En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Bien utiliser les médicaments chez les enfants

Mis à jour : Lundi 07 Octobre 2013

Prendre un traitement peut être une source d’inquiétude pour un enfant. Petit, il ne fait pas le lien avec la maladie. Plus âgé, il peut être effrayé par la taille des comprimés ou le volume de liquide à absorber. Quelques conseils pratiques peuvent vous aider à dédramatiser ce moment.

Le nouveau-né

  • Passez du temps avec votre enfant avant de lui administrer son traitement. Il ne doit pas faire d’association négative entre votre arrivée et la prise du traitement.
  • Essayez de détourner son attention pendant ce temps, avec un jouet, une musique, une autre personne, etc.
  • Après la prise, bercez-le dans vos bras.

Le nourrisson de moins de un an

  • Préparez la dose à l’avance sans que l’enfant ne vous voie, pour ne pas créer d’anxiété par anticipation. Mais n’essayez pas de le lui faire avaler par surprise !
  • Choisissez le bon moment : avant un repas plutôt qu’après, ou lorsqu’il est reposé par exemple.
  • Même s’il est trop petit pour comprendre, expliquez-lui d’une voix calme ce que vous allez faire et pourquoi.
  • Faites-en une routine : toujours à la même heure, avant et après une certaine activité, par exemple.
  • Si possible, occupez son attention avec un jouet, un animal, ou une personne.
  • Souffler doucement sur le visage d’un bébé provoque un réflexe de déglutition : ce geste peut se révéler utile pour administrer un médicament.
  • Réconfortez-le, après la prise, par un câlin ou des mots doux.

L’enfant de un à trois ans

médicament bébé
  • Expliquez-lui ce que vous allez faire. S’il est assez grand pour comprendre, expliquez-lui où va le médicament et comment il va agir. Il est possible d’utiliser le dessin et les jouets : montrez-lui par exemple comment donner le médicament à son ours en peluche ou sa poupée. Néanmoins, évitez d’utiliser des bonbons comme « médicaments » pour ne pas créer une confusion qui pourrait mal tourner s’il tombait sur une plaquette de comprimés colorés.
  • Soyez prêt à reconnaître les désagréments du traitement, mais insistez sur ses bénéfices.
  • Précisez-lui que le traitement n’est pas une punition.
  • Choisissez le bon moment : quand l’enfant est reposé, ou avant une activité agréable, par exemple.
  • Si vous avez besoin de le tenir (par exemple pour lui mettre des gouttes dans les yeux ou des gouttes dans les oreilles), présentez-lui la chose comme un geste qui va l’aider à ne pas bouger.
  • Agissez rapidement, avec fermeté et souplesse. Mettez-en avant le fait que cela n’a pas duré longtemps.
  • Vous pouvez occuper son attention avec un dessin animé.
  • Récompensez-le après coup, ne serait-ce que par un câlin ou un compliment.

Doit-on réveiller un enfant la nuit pour lui donner son traitement ?

Lorsqu’un médicament doit être donné quatre fois par jour (toutes les six heures) ou trois fois par jour (toutes les huit heures), cela signifie théoriquement qu’il faudra réveiller l’enfant au moins une fois pour lui faire prendre ses médicaments. Dans la pratique, il est toujours préférable d’éviter de réveiller un enfant, en particulier pour un moment aussi peu agréable que la prise d’un médicament. Demandez à votre médecin s’il est possible de décaler l’horaire d’une heure ou deux, ou s’il existe un médicament similaire qui exige moins de prises chaque jour.

Que faire en cas d’ingestion accidentelle d’un médicament ?
    Si votre enfant a avalé des médicaments :
  • restez calme afin de ne pas le paniquer ;
  • téléphonez au centre antipoison de votre région ou au Samu (15 ou 112) en gardant près de vous le reste des médicaments avalés ou leur emballage ;
  • gardez l’enfant assis ou couché, sous constante surveillance et ne cherchez pas à le faire vomir ni à lui faire boire du lait ou d’autres liquides.
Pour éviter ce type d’accident, il est nécessaire de garder les médicaments hors de portée des enfants, en hauteur ou dans une armoire fermée à clef. Evitez de les laisser dans les tiroirs de la table de nuit, ainsi que dans les placards de la cuisine ou de la salle de bains s’ils ne ferment pas à clef. Si vous devez conserver des médicaments dans le réfrigérateur, placez-les cachés au fond, sur la plus haute étagère.

 

Actualités

Le calendrier des vaccinations et des recommandations vaccinales 2017 est paru avec quelques innovations (illustration).

Calendrier vaccinal : les innovations pour 2017

L'association de formotérol et de dipropionate de béclométasone améliore les symptômes d'asthme et la fonction respiratoire, et réduit les exacerbations (illustration).

Asthme : l'inhalateur d'INNOVAIR spray est désormais équipé d'un compteur de doses

Les pilules microprogestatives se prennent en continu (plaquettes de 28 jours, illustration).

"Libérez ma pilule" : lettre ouverte pour obtenir la vente de pilules microprogestatives sans ordonnance