En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les bienfaits du sport chez les enfants

Mis à jour : Mardi 12 Avril 2011

L'activité physique et sportive fait partie intégrante de l'apprentissage psychomoteur d'un enfant. Elle favorise le développement musculaire et l'acquisition de l'équilibre, de la coordination des gestes et de la précision. Elle aide l'enfant à prendre conscience de son corps et de la perception de celui-ci dans l'espace (son « schéma corporel »).

De plus, des études ont montré que les enfants pratiquant des sports comme l'athlétisme ou les sports de ballon développent une masse osseuse plus importante que leurs camarades sédentaires et présentent moins de risque d'ostéoporose à l'âge mûr.

Les bienfaits du sport chez les enfants

enfants

Sur le plan psychologique, le sport permet d’acquérir confiance, autonomie, esprit de décision et d’entraide. Pour les enfants agités, il permet de défouler le trop-plein d’énergie et d’apprendre la maîtrise de soi.

Sur le plan social, le sport pratiqué dans un club permet de développer des relations hors du contexte scolaire et fondées sur d’autres exigences. La performance physique, le rôle au sein de l’équipe et l’importance du travail collectif permettent aux enfants d’acquérir des qualités dans des domaines dépassant le simple cadre des aptitudes physiques.

Votre enfant manque-t-il d’exercice ?
Quelques petits tests simples permettent de déceler si votre enfant (à partir de 6 ans) manque d’exercice.
  • Couché sur le dos, jambes tendues et chevilles maintenues, l’enfant doit pouvoir se relever lentement jusqu’à la position assise.
  • Même exercice, couché sur le dos, mais les genoux fléchis et les chevilles également maintenues.
  • Couché sur le dos, les mains derrière la nuque, l’enfant doit maintenir ses jambes tendues à 30 cm au-dessus du sol pendant 10 secondes.
  • Allongé sur le ventre, sur un coussin, les mains sur la nuque, les chevilles et le bassin maintenus au sol, l’enfant doit soulever le tronc et rester ainsi 10 secondes.
  • Allongé sur le ventre, les mains sous le front, le tronc maintenu, l’enfant doit soulever ses jambes tendues pendant 10 secondes.
  • Debout, pieds nus et joints, l’enfant doit essayer de toucher le sol avec le bout de ses doigts sans fléchir les jambes.
  • L’enfant peut-il trottiner pendant 3 minutes sans essoufflement excessif ?
  • L’enfant peut-il tenir en équilibre sur un pied pendant 30 secondes ?

Un enfant doit pouvoir accomplir la plupart de ces exercices.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !