En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

AMOROLFINE PIERRE FABRE

Mis à jour : Mardi 21 Février 2017

Antifongique local

Ce médicament est un générique de LOCÉRYL

Dans quel cas le médicament AMOROLFINE PIERRE FABRE est-il prescrit ?

Ce médicament est un antifongique d'usage local. Il se présente sous forme de vernis à ongles permettant la diffusion de la substance active à travers l'ongle.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement des infections des ongles dues à des champignons microscopiques (dermatophytes notamment).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament AMOROLFINE PIERRE FABRE

AMOROLFINE PIERRE FABRE 5 % : vernis à ongle médicamenteux ; flacon de 2,5 ml avec 20 spatules
- Remboursable à 30 % - Prix : 12,16 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament AMOROLFINE PIERRE FABRE

p 100 ml
Amorolfine5 g

Attention

Ce médicament est destiné à être utilisé lorsque l'infection ne touche pas plus de 2 ongles. Si la mycose est plus étendue, un traitement antifongique prolongé par voie orale est généralement nécessaire.

En l'absence d'amélioration après 3 mois de traitement, consultez votre médecin. Un prélèvement peut être utile pour déterminer l'agent responsable des lésions. Une modification du traitement pourra être nécessaire en fonction du résultat de l'examen.

Rincez abondamment en cas de contact accidentel avec les yeux.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par prudence, il est déconseillé chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament AMOROLFINE PIERRE FABRE

Avant chaque application, il est nécessaire d'éliminer tout trace de vernis résiduel à l'aide d'un dissolvant, puis de limer la surface de l'ongle. L'ongle est ensuite nettoyé et dégraissé au moyen d'une lingette ou d'une compresse imprégnée de dissolvant. Le vernis doit être appliqué sur la totalité de l'ongle atteint.

Les spatules qui servent à l'application du vernis sont réutilisables, à condition de les nettoyer à l'aide d'une compresse imprégnée de dissolvant, après chaque ongle traité.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 application par semaine.

La durée du traitement dépend de la durée du renouvellement de l'ongle : 6 mois en moyenne pour les ongles des mains, 9 mois pour les ongles des pieds. Le traitement peut être arrêté lorsque l'ongle infecté a été totalement éliminé par la repousse de l'ongle sain.

Conseils

En cas de lésion importante des ongles des orteils, un meulage préalable par un pédicure facilite l'action du médicament.

Une transpiration excessive contribue au développement des lésions dues à des champignons. Le port de chaussettes en fibre naturelle (coton, laine) est recommandé. La même paire de chaussures ne doit pas être portée deux jours de suite.

Le flacon doit être soigneusement refermé. Il ne doit pas être conservé plus de 6 mois après ouverture.

Effets indésirables possibles du médicament AMOROLFINE PIERRE FABRE

Brûlure ou eczéma de contact.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (0)

Actualités

DEPAKOTE est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium (illustration).

DEPAKOTE (divalproate de sodium) : tensions d'approvisionnement et contingentement en ville

Les collyres mydriatiques exposent les enfants à un risque de toxicité supérieur à celui des adultes (illustration).

Collyres mydriatiques chez l'enfant : des effets indésirables graves mais évitables

Les Français doivent être plus sensibilisés sur les incompatibilités qui existent entre conduite automobile et prise de médicaments (illustration).

Conduite automobile : actualisation de la liste des médicaments à risque de somnolence