En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Mis à jour : Jeudi 20 Octobre 2016

Maladie de la rétine liée au vieillissement, la dégénérescence maculaire entraîne une perte progressive ou rapide de la vision centrale. S'il n'existe aujourd'hui aucun moyen de la prévenir, elle pourrait être freinée grâce à une alimentation riche en antioxydants et pauvre en graisses saturées. Et en s'abstenant de fumer...

Qu'est-ce que la dégénérescence maculaire liée à l'âge ?

senior problèmes de vue

La dégénérescence maculaire est une maladie de l'œil qui résulte d'une détérioration graduelle de la macula, petite zone située au centre de la rétine qui permet de voir avec précision les détails et les couleurs. Cette dégénérescence due au vieillissement (elle est rare chez les personnes de moins de 50 ans) entraîne une perte progressive ou rapide de la vision centrale, sans pour cela provoquer de douleur. Sauf exception, elle ne conduit pas à la cécité et la vision latérale est maintenue. On estime qu'en France de 800 000 à un million de personnes seraient atteintes par la DMLA, dont plus de la moitié sont âgées de plus de quatre-vingts ans.

Quels sont les symptômes de la DMLA ?

    On distingue deux types de DMLA :
  • la dégénérescence maculaire sèche, qui représente 80 % des cas et se traduit par un rétrécissement de la rétine accompagné d'une accumulation de protéines colorées à l'intérieur de celle-ci. Lors d'une dégénérescence maculaire sèche, la vision centrale (au centre du champ visuel) commence à s'affaiblir dans un œil. Les couleurs restent visibles, mais les détails sont flous. Cette évolution se fait sur une dizaine d'années. Souvent, les premiers signes passent inaperçus, en particulier si l'autre œil est en bon état. Malheureusement la dégénérescence maculaire ne touche que rarement un seul œil ; l'autre finit toujours par présenter les mêmes symptômes.
  • la dégénérescence maculaire humide où de nouveaux vaisseaux sanguins se développent autour et en arrière de la macula. Des protéines s'échappent de ces vaisseaux et s'accumulent sur la macula. Ces protéines finissent par disparaître, mais elles laissent une cicatrice. Lors d'une dégénérescence maculaire humide, la perte de la vue est beaucoup plus rapide. La partie centrale du champ de vision s'amenuise et finit généralement par disparaître complètement en laissant une large zone aveugle. Un des premiers signes de la dégénérescence maculaire humide est l'apparition de lignes qui ondulent au centre du champ visuel. Ce phénomène s'explique par l'écoulement de liquides qui s'échappent des nouveaux vaisseaux sanguins, soulèvent la macula et la déforment.

Quelles sont les complications de la DMLA ?

La dégénérescence maculaire humide est celle qui cause le plus grand nombre de cécités, même si elles sont rarement totales.

Actualités

L'eczéma est relativement fréquent chez les enfants, en particulier au niveau des plis (illustration).

Eczéma surinfecté de l’enfant : étude randomisée de l’intérêt des antibiotiques topiques et oraux

Le diagnostic de syndrome du QT long repose essentiellement sur la mesure de l'intervalle QT corrigé (illustration).

Diagnostic, bilan, prise charge et surveillance du syndrome du QT long : consensus d’experts

La ROSP est versée aux médecins libéraux en fonction d'indicateurs négociés avec l'assurance maladie dans le cadre d'une convention médicale (illustration).

Rémunération sur objectifs de santé publique : bilan à 5 ans globalement positif, sauf sur la prévention