En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les compléments alimentaires en toute sécurité

Mis à jour : Mardi 16 Août 2011

Comment ne pas mettre sa santé en danger lorsque l’on prend un complément alimentaire ? Si la question se pose de manière moins aiguë avec un complément multivitaminique classique, elle devient fondamentale lorsque l’on prend des doses élevées d’une substance, fût-elle aussi commune que la vitamine C. Respecter des règles de base permet d’éviter les surdosages.

Les règles de base pour prendre des compléments alimentaires

compléments alimentaires

Lorsque l’on choisit de prendre un complément alimentaire, il est essentiel de garder à l’esprit quelques règles de base.

  • En choisissant et en utilisant votre complément, pensez avant tout à votre sécurité. Au moindre doute, cessez de le prendre et demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • Ne substituez jamais un complément alimentaire au traitement que vous a prescrit votre médecin.
  • Ne succombez pas à la dernière mode concernant les compléments alimentaires. Obtenir des preuves d’efficacité nécessite du temps et du recul. Conservez votre esprit critique.
  • Repérez les promesses malhonnêtes : par exemple, les substances qui soulagent mille et un maux ou guérissent de nombreuses maladies graves, celles qui proviennent de pays exotiques, celles qui n’auraient aucun effet indésirable, celles qui sont supposées très rares, celles qui sont très coûteuses.
  • Évitez de prendre plusieurs compléments alimentaires en même temps. Les risques de surdosage (voir ci-dessous) sont réels lorsque l’on prend plusieurs produits à la fois.
  • Continuez à faire attention à votre équilibre alimentaire. Diversifiez et variez vos aliments. Respectez les recommandations générales en matière d’alimentation.
Compléments alimentaires et Internet : méfiance !
De nombreux sites Internet proposent des compléments alimentaires, dont certains sont interdits en France ou en Europe. Ces sites poursuivent souvent des objectifs purement mercantiles. Voici une liste de questions à vous poser pour y voir plus clair.
  • Qui s’occupe de ce site ? Ne vous fiez pas aux sites qui n’offrent pas de rubrique du type « Qui sommes-nous ? ».
  • Qui le soutient financièrement ? Certains sites, que l’on pourrait croire désintéressés, proposent de l’information sur une substance particulière. Soyez vigilants, ils sont parfois financés par l’unique fournisseur de la substance vantée.
  • D’où vient l’information ? La source des affirmations présentées doit être précisée. Méfiez-vous des bénéfices miraculeux mais invérifiables.
  • Information objective ou opinions personnelles ? De nombreux sites assènent des avis personnels sous couvert d’articles prétendument objectifs.
  • Comment l’information est-elle vérifiée ? Les sites sérieux concernant la santé font valider leur information par un comité éditorial composé de médecins ou de praticiens respectés dans leur domaine.

Éviter les surdosages de nutriments dans les compléments alimentaires

Prendre trop de nutriments expose à des surdosages potentiellement dangereux.

Des objectifs différents mais des ingrédients communs

Même lorsque deux compléments alimentaires ont des objectifs différents, ils peuvent avoir des ingrédients en commun. Ceci est particulièrement vrai pour les vitamines et les minéraux. Dans ces conditions, la prise simultanée de ces deux produits, même aux doses recommandées par leur fabricant respectif, peut provoquer un surdosage et des effets indésirables.

Pour prévenir ce type de problème, il faut éviter de prendre plusieurs compléments alimentaires en même temps. Si cela est néanmoins votre cas, notez toutes les substances contenues dans ces produits et additionnez leurs dosages. Pensez à tenir compte également des quantités apportées par votre alimentation. Ceci est particulièrement important pour les substances qui présentent une toxicité par accumulation (voir tableau).

Quelques substances toxiques par accumulation
Chrome
Cuivre
Fer
Fluor
Iode
Manganèse
Sélénium
Vitamine A
Vitamine D
Vitamine E
Vitamine K
Zinc

Source : Base Tox’In

Des substances différentes mais des effets similaires

Des substances différentes peuvent avoir des effets similaires qui, en cas de prise simultanée, vont s’ajouter les uns aux autres. Par exemple, les acides gras oméga-3, la vitamine E et le ginkgo ont tous une action anticoagulante. La prise simultanée de ces trois substances peut provoquer des saignements spontanés.

Quatre idées fausses largement répandues sur les compléments alimentaires
Voici quatre idées fausses qui peuvent mettre votre santé en danger.
  • « Si ça n'a pas d'effet, au moins ça ne peut pas faire de mal. » Une substance peut ne pas avoir d'effet sur le court terme mais se révéler toxique après plusieurs jours ou plusieurs semaines.
  • « Si c'est naturel, c'est bon pour la santé et sans danger. » Les forêts et les océans sont pleins de substances naturelles et... mortelles pour l'homme !
  • « S'il n'y a pas d'avertissement sur la boîte, c'est sans danger. » Malheureusement, un effet toxique peut se révéler après la commercialisation d'une substance.
  • « Les produits dangereux ont été retirés du marché par les autorités. » Il faut souvent des mois avant de constater la toxicité d'un nouveau produit et le retirer du marché.

Actualités

HYLO CONFORT PLUS soulage les symptômes de sécheresse oculaire sévères ou persistants (illustration).

Sécheresse oculaire : HYLO CONFORT PLUS désormais remboursable

Patient souffrant d'un syndrome d'apnées du sommeil et dormant avec un dispositif de pression positive continue (illustration).

Apnées du sommeil, maladies cardiovasculaires et PPC : résultats mitigés d'une vaste étude

10 idées reçues sur les dispositifs d'inhalation passées au crible de la médecine fondée sur les preuves

Aérosols-doseurs et inhalateurs de poudre sèche : 10 idées reçues au banc d’essai