En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Toux de l’adulte

Mis à jour : Jeudi 21 Mai 2015

La toux est la réaction normale à une irritation des voies respiratoires, en particulier au niveau des bronches, le plus souvent en lien avec une infection respiratoire ou une allergie. Elle permet d’éliminer les sécrétions des bronches et facilite ainsi la respiration. Les médicaments contre la toux doivent être utilisés avec précaution.

Quels sont les symptômes de la toux chez l’adulte ?

toux

Il existe de nombreuses formes de toux qui peuvent être regroupées en deux familles : les toux sèches (sans production de glaires) et les toux grasses (avec production de glaires). Ces dernières sont des toux utiles car elles dégagent les voies respiratoires et contribuent à la guérison. Cependant, toux sèches et toux grasses peuvent devenir épuisantes, en particulier lorsque des quintes se déclenchent la nuit et perturbent le sommeil.

Quelles sont les complications éventuelles de la toux ?

Quand la toux est importante, elle peut provoquer une irritation de la gorge et une insomnie lorsqu’elle est nocturne. Une toux qui se manifeste dans le cadre d’une infection courante n’entraîne généralement pas d’autres complications. Celles qui peuvent survenir sont liées non pas à la toux elle-même mais à sa cause et varient selon les cas.

Actualités

La toxine botulique semble pouvoir soulager les douleurs neuropathiques localisées (illustration).

Douleurs neuropathiques : la toxine botulique pourrait devenir un traitement de recours, selon l'INSERM

En Guyane et à Mayotte, la vaccination de tous les nouveau-nés avant la sortie de la maternité est une priorité de niveau 1 selon les recommandations du HCSP (illustration).

Pénurie de VACCIN BCG SSI : optimiser l'utilisation du vaccin polonais

La bronchoconstriction induite par l'effort, avec ou sans asthme sous-jacent, peut être soulagée par l'utilisation d'un spray bronchodilatateur d'action courte (illustration).

Bronchoconstriction à l’effort, avec ou sans asthme : éviter les pièges diagnostiques et thérapeutiques