En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg

Mis à jour : Jeudi 21 Janvier 2016

Association antalgique : opiacé et paracétamol

Dans quel cas le médicament KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg est-il prescrit ?

Ce médicament contient deux antalgiques : le paracétamol, qui empêche la transmisssion de la douleur, et un opiacé (la codéine). L'effet antalgique de la codéine est dû à sa transformation en morphine au niveau du foie. Il renforce l'action du paracétamol en agissant sur la perception de la douleur par le cerveau.

Il est utilisé dans le traitement de la douleur, lorsque celle-ci n'est pas soulagée par d'autres antalgiques seuls.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg

KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg : comprimé (orange) ; boîte de 12
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 1,59 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg

p cp
Paracétamol600 mg
Codéine phosphate hémihydraté50 mg
Sulfites+
Excipients : Carmellose calcique, Cellulose microcristalline, Gélatine, Jaune orangé S laque aluminique, Magnésium stéarate, Sodium métabisulfite, Talc

Contre-indications du médicament KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • maladie grave du foie ;

  • asthme, insuffisance respiratoire ;

  • personne connue comme étant métaboliseur ultrarapide (personne dont l'activité des enzymes impliquées dans le métabolisme des médicaments est excessive) ;

  • enfant de moins de 15 ans ;

  • allaitement.

Attention

Le paracétamol est présent seul ou en association avec d'autres substances dans de nombreux médicaments : assurez-vous de ne pas prendre simultanément plusieurs médicaments contenant du paracétamol, car une prise conjointe entraîne un risque de surdosage qui peut être toxique pour le foie.

La codéine est transformée partiellement en morphine par le foie sous l'influence d'une enzyme. Chez certaines personnes (environ 1 à 6 % de la population blanche), l'activité de cette enzyme est augmentée avec pour conséquence un risque accru d'effets indésirables parfois graves. Chez d'autres (environ 7 % de la population blanche), cette enzyme est absente avec pour conséquence un moindre effet antalgique de la codéine. Si vous constatez un soulagement insuffisant ou des effets indésirables gênants (confusion, difficulté à respirer), n'hésitez pas à en parler avec le médecin qui a prescrit ce médicament.

La prise prolongée à forte dose de codéine peut entraîner un risque de dépendance.

Des précautions sont nécessaires en cas d'hypertension intracrânienne, de toux grasse, chez les personnes âgées et chez les personnes ayant subi une ablation de la vésicule biliaire.

Évitez la prise de boissons alcoolisées pendant le traitement.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec ceux qui contiennent de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine : risque de diminution de l'effet antalgique.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez des sédatifs.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'utilisation ponctuelle de ce médicament est possible pendant la grossesse sur avis médical. Signalez à l'obstréticien la prise de ce médicament en fin de grossesse : risque d'insuffisance respiratoire chez le nouveau-né en cas d'utilisation de codéine à forte dose avant l'accouchement ou risque de syndrome de sevrage en cas de traitement régulier, même à faible dose, en fin de grossesse. Ces risques peuvent être prévenus par une surveillance et un éventuel traitement adapté.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. Le passage de la codéine dans le lait maternel est faible aux doses usuelles, mais des effets toxiques pour le nourrisson ont été observés dans de très rares cas. En conséquence, ce médicament est contre-indiqué pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg

Ce médicament peut être pris indifféremment au cours ou en dehors des repas. Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau.

Respecter un intervalle de 4 à 6 heures entre 2 prises. En cas d'insuffisance rénale, l'intervalle entre 2 prises doit être au minimum de 8 heures.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé, à renouveler si nécessaire toutes les 6 heures, sans dépasser 4 à 6 comprimés par jour.

    Chez la personne âgée, la posologie initiale est généralement réduite de moitié.

Conseils

Comme tous les antalgiques, ce médicament est généralement plus efficace pour prévenir la douleur que pour la calmer. Dans le traitement des douleurs chroniques, il est préférable de prendre ce médicament à intervalles réguliers sans attendre que la douleur s'installe.

Cet antalgique contenant de la codéine est destiné à être utilisé en deuxième intention, lorsque l'aspirine, l'ibuprofène ou le paracétamol, utilisés seuls, sont insuffisamment efficaces. Il peut néanmoins être utilisé d'emblée dans le traitement des douleurs fortes.

Ce médicament peut retarder un diagnostic en masquant la douleur ; ne le prenez pas sans l'avis de votre médecin, ne le conseillez pas à un proche.

