En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Vitamine B3 (niacine ou vitamine PP)

Mis à jour : Lundi 18 Août 2014

Sous le nom de niacine, également appelée vitamine B3 ou PP, on regroupe deux composés, l’acide nicotinique et le nicotinamide, qui ont les mêmes propriétés en tant que vitamines. Néanmoins, lorsqu’elles sont prises comme compléments alimentaires à des doses élevées, ces deux substances ont des usages très différents.

Dans le corps, la niacine sert à la synthèse de deux enzymes qui sont impliquées, entre autres, dans la production d’énergie à partir des nutriments, dans la synthèse des acides gras et des hormones sexuelles, dans la formation des globules rouges et dans la régulation de l’activité des gènes.

Décision des autorités de santé européennes

Depuis 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé des aliments et des compléments alimentaires contenant de la vitamine B3 (niacine). Après examen des données scientifiques, elles ont estimé que ces produits peuvent prétendre contribuer :

  • au métabolisme énergétique normal,
  • au fonctionnement normal du système nerveux,
  • au maintien d’une peau et de muqueuses normales,
  • aux fonctions physiologiques normales,
  • à la réduction de la fatigue,

si et seulement si ces produits contiennent au moins 3,2 mg de vitamine B3 (niacine) pour 100 g, 100 ml ou par emballage si le produit ne contient qu’une portion.

Par contre, les aliments et les compléments alimentaires contenant de la vitamine B3 (niacine) ne peuvent PAS prétendre :

  • être indispensables à la santé des os, des dents, des cheveux, des ongles ou de la peau ;
  • améliorer la microcirculation au sein du cuir chevelu dans le but de favoriser la pousse des cheveux ;
  • favoriser la pousse des ongles ;
  • maintenir des taux normaux de cholestérols LDL ou HDL, ni de triglycérides ;
  • contribuer à maintenir une circulation sanguine normale.

Ces revendications d’effet sont désormais interdites pour les aliments et les compléments alimentaires contenant de la vitamine B3 (niacine).

Carence, usages et propriétés supposées de la vitamine B3 ou PP

truite

Une insuffisance d’apport en niacine s’observe parfois chez les personnes qui souffrent de maladies inflammatoires de l’intestin telles que la maladie de Crohn ou la maladie cœliaque, de cirrhose du foie ou d’alcoolisme. La carence en niacine, appelée pellagre, se traduit par des problèmes de peau, de la diarrhée et une confusion mentale ; elle peut entraîner la mort. Au-delà de la prévention des carences, les autres usages de la niacine varient selon la substance considérée.

L’acide nicotinique est proposé dans le traitement de l’excès de cholestérol ou de triglycérides, ainsi que dans la lutte contre les dépendances à l’alcool ou aux drogues, l’hypertension, le diabète et la migraine. Le nicotinamide est proposé dans le traitement du diabète et des rhumatismes (arthrose).

Quelle efficacité pour la vitamine B3 ou PP ?

Malgré l’absence de mécanisme d’action identifié, de nombreuses études ont confirmé que l’acide nicotinique augmente le taux de cholestérol HDL (le « bon cholestérol »). Il n’existe pas encore d’étude montrant son efficacité à long terme sur la prévention des maladies cardiovasculaires.

Aucune étude n'a confirmé les autres propriétés supposées de l'acide nicotinique. L'efficacité du nicotinamide dans le traitement du diabète et de l'arthrose n'a jamais été prouvée.

Précautions à prendre avec la vitamine B3 ou PP

L’usage d’acide nicotinique à forte dose est contre-indiqué chez les personnes qui présentent des problèmes de foie ou de reins, un diabète ou des problèmes liés à un excès d’acide urique tels que la goutte ou les calculs, ainsi que chez les femmes enceintes ou celles qui allaitent.

La prise de doses élevées d’acide nicotinique provoque de nombreux effets indésirables : par exemple, bouffées de chaleur avec des rougeurs du visage, du cou et du torse, maux d’estomac, démangeaisons ou maux de tête. De plus, la prise de fortes doses provoque parfois l’apparition de symptômes de diabète ou de graves problèmes de foie.

L’acide nicotinique peut interagir avec de nombreux médicaments, comme les traitements contre l’épilepsie, l’excès de cholestérol, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2 et les problèmes cardiaques ou les médicaments anticoagulants.

Pour toutes ces raisons, la prise d’acide nicotinique à des fins thérapeutiques doit impérativement se faire sous suivi médical. Des tests sanguins effectués régulièrement permettent d’évaluer l’état du foie.

Le nicotinamide peut parfois provoquer des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des maux de tête.

Formes et dosage de la vitamine B3 ou PP

Lorsqu’il est utilisé seul, l’acide nicotinique se présente sous forme de gélules ou de comprimés. Son absorption est meilleure lorsqu’il est pris pendant les repas. Les apports nutritionnels conseillés de niacine sont de l’ordre de 14 mg par jour chez les hommes et de 11 mg par jour chez les femmes.

Lorsque la mention « niacine » ou « vitamine B3 » se trouve sur l’emballage d’un complément vitaminique, il s’agit le plus souvent de nicotinamide, mieux toléré. On prescrit parfois des doses allant de 500 à 1 000 mg par jour en cas d’insuffisance d’apport avérée.

L'utilisation médicale de l'acide nicotinique requiert des dosages très supérieurs à l'apport nutritionnel recommandé et même à l'apport maximal tolérable, jusqu'à 3 000 mg par jour !

Sources alimentaires de vitamine B3 ou PP

La niacine se trouve surtout dans la viande rouge, les volailles, les poissons, les légumes, la levure de bière.

L'avis du spécialiste sur la vitamine B3 ou PP

L'acide nicotinique est prescrit en association avec d'autres médicaments contre l'excès de cholestérol ou seul, en particulier chez les personnes qui ne supportent pas les statines.

Sources et références

Actualités

Les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Gonarthrose : déremboursement des solutions viscoélastiques d'acide hyaluronique pour injection intra-articulaire

HYLO CONFORT PLUS soulage les symptômes de sécheresse oculaire sévères ou persistants (illustration).

Sécheresse oculaire : HYLO CONFORT PLUS désormais remboursable

Patient souffrant d'un syndrome d'apnées du sommeil et dormant avec un dispositif de pression positive continue (illustration).

Apnées du sommeil, maladies cardiovasculaires et PPC : résultats mitigés d'une vaste étude