En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

RIVOTRIL

Mis à jour : Mardi 21 Juin 2016

Antiépileptique

Dans quel cas le médicament RIVOTRIL est-il prescrit ?

Ce médicament est un anticonvulsivant non barbiturique qui appartient à la famille des benzodiazépines.

Il est utilisé dans le traitement de certaines formes d'épilepsie en association avec un autre antiépileptique. Il est parfois utilisé seul de façon temporaire.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RIVOTRIL

RIVOTRIL 2 mg cp quadriséc
RIVOTRIL 2 mg : comprimé quadrisécable (blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 1,35 €.
RIVOTRIL 2,5 mg/ml : solution buvable (couleur bleue, arôme pêche) ; flacon de 20 ml (500 gouttes)
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 1,42 €.
RIVOTRIL 1 mg/ml : solution injectable ; boîte de 6 ampoules de 1 ml et 6 ampoules de solvant de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,65 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament RIVOTRIL

p cpp gtep amp
Clonazépam2 mg0,1 mg1 mg
Lactose+
Alcool benzylique+
Aucun excipient commun.

Contre-indications du médicament RIVOTRIL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance respiratoire grave,

  • syndrome d'apnée du sommeil,

  • insuffisance hépatique grave,

  • myasthénie.

Attention

La modification de votre traitement antiépileptique peut, dans de rares cas, s'accompagner de la réapparition de convulsions même si aucune crise n'est survenue depuis une longue période.

Une prise prolongée, surtout à doses importantes, de médicaments de la famille des benzodiazépines peut provoquer une dépendance. Ce risque de dépendance est accru chez les personnes ayant déjà présenté une dépendance à d'autres médicaments, substances ou à l'alcool.

L'arrêt brutal de ce médicament expose à un syndrome de sevrage : insomnie, maux de tête, anxiété importante, douleurs musculaires, irritabilité, agitation, fourmillements des extrémités, convulsions. Il faut donc s'entourer de conseils médicaux pour diminuer progressivement les doses et espacer les prises, sur une période d'autant plus longue que le traitement a été prolongé.

Ce médicament expose à un risque de chute chez la personne âgée ayant l'habitude de se lever la nuit.

Une adaptation de la posologie peut être nécessaire chez les personnes âgées ou souffrant d'insuffisance hépatique ou d'insuffisance rénale.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament RIVOTRIL avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d'autres sédatifs (tranquillisants, somnifères, certains médicaments contre la toux ou contre la douleur contenant des opiacés, antidépresseurs, neuroleptiques...) ou en cas de traitement par la carbamazépine ou la buprénorphine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'arrêt brutal de ce médicament expose à la réapparition de crises préjudiciables à la mère et à l'enfant à naître. Si une grossesse survient sous traitement, consultez votre médecin : il appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas. Des examens particuliers permettent de vérifier l'absence d'anomalie chez l'enfant à naître.

Si le traitement est poursuivi jusqu'à l'accouchement, une surveillance médicale du nouveau-né est nécessaire.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament RIVOTRIL

La solution buvable doit être avalée avec un peu d'eau.

La solution injectable est réservée au traitement d'urgence de l'état de mal épileptique. Elle peut être administrée par voie intramusculaire ou intraveineuse lente. Une injection intramusculaire peut être faite dans l'heure qui suit une injection intraveineuse, dont elle prolonge la durée d'action et l'efficacité.

Posologie usuelle :

Strictement individuelle, la posologie varie selon l'âge, le poids et la sensibilité du malade. Elle est établie de façon progressive.

Conseils

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise : ne le réutilisez pas ultérieurement sans avis médical et ne le conseillez pas à une autre personne.

Les règles de prescription de cette benzodiazépine sont renforcées pour éviter les risques d'abus et d'usage détourné : la prescription des comprimés ou de la solution buvable doit être rédigée par le médecin en toutes lettres sur une ordonnance « sécurisée » pour une durée maximale de 12 semaines. Pendant cette période, aucune autre ordonnance de ce médicament ne peut être établie, sauf mention contraire du médecin. De plus, la prescription initiale ne peut être faite que par un neurologue ou un pédiatre.

La solution buvable doit être conservée à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament RIVOTRIL

Sensation d'ivresse, maux de tête, fatigue, somnolence (en particulier chez la personne âgée), ralentissement des idées, sensation de faiblesse musculaire, baisse de la libido.

État dépressif, notamment en cas d'antécédent de dépression.

Éruption cutanée avec ou sans démangeaisons, troubles digestifs, vision double.

Dans certaines circonstances et chez certaines personnes :
  • réactions paradoxales avec augmentation de l'anxiété, agitation, agressivité, confusion des idées, hallucinations ;

  • amnésie antérograde.

Ces troubles nécessitent l'arrêt du traitement.

