En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

ATROPINE ALCON

Mis à jour : Mardi 21 Février 2017

Mydriatique

Dans quel cas le médicament ATROPINE ALCON est-il prescrit ?

Ce collyre contient de l'atropine qui dilate la pupille et bloque l'accommodation.

Il est utilisé :

  • dans le traitement de certaines affections de l'œil,

  • comme préparation à certains examens réalisés par l'ophtalmologiste.

Présentations du médicament ATROPINE ALCON

ATROPINE ALCON 0,3 % : collyre ; flacon de 10 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 1,58 €.
ATROPINE ALCON 0,5 % : collyre ; flacon de 10 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 1,58 €.
ATROPINE ALCON 1 % : collyre ; flacon de 10 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,47 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ATROPINE ALCON

p 100 mlp 100 mlp 100 ml
Atropine sulfate300 mg500 mg1 g
Excipients : Eau purifiée, Phénylmercure nitrate, Sodium chlorure

Contre-indications du médicament ATROPINE ALCON

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les personnes présentant une prédisposition au glaucome à angle fermé.

La solution à 1% ne doit pas être utilisée chez le jeune enfant (sauf par le médecin).

Attention

Ne laissez pas ce collyre à la portée des enfants : risque d'intoxication grave en cas d'ingestion accidentelle.

L'utilisation de ce collyre provoque une sensibilité accrue à la lumière : le port de lunettes de soleil est recommandé.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes présentant un risque de rétention des urines par adénome de la prostate.

Lors d'instillations répétées chez les personnes souffrant d'un adénome de la prostate, ou chez l'enfant, il peut être nécessaire de comprimer les voies lacrymales (angle interne de l'œil), après l'instillation, pour éviter le passage excessif du produit dans le sang : demandez conseil à votre ophtalmologiste.

Attention : conducteurConducteur : la conduite automobile est déconseillée après l'instillation de ce collyre, car il peut être responsable de troubles visuels et d'une sensibilité anormale à la lumière.

Interactions du médicament ATROPINE ALCON avec d'autres substances

En cas de prise conjointe de médicaments atropiniques, le risque d'effets indésirables est accru.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament ATROPINE ALCON

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer une goutte de collyre entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Posologie usuelle :

1 ou 2 gouttes, 2 à 4 fois par jour.

Ne dépassez en aucun cas la posologie prescrite par votre médecin.

Conseils

Ne conservez pas ce collyre plus de 15 jours après une première utilisation.

Effets indésirables possibles du médicament ATROPINE ALCON

La sensibilité à la lumière par dilatation de la pupille et les troubles de la vision de près sont des effets normaux du collyre.

En revanche, les signes suivants peuvent correspondre à un surdosage et doivent être signalés au médecin : sécheresse de la bouche, constipation, fièvre, irritabilité, accélération du cœur, rougeur du visage, confusion mentale.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (0)

Actualités

DEPAKOTE est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium (illustration).

DEPAKOTE (divalproate de sodium) : tensions d'approvisionnement et contingentement en ville

Les collyres mydriatiques exposent les enfants à un risque de toxicité supérieur à celui des adultes (illustration).

Collyres mydriatiques chez l'enfant : des effets indésirables graves mais évitables

Les Français doivent être plus sensibilisés sur les incompatibilités qui existent entre conduite automobile et prise de médicaments (illustration).

Conduite automobile : actualisation de la liste des médicaments à risque de somnolence