En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

CÉLECTOL

Mis à jour : Mardi 22 Mars 2016

Bêtabloquant

Dans quel cas le médicament CÉLECTOL est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des bêtabloquants. Il agit en bloquant l'action de l'adrénaline (et d'autres hormones apparentées) sur de nombreux organes, notamment le cœur et les vaisseaux.

Il est utilisé dans :

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament CÉLECTOL

CÉLECTOL 200 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 8,99 €.
CÉLECTOL 200 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 84
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 25,43 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CÉLECTOL

p cp
Céliprolol chlorhydrate200 mg
Excipients : Cellulose microcristalline, Croscarmellose sel de Na, Hypromellose, Macrogol, Magnésium stéarate, Mannitol, Opadry blanc, Opadry clair, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament CÉLECTOL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

N'interrompez jamais brutalement le traitement, en particulier en cas d'angine de poitrine. Les prises doivent être espacées progressivement. Prenez un avis médical.

Ce médicament n'est pas un traitement de la crise d'angine de poitrine. Il n'est pas adapté non plus au traitement d'une forme particulière d'angine de poitrine appelée angor de Printzmétal qui relève d'un traitement vasodilatateur. Il peut néanmoins être associé à celui-ci lorsqu'une angine de poitrine «classique» coexiste avec un angor de Printzmétal.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale, d'asthme (en dehors des poussées), de phénomène de Raynaud ou d'artérite et chez la personne âgée.

Chez les diabétiques, les bêtabloquants peuvent masquer certains symptômes de l'hypoglycémie (palpitations et accélération du cœur essentiellement).

Les bêtabloquants peuvent aggraver les réactions allergiques et empêcher l'action de l'adrénaline utilisée dans le traitement d'urgence du choc anaphylactique. Lors d'examens radiologiques nécessitant l'injection de produits de contraste iodés (susceptibles de provoquer des chocs allergiques), le traitement doit, si possible, être suspendu avec l'accord de votre médecin.

En cas d'intervention chirurgicale, l'anesthésiste doit être prévenu de la prise de ce médicament. C'est lui qui décidera si le traitement doit être poursuivi ou arrêté avant l'intervention.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Interactions du médicament CÉLECTOL avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les médicaments contenant du bépridil, du diltiazem, du vérapamil ou du fingolimod.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un antihypertenseur d'action centrale, un antiarythmique, un médicament susceptible de donner des torsades de pointes, un AINS, un alphabloquant, un inhibiteur calcique, un vasodilatateur ou un médicaments contenant l'une des substances suivantes : amiodarone, propafénone, pilocarpine ou de la lidocaïne injectable.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les études scientifiques disponibles n'ont pas mis en évidence de problème particulier lors de l'utilisation de bêtabloquant chez la femme enceinte.

L'effet bêtabloquant persiste quelques jours chez le nouveau-né et justifie une surveillance médicale renforcée pendant les premiers jours de la vie.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament CÉLECTOL

Ce médicament est pris de préférence le matin, avant le petit déjeuner.

Posologie usuelle :

  • Adulte : la dose initiale est de 1 comprimé par jour. Elle peut être augmentée jusqu'à 3 comprimés par jour.

Conseils

Veillez à toujours disposer d'une réserve de médicament, une plaquette dans la trousse de toilette, par exemple.

Votre tension artérielle doit être contrôlée régulièrement. Les appareils permettant une mesure automatique de la tension à domicile utilisent souvent un procédé de mesure différent de celui qu'emploie votre médecin. Si vous avez un tel appareil, apportez-le en consultation pour vous assurer que la mesure obtenue est bien conforme à celle du tensiomètre de votre médecin.

Le traitement médicamenteux ne dispense pas de mesures pouvant faire baisser la tension artérielle : activité physique régulière, modération de la consommation de boissons alcoolisées et de sel, lutte contre l'excès de poids, arrêt du tabac.

Il est normal que le rythme cardiaque ralentisse sous l'effet du traitement ; néanmoins, en cas de fatigue anormale et de pouls inférieur à 50 battements par minute, consultez votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament CÉLECTOL

Le plus fréquemment : douleur d'estomac, nausées, vomissements, fatigue en début de traitement, sensation de mains et de pieds froids, troubles de l'érection.

Plus rarement : ralentissement important du cœur, bloc auriculoventriculaire, baisse excessive de la tension artérielle, phénomène de Raynaud, insuffisance cardiaque, bronchospasme, hypoglycémie, éruption cutanée, aggravation d'un psoriasis.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (0)

Actualités

En cas de doute sur une ordonnance manuscrite peu lisible, il est recommandé au pharmacien de vérifier la prescription auprès du médecin (illustration).

Ordonnances manuscrites : délivrance erronée de PREVISCAN (fluindione) à la place de PERMIXON (serenoa repens)

Inhalation par fumigation (illustration).

BALSOFUMINE SIMPLE, BALSOFUMINE MENTHOLEE 1%, DOLIRHUME HUILES ESSENTIELLES : arrêt de commercialisation

Considérée comme disparue en France depuis le début de l'année 2001, la rage peut encore subsister en particulier chez quelques renards du nord et de l'est de la France et chez les chauve-souris (illustration).

IMOGAM RAGE : distribution contingentée à un traitement par commande