En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Orange amère (synéphrine et octopamine)

Mis à jour : Vendredi 29 Mai 2015

Le zeste d’orange amère (bigaradier, Zhi Shi, Citrus aurantia) contient de la synéphrine (p-synéphrine ou oxédrine), et de l’octopamine, des substances proches de l’éphédrine. L’interdiction de commercialiser l’éphédra a entraîné une multiplication des compléments contenant du zeste d’orange amère, ou de la synéphrine pure.

Usages et propriétés supposées de l'orange amère

bigarade

Dans la médecine chinoise, l’orange amère est prescrite en cas de choc, également pour stimuler l’appétit, pour lutter contre les troubles digestifs et contre l’hypotension (tension trop faible). Dans les compléments alimentaires, elle était employée comme adjuvant à la perte de poids, comme produit destiné à augmenter les performances des sportifs et comme stimulant. Aujourd'hui, la synéphrine est utilisée pure dans certains compléments alimentaires.

Quelle efficacité pour l'orange amère ?

Les effets de la synéphrine sont proches de ceux de la caféine ou de l’éphédrine : augmentation de la tension artérielle, accélération du rythme cardiaque et réduction du diamètre des vaisseaux sanguins.

Du fait de son action décongestionnante, la synéphrine est prescrite en France sous forme de collyre pour soulager les irritations et les rougeurs des yeux.

Aucune étude n'a confirmé d'effet dans la perte de poids.

Précautions à prendre avec l'orange amère

Des effets indésirables ont été signalés après la prise de produits contenant de la synéphrine, en particulier lorsque ceux-ci étaient associés à la caféine : troubles du rythme cardiaque, infarctus du myocarde. Ces produits devraient être évités, tout particulièrement par les femmes enceintes et celles qui allaitent, les enfants et les adolescents, les personnes qui sont soignées pour un glaucome, du diabète, des troubles cardiaques, une hypertension, un adénome de la prostate, une dépression ou des troubles de la thyroïde.

De plus, les personnes qui pratiquent une activité physique, en particulier celles qui sont en surpoids, doivent éviter de prendre des compléments alimentaires contenant de la synéphrine, afin d'éviter des troubles de la tension artérielle pendant le sport mais aussi au repos.

Leurs effets indésirables sont l’insomnie, l’agitation, les palpitations cardiaques, les maux de tête, etc.

Formes et dosage de l'orange amère

De nombreux compléments alimentaires destinés à perdre du poids (« brûle-graisses ») contiennent de la synéphrine à des doses très variables. L'ANSES recommande de ne jamais dépasser la dose de 20 mg de synéphrine par jour. Malheureusement, de nombreux compléments alimentaires en contenant conseillent des doses journalières supérieures à cette limite de sécurité.

L'avis du spécialiste sur l'orange amère

En 2012, l'ANSM (Agence nationale de sécurité sanitaire des produits de santé) a interdit la vente et l'administration de produits contenant du fruit vert de Citrus aurantium, du fait de cas de tocixité au niveau du cœur. Chez les sportifs, la prise de ces produits entraîne une réaction positive aux tests antidopage.

Sources et références

  • Guide des compléments alimentaires, Vidal, 2008
  • PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
  • European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs - The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003
  • PDR for Nutritional Supplements, Thomson PDR, US 2001
  • The Complete German Commission E Monographs - Therapeutic Guide to Herbal Medicines, American Botanical Council, US 1998

Actualités

HYLO CONFORT PLUS soulage les symptômes de sécheresse oculaire sévères ou persistants (illustration).

Sécheresse oculaire : HYLO CONFORT PLUS désormais remboursable

Patient souffrant d'un syndrome d'apnées du sommeil et dormant avec un dispositif de pression positive continue (illustration).

Apnées du sommeil, maladies cardiovasculaires et PPC : résultats mitigés d'une vaste étude

10 idées reçues sur les dispositifs d'inhalation passées au crible de la médecine fondée sur les preuves

Aérosols-doseurs et inhalateurs de poudre sèche : 10 idées reçues au banc d’essai