non mise en évidence par les moyens médicaux actuels (épilepsie cryptogénique).

Les épilepsies idiopathiques

Les épilepsies idiopathiques sont également dites « constitutionnelles » : il n’y a pas de cause identifiable pour en expliquer l’origine. Elles sont transmises de façon héréditaire et représenteraient environ 10 à 15 % des épilepsies. C’est le cas, par exemple, des absences de l’enfant ou de l’épilepsie myoclonique juvénile.

Les épilepsies symptomatiques

Ces épilepsies sont qualifiées de « symptomatiques » parce qu’elles sont le symptôme d’une cause identifiable : une maladie ou un accident a entraîné des lésions du cerveau et, en l’absence de traitement, ces lésions déclenchent des crises d’épilepsie.

Certaines lésions sont dites « congénitales », c’est-à-dire qu’elles sont présentes dès la naissance. Elles peuvent être génétiques (anomalie des chromosomes) ou acquises durant la grossesse (par exemple, malformation cérébrale chez le fœtus ou séquelle d’une maladie infectieuse de la mère pendant la grossesse, comme la rubéole ou la toxoplasmose). Il existe aussi des cas de lésions survenant lors de l’accouchement par manque d’oxygène, de sucre ou de calcium.

D’autres lésions sont dites « acquises ». Elles sont survenues après la naissance : traumatisme crânien, accident vasculaire cérébral (AVC), tumeur, infection du cerveau (méningite, toxoplasmose, par exemple), etc.

Il existe également des cas où l’épilepsie est un symptôme d’une maladie plus générale, par exemple certaines maladies métaboliques comme la phénylcétonurie (dont le dépistage est généralisé chez les nouveau-nés).

Les épilepsies cryptogéniques

Sous le terme d’épilepsies dites « cryptogéniques », on regroupe les épilepsies dont la cause reste inconnue mais où l’on suspecte des lésions qui ne peuvent pas être mises en évidence malgré les moyens médicaux actuels. Ce type d’épilepsie représenterait 60 % des cas d’épilepsie.

Peut-on prévenir l'épilepsie ?
Prévenir l'apparition de l'épilepsie est impossible, mais il est possible de diminuer le nombre de crises, ou même de les faire disparaître, grâce aux médicaments.

Actualités

L'eczéma est relativement fréquent chez les enfants, en particulier au niveau des plis (illustration).

Eczéma surinfecté de l’enfant : étude randomisée de l’intérêt des antibiotiques topiques et oraux

Le diagnostic de syndrome du QT long repose essentiellement sur la mesure de l'intervalle QT corrigé (illustration).

Diagnostic, bilan, prise charge et surveillance du syndrome du QT long : consensus d’experts

La ROSP est versée aux médecins libéraux en fonction d'indicateurs négociés avec l'assurance maladie dans le cadre d'une convention médicale (illustration).

Rémunération sur objectifs de santé publique : bilan à 5 ans globalement positif, sauf sur la prévention