En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

ULTRAPROCT

Mis à jour : Mardi 22 Mars 2016

Antihémorroïdaire

Dans quel cas le médicament ULTRAPROCT est-il prescrit ?

Ce médicament d'usage local associe un corticoïde (fluocortolone) qui a un effet anti-inflammatoire et un anesthésique de contact (cinchocaïne).

Il est utilisé dans le traitement des douleurs et des démangeaisons de l'anus, en particulier dues aux hémorroïdes.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ULTRAPROCT

ULTRAPROCT : pommade rectale ; tube de 30 g
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 
ULTRAPROCT : suppositoire ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ULTRAPROCT

p 10 g p suppos
Fluocortolone triméthylacétate9,18 mg0,612 mg
Fluocortolone caproate9,45 mg0,63 mg
Cinchocaïne chlorhydrate50 mg1 mg
Huile de ricin+
Aucun excipient commun.

Contre-indications du médicament ULTRAPROCT

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux anesthésiques locaux.

Attention

Des douleurs, un saignement anal qui persistent malgré le traitement peuvent être dus à une maladie autre que des hémorroïdes et nécessitent un avis médical. De même, tout saignement anal survenant chez une personne de plus de 50 ans doit faire l'objet d'une consultation médicale.

En cas de lésion anale infectée, un traitement anti-infectieux doit précéder l'usage de ce médicament ou lui être associé.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament ULTRAPROCT

1 suppositoire ou 1 à 2 applications en couche mince par jour. En cas de crise aiguë, 2 ou 3 suppositoires ou 3 à 4 applications le premier jour.

Le traitement doit être de courte durée.

Conseils

La constipation chronique et les efforts excessifs de poussée sont les principaux facteurs déclenchant des crises d'hémorroïdes. Un régime riche en fibres alimentaires, des boissons abondantes et un exercice physique régulier en limitent le risque.

Les suppositoires doivent être conservés à l'abri de la chaleur.

Effets indésirables possibles du médicament ULTRAPROCT

Rarement : réaction allergique cutanée.

En cas d'usage prolongé (plus de 1 mois) : amincissement de la peau.

Pommade rectale : réaction allergique due à la présence d'huile de ricin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (0)

Actualités

En cas de doute sur une ordonnance manuscrite peu lisible, il est recommandé au pharmacien de vérifier la prescription auprès du médecin (illustration).

Ordonnances manuscrites : délivrance erronée de PREVISCAN (fluindione) à la place de PERMIXON (serenoa repens)

Inhalation par fumigation (illustration).

BALSOFUMINE SIMPLE, BALSOFUMINE MENTHOLEE 1%, DOLIRHUME HUILES ESSENTIELLES : arrêt de commercialisation

Considérée comme disparue en France depuis le début de l'année 2001, la rage peut encore subsister en particulier chez quelques renards du nord et de l'est de la France et chez les chauve-souris (illustration).

IMOGAM RAGE : distribution contingentée à un traitement par commande