En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Prévenir les accidents d'escalade

Mis à jour : Lundi 06 Septembre 2010

D'un point de vue médical, l'escalade est un sport un peu particulier car sa pratique sollicite la main plus que tout autre sport. De plus, ce sport demande une concentration intense et soutenue qui épuise tout autant que l'effort physique lui-même. La pratique en salle n'est pas sans risque : les chutes ne sont pas rares, en particulier chez les débutants.

Les points vulnérables de l'escalade

escalade

Les os sont essentiellement atteints lors de chutes, en falaise ou en salle (lorsque les réceptions sont mauvaises). Les fractures peuvent toucher le bassin, les jambes, les poignets, les pieds, les vertèbres ou le crâne. En salle, ces fractures sont souvent dues à des nœuds d’encordement mal réalisés ou à une vigilance relâchée. Un sol de salle non recouvert de matériaux spéciaux destinés à absorber le choc est un facteur de risque aggravant.

Les articulations de la main ou de l’épaule peuvent subir des entorses. De plus, il arrive qu’une phalange ou un doigt soit arraché. Parfois, la peau d’un doigt est arrachée de l’os comme on dénude un fil électrique : c’est le « dégantage ». Ces accidents sont, dans 90 % des cas, liés au port d’une bague qui se coince dans une prise au moment où les pieds glissent. Les épaules, du fait d’une mauvaise technique, de mouvements extrêmes ou de chute, peuvent être atteintes de bursites ou de déchirures.

Les tendons sont particulièrement mis à l’épreuve en escalade. Les tendons de la face interne du coude peuvent être le siège d’une inflammation, de même que les tendons fléchisseurs de la main. Au niveau de celle-ci, d’autres troubles peuvent apparaître : inflammation de la gaine des tendons ou rupture de l’anneau fibreux qui maintient un tendon contre les os des doigts (la « rupture de poulie »). Cette dernière apparaît brutalement avec un claquement sec, laissant soudain le doigt sans force.

Les muscles des doigts peuvent se déchirer lorsque la prise est effectuée avec un seul doigt, les autres restant repliés. Un hématome et un gonflement peuvent alors apparaître.

Les conseils de prévention en escalade

  • Comme pour la plupart des sports, l’escalade doit être précédée d’un échauffement et s’accompagner d’une hydratation suffisante. L’échauffement doit aussi concerner les doigts.
  • Une bonne technique permet d’éviter un grand nombre de problèmes de muscles et de tendons. Pour cela, il est indispensable de pratiquer avec un encadrement professionnel. Il vous enseignera également la façon dont un matériel adapté peut prévenir les accidents.
  • Les grimpeurs se préparent en suivant un programme de musculation adapté aux gestes et aux positions propres à ce sport. Un programme de musculation des doigts est également mis en place.
  • Ne grimpez JAMAIS avec des bagues, en particulier autour du pouce. Les alliances doivent être portées autour du cou. Pour les mêmes raisons, ne glissez jamais un doigt dans un piton. Le dégantage entraîne systématiquement l’amputation.
  • Protégez-vous du soleil et pensez à la déshydratation. Emportez suffisamment de boisson réhydratante.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !