En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

ANTALCALM

Mis à jour : Mardi 21 Février 2017

Anti-inflammatoire d'action locale

Dans quel cas le médicament ANTALCALM est-il prescrit ?

Cet emplâtre est imprégné d'un gel qui contient un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Il lutte localement contre l'inflammation et la douleur.

Il est utilisé dans le traitement de courte durée de la douleur suite à un traumatisme bénin (foulure, entorse ou contusion).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ANTALCALM

ANTALCALM 1 % : emplâtre médicamenteux ; boîte de 5 sachets
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ANTALCALM

p emplâtre
Diclofénac sodique140 mg
Excipients : Copolymère d'acrylates et de vinylacétate, Copolymère méthacrylate basique, Macrogol 600 stéarate, Papier enduit d'une monocouche de silicone, Sorbitan oléate, Support non tissé polyester

Contre-indications du médicament ANTALCALM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie à l'aspirine ou aux AINS ;

  • en application sur la peau lésée (brûlure, eczéma, plaie...) ;

  • ulcère de l'estomac ou du duodénum en cours ;

  • enfant de moins de 16 ans ;

  • grossesse (à partir du 6e mois).

Attention

En cas d'entorse ou de contusions, ce médicament peut être utilisé sur les conseils de votre pharmacien. Néanmoins, un avis médical est préférable en cas de douleur violente, d'œdème important ou si la mobilité du membre ou de l'articulation est limitée.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance cardiaque, d'insuffisance hépatique, d'insuffisance rénale ou d'antécédent d'ulcère ou d'hémorragie digestive répétée.

En cas d'éruption cutanée, ne renouvelez pas les applications avant d'avoir pris l'avis de votre médecin.

Afin d'éviter tout risque de réaction cutanée lors de l'exposition aux rayons ultraviolets (photosensibilisation), il est recommandé de couvrir à l'aide d'un vêtement la zone d'application pendant 24 heures après le retrait de l'emplâtre.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les AINS pris par voie orale peuvent être toxiques pour le fœtus ; leur utilisation est contre-indiquée pendant les 4 derniers mois de la grossesse. Les AINS destinés à une application locale peuvent traverser la peau, passer dans le sang et exposer le fœtus au même risque, lorsqu'ils sont appliqués sur une large surface de peau ou sous un pansement occlusif. N'utilisez pas ce médicament pendant la grossesse sans avis médical.

Allaitement :

N'utilisez pas ce médicament pendant l'allaitement sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament ANTALCALM

Nettoyer la peau et appliquer l'emplâtre, sans le découper, sur la zone douloureuse. Un filet élastique vendu en pharmacie peut aider à le maintenir.

Posologie usuelle :

  • Adulte et adolescent de plus de 16 ans : 1 emplâtre, 2 fois par jour, pendant 7 jours maximum. Si les symptômes persistent au delà de 3 jours, une consultation est nécessaire pour déterminer si le traitement est suffisant.

Conseils

Ce médicament peut être irritant pour les yeux ou les muqueuses : lavez-vous les mains après avoir appliqué ou retiré l'emplâtre. En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment avec de l'eau tiède.

Effets indésirables possibles du médicament ANTALCALM

Fréquents : rougeur, démangeaisons, éruption de boutons, dermite de contact.

Rarement : peau sèche.

Très rarement: asthme, photosensibilité, urticaire, réaction allergique généralisée.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (0)

Actualités

DEPAKOTE est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium (illustration).

DEPAKOTE (divalproate de sodium) : tensions d'approvisionnement et contingentement en ville

Les collyres mydriatiques exposent les enfants à un risque de toxicité supérieur à celui des adultes (illustration).

Collyres mydriatiques chez l'enfant : des effets indésirables graves mais évitables

Les Français doivent être plus sensibilisés sur les incompatibilités qui existent entre conduite automobile et prise de médicaments (illustration).

Conduite automobile : actualisation de la liste des médicaments à risque de somnolence