En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Phosphatidylcholine (lécithine)

Mis à jour : Lundi 18 Août 2014

La phosphatidylcholine est une substance de la famille des lécithines, substances naturelles très utilisées comme émulsifiants dans l’industrie agroalimentaire. Elle est produite par l’organisme et fait partie des constituants de la membrane des cellules (phospholipides). Elle est présente en grande quantité dans la bile.

Décision des autorités de santé européennes

En 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé des compléments alimentaires contenant de la phosphatidylcholine (lécithine). Après examen des données scientifiques, elles ont estimé que ces produits ne peuvent PAS prétendre :

  • améliorer le fonctionnement neuromusculaire ou participer à la régénération des cellules musculaires ;
  • augmenter l’absorption de la glutamine par les intestins (dans la recherche de meilleures performances sportives) ;
  • soutenir le fonctionnement des membranes des cellules ;
  • être indispensable à la croissance et au développement des enfants ;
  • maintenir des taux sanguins de cholestérol normaux, ou soutenir le fonctionnement normal du cœur et des vaisseaux sanguins ;
  • contribuer à prévenir les troubles de la mémoire ou la diminution des capacités intellectuelles chez les personnes âgées ou autres adultes ;
  • contribuer au métabolisme normal des lipides ;
  • soutenir le fonctionnement du système immunitaire.
  • Ces revendications d’effet sont désormais interdites pour les compléments alimentaires contenant de la phosphatidylcholine (lécithine).

Usages et propriétés supposées de la phosphatidylcholine

oeuf

La phosphatidylcholine est présente dans des compléments alimentaires destinés à soulager les maladies du foie (hépatites) et les nausées. Elle est également proposée pour donner de l’appétit et réduire les taux de cholestérol dans le sang. Enfin, elle est parfois évoquée comme pouvant ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer.

Quelle efficacité pour la phosphatidylcholine?

Aucune étude n’a montré d’efficacité de la phosphatidylcholine dans le traitement de l’excès de cholestérol dans le sang.

Les allégations concernant la maladie d'Alzheimer ou d'autres maladies neurologiques reposent sur une confusion entre la phosphatidylcholine et la phosphatidylsérine. Aucune étude n'a porté sur la phosphatidylcholine dans ce cadre.

Dans certains pays européens, à la suite de quelques études, la phosphatidylcholine est utilisée comme adjuvant dans les traitements des hépatites qui utilisent des interférons.

Dans un autre domaine, une étude clinique a montré que l'administration quotidienne de 6 g de phosphatidylcholine pendant trois mois semblait soulager les symptômes de la colite ulcéreuse, une maladie inflammatoire du côlon.

En 2012, les autorités sanitaires européennes ont, faute de preuves scientifiques suffisantes, interdit un grand nombre d'allégations de santé relatives à la lécithine (voir encadré ci-dessus).

Origine, formes et dosage de la phosphatidylcholine

La phosphatidylcholine est extraite du soja. Les extraits sont le plus souvent normalisés à 80 % de phosphatidylcholine. Les doses utilisées dans les études cliniques vont généralement de 1,5 à 2,7 g de phosphatidylcholine par jour.

L'avis du spécialiste sur la phosphatidylcholine

Les jaunes d'œuf sont très riches en phosphatidylcholine : elle y représente 70 % des lécithines, contre 25 % seulement dans le soja.

Sources : EU Register on nutrition and health claims, EFSA, 2014.
PDR for Nutritional Supplements, Thomson Healthcare, 2001.

Actualités

HYLO CONFORT PLUS soulage les symptômes de sécheresse oculaire sévères ou persistants (illustration).

Sécheresse oculaire : HYLO CONFORT PLUS désormais remboursable

Patient souffrant d'un syndrome d'apnées du sommeil et dormant avec un dispositif de pression positive continue (illustration).

Apnées du sommeil, maladies cardiovasculaires et PPC : résultats mitigés d'une vaste étude

10 idées reçues sur les dispositifs d'inhalation passées au crible de la médecine fondée sur les preuves

Aérosols-doseurs et inhalateurs de poudre sèche : 10 idées reçues au banc d’essai