En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Mettre des gouttes dans les yeux d’un enfant

Mis à jour : Mercredi 11 Avril 2012

De toutes les formes de médicaments, les gouttes pour les yeux sont souvent les plus mal vécues par l’enfant… et par ses parents. Les yeux sont des organes très sensibles et certaines gouttes produisent une légère sensation de brûlure pendant quelques instants. Comment s’y prendre ?

Comment s’y préparer ?

Lavez-vous les mains. Agitez le flacon quelques secondes. Couchez votre enfant sur le sol, un petit oreiller sous les épaules. Positionnez-vous derrière lui et placez sa tête entre vos genoux. Sa tête doit être légèrement relevée, comme s’il regardait ses pieds. Si nécessaire, nettoyez ses paupières et ses cils avec un coton imbibé d’eau tiède. Prenez votre temps pour rassurer votre enfant : les pleurs diluent les gouttes et empêchent leur bonne administration.

Comment lui administrer les gouttes ?

Avec le pouce de la main qui ne tient pas le flacon, abaissez une paupière inférieure jusqu’à ce qu’elle forme une petite poche. Cette manœuvre est généralement possible, même chez les enfants qui contractent leurs paupières de manière réflexe. Déposez une goutte de liquide dans cette poche sans qu’elle ne touche l’œil lui-même. Relâchez la paupière et dites à l’enfant de bouger ses yeux en regardant de droite à gauche et de haut en bas. Appuyez quelques instants sur l’aile du nez du côté correspondant à l’œil traité : en bouchant le canal par lequel les larmes s’écoulent dans les fosses nasales, ce geste permet au médicament de rester en contact plus longtemps avec l’œil. Recommencez dans l’autre œil.

Si vous devez mettre plusieurs types de gouttes, attendez toujours cinq minutes entre les deux médicaments. Demandez à votre pharmacien s’il y a un ordre à respecter. Chez les enfants qui ont le sommeil profond, il est parfois possible d’administrer les gouttes pendant le sommeil, l’enfant étant couché sur le dos. Dans ce cas, mettez une goutte toutes les cinq minutes.

Après sept ans, les enfants peuvent apprendre à se mettre les gouttes eux-mêmes, après avoir lavé leurs mains. Dans ce cas, placez le médicament au réfrigérateur : l’enfant sentira la goutte froide tomber dans la poche formée par sa paupière inférieure et saura qu’il a bien effectué le geste.

Les onguents ophtalmiques

Certaines préparations pour les yeux se présentent sous forme d’une pommade assez liquide, un onguent. Leur administration suit les mêmes principes que celle des gouttes. Une fois la paupière inférieure tirée pour former une poche, il suffit d’y laisser couler environ un centimètre d’onguent. L’œil est ensuite laissé fermé pendant quelques minutes.

Actualités

Représentation en 3D de virus de l'hépatite A (illustration).

Vaccins anti-hépatite A adultes : mise à disposition d'unités britanniques d’AVAXIM 160 U

Les données des études cliniques, en cours de finalisation de publication, montrent un intérêt du baclofène chez une partie des patients alcoolodépendants (illustration).

Baclofène et alcool : RTU prolongée d'1 an en attendant la publication des études et l'AMM ?

L'inscription au répertoire des génériques ne préjuge pas de la commercialisation effective des spécialités inscrites (illustration).

Génériques : inscription de 6 nouveaux groupes au répertoire