Effets indésirables possibles du médicament KLIPAL CODÉINE 600 mg/50 mg

Liés à la codéine :
  • constipation, somnolence, nausées, vomissements, sensation de vertiges et, plus rarement, allergie (démangeaisons, urticaire, rougeur cutanée), bronchospasme, ralentissement de la respiration. Ces effets indésirables peuvent être plus marqués chez certaines personnes (voir Attention) ;

  • douleur abdominale aiguë (spasmes du sphincter d'Oddi) chez les personnes qui n'ont plus de vésicule biliaire ;

  • en cas de traitement prolongé à fortes doses : risque de dépendance et de syndrome de sevrage en cas d'arrêt brutal.

Liés au paracétamol : réaction allergique (rare).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (15)

Le 01/06/2015 à 22:36
eloise1241
Des années que je prends du klipal, m'en suis jamais plainte, douleurs bien moins intenses mais accoutumance. Plus de toux grâce à la codéine moi qui fume bcp.

4 2
Le 10/04/2015 à 17:58
etoile
on m'a prescrit pour une tendinite epaule ce médicament en me disant que je peux aller jusqu'à 6 par jour. la prise du premier a eu un effet terrible / nausées,/malaise/ tremblement/ ne tenait plus sur mes jambes / vomit le repas de midi, j'ai fini au lit jusqu'à 17h30..trop fort , vraiment trop fort ..le secrétariat du médecin appellé a répondu ...médicamnent très fort. il faut stopper mais en attendant j'ai bien cru finir aux urgences / attention quand prescrit

1 6
Le 13/02/2015 à 19:44
Modérateur
Bonjour Nancy Éva,

La codéine est un médicament dérivé de la morphine, assez puissant, qui peut, chez certains utilisateurs, avoir ce type d'effets secondaires. Il faut en parler, si ce n'est déjà fait (désolé de cette réponse tardive...), en parler au médecin qui vous l'a prescrit..

11 0
Le 15/01/2015 à 01:16
Nancy Éva
Je vient d'en prendre un pour un gros mal de dent et une fois allongée dans mon lit je ne sent plus mon sang circuler dans mes bras et jambes... Picotements et fourmis est-ce normal ? Je commence à avoir peur ... Merci de répondre...

21 0
Le 10/09/2014 à 03:56
ella
Bonsoir je prenais klipal pour mes douleurs de dent aujourd'hui je suis accro je n'arrive plus à m'en passer quand je n'en prend pas je suis en manque et des fois ça mefait des palpitations comme si mon coeur ralentit.

17 0
Le 18/09/2013 à 10:18
tinano59
Moi je prends aussi klipal depuis hier. grosse hernie discale qui me fait souffrir le matin, je me lève pliée en deux, le médecin m'a prescit ce médicament. Je crois que c bien. Ne peut on pas déssécher cette hernie, je souffre le martyr. merci

25 0
Le 28/05/2013 à 15:45
haliotie
je suis atteinte de fibromylagie très douloureuse,et cela depuis quelques années déjà 100%sécurité sociale pour les soins ixprim ne faisant plus d'effet,mon médecin m'a prescrit klipal nune chance pour l'instant je revis les douleurs sont peu présentes impressionnant ,donc je continue un matin petit déjeuner un a midi un dans l'apres midi un le soir ,'et je ressens mon corps que je ne sen...

51 3
Le 19/04/2013 à 21:14
Modérateur
Hello Chaiq,

Klipal contains some codeine. So it can be responsible of lethargy, shortage of your breath. But headache is not a classical effect of this product. If you have headache each time you take a pill of Klipal, you should speak about that to your doctor...

11 0
Le 18/04/2013 à 20:58
chaiq
I have a heart condition and have been feeling 'funny' since starting klipal could this be the cause,,,, shortage of breath, instant headache,,, lethargy

1 4
Le 12/04/2013 à 19:34
Modérateur
Bonjour crazy frog,

Les effets indésirables que vous décrivez peuvent en effet être liés à la codéïne contenue dans KLIPAL (sans certitude, d'autres pathologies peuvent provoquer ces symptômes).

Il faut de toute façon en reparler au médecin qui vous l'a prescrit pour une éventuelle adaptation thérapeutique (d'autres antalgiques).

6 1
Lire tous les commentaires

Actualités

L'arrêt brutal de MODECATE expose les patients à un risque de déséquilibre de leur pathologie (illustration).

MODECATE (fluphénazine) : rupture de stock

Comme les autres populations à risque, les apiculteurs sont prioritaires pour l'initiation d'une immunothérapie spécifique vis-à-vis des manifestations d'allergie au venin d'hyménoptères (illustration).

ALYOSTAL VENINS : remise à disposition progressive

Le retard de croissance statural s'apprécie par rapport à des courbes de croissance en fonction de l'âge et du sexe (illustration).

GENOTONORM en stylo prérempli GoQuick (somatropine recombinante) : rappel de 12 lots