Rarement : augmentation des transaminases, anomalie de la numération formule sanguine.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (67)

Le 23/09/2015 à 12:30
la puce
bonjour à tous,depuis bientot 2 ans je souffre de paresthesies bucales avec des symptomes de peau glacée avec hypersensibilité au froid, c'est très douloureux et invalidant,mes examens cliniques sont bons et j'ai comme traitement 15 gouttes de lysanxia à prendre le soir mais ce n'est pas efficasse sur la douleur,ça m'apporte juste le fait de passer une bonne nuit.....si vous aussi vous souffrez de ce genre de symptomes merci de m'apporter vos commentaires

2 7
Le 16/09/2015 à 00:07
ged
Mon neurologue m'a prescrit du Rivotril (sur 5 jours à raison de 5 gouttes le soir) en plus du gardénal en cas de convulsion mais aussi pour relâcher des tensions musculaires au niveau des vertèbres cervicales, dorsales et lombaires qui me faisaient horriblement souffrir. 4 hernies discales. Elle avait prévu plusieurs opérations étalées sur un an. L'association de la consultation d'un ostéopathe, du rivotril, et d'une énergéticienne m'a évité le bloc opératoire pour mon plus grand plaisir.

8 6
Le 09/09/2015 à 20:36
marinette
mon épileptologue m'avait prescrit du rivotril, 5 gouttes le soir, et, en apprenant que c'était considéré comme "la drogue du violeur", je l'avais spontanément diminué à ZERO !
je l'ai revu il y a un mois, et lui ai suggéré de ne prendre qu'un seul comprimé de Keppra 500 (non substituable), 2 fois par semaine, au lieu de 2. Il a dit "d'accord, vous allez passer à 4 gouttes de rivotril, au lieu de 5 ! et on continue le Keppra 500, 2 fois par jour ! "ça le fait moyen !"

0 0
Le 10/07/2015 à 21:32
Modérateur
Bonjour Ben13,

Effectivement, c'est même contre-indiqué en cas de véritables apnées du sommeil. Peut-être vous-a-t-il prescrit une toute petite dose ? Sinon il faudrait en reparler avec lui, lui rappeler que vous souffrez de ce problème et voir si une autre solution est envisageable...

4 2
Le 16/06/2015 à 18:49
ben13
le médecin me rescrit du rivotril alors que je souffre d'apnée du sommeil; je vois que ce médicament est déconseillé dans cet pathologie ??? que faut il faire ? merci

5 3
Le 02/06/2015 à 16:59
Modérateur
Bonjour fanchette,

Rivotril est parfois prescrit dans le traitement du syndrome des jambes sans repos, mais ce n'est pas une indication officielle de ce médicament. Il a peu d'études dans ce cadre et l'efficacité n'est pas prouvée.

10 6
Le 17/05/2015 à 12:48
fanchette
Je prends du Rivotril pour réduire les jambes sans repos, surtout la nuit. Est-ce vraiment efficace et sans danger ? Merci

18 8
Le 11/04/2015 à 22:44
nath
Bonsoir Jeannette, j'ai réussi à me sevrer du rivotril je peux vous conseiller si vous souhaitez mon mail je suis partante pour vous guider. Votre message est "vieux" d'un an mais pour avoir vécu ce moment j'imagine que vous prenez toujours du rivotril... Cordialement

6 9
Le 20/12/2014 à 17:14
Chénoa
Je voudrai me sevrer du rivotril. Mon médecin m'a prescrit tramadol et çà m'empêchait de dormir et j'avais des palpitations pour m'aider à me sevrer. J'ai donc arrêté. Là elle me prescrit lamaline mais le problème je crois va être le même. Comment faire? Aidez moi.

6 2
Le 09/12/2014 à 09:42
Amoroso
Je prends du rivotril (10 gouttes par jour) depuis 1 an et demi, en traitement d'entretien d'un myélome; la chimio thérapie a engendré des paresthésies. Le rivotril coute 2.5€, et une fiole couvre (environ) 4-5 mois), soit 6 euros par an. La consultation chez un neurologue en région parisenne coute plusieurs dizaines, et reste parfaitement inutile; elle dure une minute ou deux : que voulez-vous qu'il dise à part me demander si je supporte bien ? La SS a de l'argent à perdre !

21 3
Lire tous les commentaires

Actualités

Représentation 3D d'une plaque de cholestérol dans une artère (illustration).

LESCOL et FRACTAL 40 mg gélules (fluvastatine) : rappel d'un lot

L'exposition des foetus au valproate de sodium pendant otut ou partie de la grossesse est associée à une augmentation du risque de malformations et de troubles du développement (illustration).

Valproate de sodium et grossesse : résultats d’une vaste étude observationnelle, plan d’action et d’indemnisation

Conformément à la Loi de modernisation de notre système santé 2016, la liste des médicaments que les sages-femmes peuvent prescrire et/ou administrer est actualisée (illustration).

Sages-femmes : les médicaments qu'elles peuvent prescrire, les vaccinations qu'elles peuvent pratiquer