En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Alléger un apéritif ou un pique-nique

Mis à jour : Jeudi 14 Janvier 2010

Comment faire un apéritif allégé ?

L’apéritif est un rituel incontournable du patrimoine culinaire français. En latin, le mot apero signifie « j’ouvre ». Outre la convivialité, sa fonction première est donc d’ouvrir l’appétit. Autrefois pratiqué par les Romains qui savouraient un simple vin au miel, il conduit souvent aujourd’hui à un excès de boissons alcoolisées et de grignotage d’amuse-gueules souvent gras et caloriques tels que biscuits salés, cacahuètes, chips, olives ou saucisson.

  • Servez des crudités - tomates cerises, carottes, dés de concombre, céleri en branche ou radis - coupées en bâtonnets et accompagnées d’une sauce au yaourt ou au fromage blanc assaisonnée d’épices, d’herbes, de sel, de poivre ou de fines herbes.
  • Pensez aux brochettes de fruits (pomme, poire, raisin, ananas, melon, pastèque entre autres) et de fromage allégé.
  • Ayez la main légère pour tartiner pâté, tarama ou œufs de poisson, tous riches en matières grasses et en cholestérol. Pensez aux rillettes de poissons, de sardines ou de thon.
  • Attention au guacamole, cette pâte à base d’avocat, d’oignon blanc et de jus de citron. Très gras, il doit être consommé avec modération.
  • Les pistaches sont aussi grasses que les cacahuètes. Si vous optez pour les olives, choisissez-les vertes, car les noires sont plus grasses.
  • Enfin, n’oubliez pas que les boissons alcoolisées apportent beaucoup de calories, sans compter celles des sodas et autres jus qui les accompagnent. Dans tous les cas, gardez à l’esprit que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !

Alléger un pique-nique

Les beaux jours sont souvent l’occasion de pique-niques en famille ou entre amis. Ce moment est toujours synonyme de détente, de convivialité, voire d’intimité lorsqu’il s’agit d’un repas en amoureux. La joie du pique-nique, toutefois, n’est pas une raison suffisante pour oublier les éléments essentiels à l’équilibre alimentaire, et en premier lieu la variété. Le pique-nique des Français pèche souvent par excès de charcuterie, de fromage, de pâtisserie… et parfois d’alcool.

    Quelques conseils et idées à mettre dans votre panier…
  • Pensez aux salades composées, aux terrines de poisson, aux tartes de légumes ou de fruits ainsi qu’aux fruits frais.
      Pour les salades composées, n’hésitez pas à mélanger de nombreux ingrédients :
    • du riz, des pâtes, de la semoule, du maïs et même des légumes secs pour les glucides ;
    • des légumes crus et cuits pour les vitamines et les fibres ;
    • des œufs, de la viande ou du poisson pour les protéines ;
    • du fromage pour le calcium.
  • Profitez des légumes qui se consomment crus, comme les radis, les tomates, le concombre et les carottes coupés en bâtonnets.
  • N’oubliez pas les produits laitiers. Les yaourts à boire sont faciles à emporter, mais nécessitent d’être conservés dans une glacière.
  • Dégustez des fruits en dessert. Riches en vitamines, ils sont faciles à manger. Profitez de la fraîcheur des fruits de la belle saison tels que les melons, nectarines, pêches, prunes ou raisin.
  • Veillez à transporter vos aliments au frais. En cas de forte chaleur, troquez votre panier en osier contre une glacière ou un sac isotherme pour surgelés, hermétiquement fermés et garnis d’un pain de glace ou d’une bouteille aux trois quarts remplie d’eau congelée.
  • Pensez à vous hydrater… de préférence avec de l’eau. Vous pouvez aussi boire des jus de fruits sans sucre ajouté. Un verre de bon vin est toujours un réel plaisir réservé aux adultes, mais évitez les excès de boissons alcoolisées, surtout en plein soleil et avant de reprendre le volant !

Au bord de la mer ou d’un lac, par temps chaud, ne vous baignez pas après un pique-nique ou un repas trop lourd et trop arrosé. Les effets de l’ivresse sont les mêmes qu’au volant et le risque de noyade est réel.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !