En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les traitements de la grippe

Mis à jour : Mardi 09 Février 2016

Comment soigne-t-on la grippe ?

Dans tous les cas, il est recommandé de se reposer et de se réhydrater. Le traitement médicamenteux repose essentiellement sur le traitement des symptômes et consiste à prendre des médicaments contre la fièvre (antipyrétiques) : paracétamol, aspirine (sauf chez l'enfant) ou certains AINS tels que l'ibuprofène. Il est recommandé de ne pas associer plusieurs médicaments, mais plutôt de ne prendre qu'un seul médicament pour éviter tout surdosage. En cas de toux importante, des médicaments antitussifs peuvent être prescrits le cas échéant.

Il existe des antiviraux spécifiques de la grippe. Ils peuvent atténuer les symptômes et réduire la durée de la maladie. Mais, ils ne sont efficaces que s'ils sont pris dans les 48 heures qui suivent l'apparition des premiers symptômes.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 22 Mars 2016

Antiviraux : grippe

Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance.

En cas d'état grippal du à un refroidissement, des médicaments associant un antihistaminique et du paracétamol peuvent être utilisés pour soulager l'écoulement nasal, le larmoiement, les maux de tête et la fièvre.

Des médicaments homéopathiques et des oligoéléments sont également traditionnellement proposés pour prévenir ou traiter les états grippaux.

Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance.

Actualités

La toxine botulique semble pouvoir soulager les douleurs neuropathiques localisées (illustration).

Douleurs neuropathiques : la toxine botulique pourrait devenir un traitement de recours, selon l'INSERM

En Guyane et à Mayotte, la vaccination de tous les nouveau-nés avant la sortie de la maternité est une priorité de niveau 1 selon les recommandations du HCSP (illustration).

Pénurie de VACCIN BCG SSI : optimiser l'utilisation du vaccin polonais

La bronchoconstriction induite par l'effort, avec ou sans asthme sous-jacent, peut être soulagée par l'utilisation d'un spray bronchodilatateur d'action courte (illustration).

Bronchoconstriction à l’effort, avec ou sans asthme : éviter les pièges diagnostiques et thérapeutiques