En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

ANAHELP

Mis à jour : Jeudi 07 Mai 2009

Traitement du choc anaphylactique

07/05/2009 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament ANAHELP est-il prescrit ?

Ce médicament est un puissant stimulant du système cardiovasculaire ; il contient de l'adrénaline. Cette hormone, normalement sécrétée par la glande surrénale, contracte les vaisseaux sanguins et accélère le cœur.

Il est destiné au traitement d'urgence du choc anaphylactique chez les personnes prédisposées.

Présentations du médicament ANAHELP

ANAHELP trousse d'urgence : solution injectable SC et IM à 1 mg/1 ml ; seringue de 1 ml avec piston gradué
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament ANAHELP

p ml
Épinéphrine (ou adrénaline)1 mg
Sulfites+

Contre-indications du médicament ANAHELP

Ce médicament est destiné à prévenir un malaise grave, potentiellement mortel ; les contre-indications qui suivent doivent rendre prudent dans son utilisation, sans pour autant interdire son emploi si le malaise paraît sérieux et si aucun médecin ne peut intervenir rapidement :

Attention

Ce médicament n'est en aucun cas destiné au traitement des allergies bénignes, aussi pénibles et spectaculaires soient-elles. Son effet ne s'exerce que sur le choc anaphylactique : malaise avec chute brutale de la tension artérielle et perte de connaissance qui suit l'exposition à une substance allergisante (piqûre de guêpe, par exemple). Chez la personne ayant déjà présenté un tel malaise, l'injection pourra être pratiquée dès l'apparition des signes avant-coureurs : démangeaison généralisée, difficultés respiratoires...

Le premier geste à faire face à une personne présentant un choc anaphylactique est de l'allonger sur le dos et de lui surélever les jambes jusqu'à l'arrivée des secours.

Dans la mesure du possible et en cas de doute sur la nature du malaise, prenez un avis médical avant de pratiquer l'injection.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes souffrant de diabète, d'hyperthyroïdie ou d'athérosclérose.

Ce médicament ne doit jamais être injecté par voie intraveineuse.

Interactions du médicament ANAHELP avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec certains antidépresseurs et les médicaments contenant de la guanéthidine.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un IMAO.

Mode d'emploi et posologie du médicament ANAHELP

Ce médicament doit être injecté exclusivement par voie sous-cutanée ou intramusculaire, de préférence dans la partie antérieure et externe de la cuisse. Faites-vous expliquer précisément la technique d'injection par votre médecin lors de la prescription. Dans la mesure du possible, désinfectez la peau au préalable avec une solution alcoolisée, de l'éther ou un autre antiseptique.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 12 ans : 0,25 mg d'adrénaline, obtenue en poussant le piston jusqu'à la première butée, ou 0,50 mg en cassant la première ailette du piston. Il est possible, chez l'adulte, de renouveler l'injection après un quart d'heure.

  • Enfant de 6 à 12 ans : 1/4 de seringue, soit 0,25 mg d'adrénaline.

Conseils

Ce médicament doit être conservé au frais : + 2 °C à + 8 °C (compartiment à beurre du réfrigérateur) jusqu'à la date de péremption. A température ambiante et à l'abri de la lumière du jour, il reste efficace pendant plusieurs semaines, mais doit être jeté à la fin des vacances ou de l'activité à risque.

Changez la trousse après une utilisation même partielle du produit, ou si vous constatez que le contenu de la seringue, initialement incolore, tourne au brun-rose.

Lisez attentivement la notice lors de l'achat du médicament et assurez-vous d'avoir bien compris son maniement en mimant les étapes du mode d'emploi.

Effets indésirables possibles du médicament ANAHELP

Les plus fréquents sont transitoires et traduisent l'action de l'adrénaline : palpitations, pâleur, tremblements.

Peuvent également survenir : étourdissement, faiblesse, maux de tête, fièvre, hypertension artérielle.

Laboratoire Stallergènes

Actualités

DEPAKOTE est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium (illustration).

DEPAKOTE (divalproate de sodium) : tensions d'approvisionnement et contingentement en ville

Les collyres mydriatiques exposent les enfants à un risque de toxicité supérieur à celui des adultes (illustration).

Collyres mydriatiques chez l'enfant : des effets indésirables graves mais évitables

Les Français doivent être plus sensibilisés sur les incompatibilités qui existent entre conduite automobile et prise de médicaments (illustration).

Conduite automobile : actualisation de la liste des médicaments à risque de somnolence