En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Mettre des gouttes dans les oreilles d’un enfant

Mis à jour : Mercredi 11 Avril 2012

Les gouttes pour les oreilles sont utilisées dans le traitement des maladies qui touchent la partie externe de l’oreille, du pavillon au tympan. Les affections situées en arrière du tympan sont habituellement traitées par voie orale ou par injections.

Comment se préparer ?

Les gouttes pour les oreilles doivent toujours être administrées tièdes. En effet, outre le désagrément, des gouttes trop froides peuvent provoquer des nausées et des vertiges. Pour les réchauffer, la méthode la plus simple consiste à faire rouler le flacon dans ses mains pendant quelques minutes.

Couchez votre enfant sur le côté, l’oreille à traiter vers le haut, la tête soutenue par un oreiller. Maintenez-lui la tête doucement. Si nécessaire, enlevez de l’oreille le cérumen ou le liquide qui pourrait s’y trouver.

Comment s’assurer que les gouttes pénètrent jusqu’au tympan ?

    La façon de procéder dépend de l’âge de l’enfant :
  • s’il a moins de trois ans, tirez doucement le lobe de l’oreille (le bas de l’oreille) vers le cou puis vers l’arrière de la tête ;
  • s’il a plus de trois ans, tirez doucement le pavillon de l’oreille (le haut de l’oreille) vers le sommet du crâne puis vers l’arrière de la tête.

Ensuite, insérez l’embout du flacon dans l’oreille et dirigez son extrémité vers les parois du conduit auditif (jamais vers le tympan). Pressez pour verser trois à cinq gouttes de produit dans l’oreille ou jusqu’à ce qu’elle soit remplie. Retirez l’embout et laissez l’enfant dans cette position pendant quelques minutes. Ne mettez pas de coton dans l’oreille car il absorberait trop de liquide. Essuyez l’excédent qui coule lorsque l’enfant se met debout.

Actualités

Spray nasal de naloxone en récipient unidose (© University of Kentucky)

Traitement d'urgence des surdosages aux opioïdes : mise à disposition de NALSCUE spray nasal (naloxone)

Cristaux d'acide urique dans du liquide synovial, visualisés au microscope en lumière polarisée (illustration @Bobjgalindo, sur Wikimedia).

COLCHICINE OPACALCIUM et COLCHIMAX : information de sécurité de l'ANSM

La fiabilité des résultats de l'ensemble des essais de bioéquivalence conduits par Semler Research est remise en cause (illustration).

Suspension des AMM et rappel de tous les lots de 9 spécialités génériques en France