En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les traitements de la grippe

Mis à jour : Lundi 12 Décembre 2016
Image sponsoring article

Comment soigne-t-on la grippe ?

Dans tous les cas, il est recommandé de se reposer et de se réhydrater. Le traitement médicamenteux repose essentiellement sur le traitement des symptômes et consiste à prendre des médicaments contre la fièvre (antipyrétiques) : paracétamol, aspirine (sauf chez l'enfant) ou certains AINS tels que l'ibuprofène. Il est recommandé de ne pas associer plusieurs médicaments, mais plutôt de ne prendre qu'un seul médicament pour éviter tout surdosage.

En cas de toux importante, des médicaments antitussifs peuvent être prescrits le cas échéant. La liste des antitussifs utilisables chez l'adulte est consultable ici.

Il existe des antiviraux spécifiques de la grippe. Ils peuvent atténuer les symptômes et réduire la durée de la maladie. Mais, ils ne sont efficaces que s'ils sont pris dans les 48 heures qui suivent l'apparition des premiers symptômes.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 15 Décembre 2016

Antiviraux : grippe

Comment soigne-t-on un refroidissement ?

En cas d'état grippal du à un refroidissement, des médicaments associant un antihistaminique et du paracétamol peuvent être utilisés pour soulager l'écoulement nasal, le larmoiement, les maux de tête et la fièvre.

Des médicaments homéopathiques et des oligoéléments sont également traditionnellement proposés pour prévenir ou traiter les états grippaux.

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Actualités

Deux patientes atteintes d'un cancer du sein équipées d'un casque réfrigérant électrique pendant leur chimiothérapie (® PAXMAN).

Chimiothérapie et chute de cheveux : deux études confirment l'intérêt du port d'un casque réfrigérant

L'incidence des infections invasives à méningocoque C la plus élevée concerne les nourrissons de moins de 1 an (illustration).

Echec de la stratégie vaccinale contre le méningocoque C : nouvelles recommandations du HCSP

Les scores FRAX et QFracture semblent efficaces pour prédire le risque fracturaire ostéoporotique (illustration).

Ostéoporose après 50 ans : confirmation de l'intérêt de deux scores prédictifs du risque de fracture