En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Prévenir les accidents d'escrime

Mis à jour : Mercredi 10 Mai 2017

L'escrime associe tactique, technique, travail rapide et endurance. Avec des armes aussi effilées, toutes les précautions sont prises pour éviter les blessures. Lors des assauts, toutes les parties du corps sont sous tension et peuvent connaître leur lot de problèmes.

Les points vulnérables en escrime

escrime

Les tendons et les articulations sont le siège de microtraumatismes dus la plupart du temps à la grande répétition des gestes. On observe des tendinites de la main, de l’épaule, du coude, des genoux et des problèmes articulaires au niveau des épaules, de la hanche, des genoux et des chevilles. Des entorses des doigts, des genoux et des chevilles surviennent parfois.

Les muscles des jambes sont constamment sous tension et peuvent connaître élongations, contractures et déchirures. Les débutants et les escrimeurs crispés sont aussi victimes de contractures au niveau du dos et du cou.

La peau des doigts qui viennent constamment buter contre la coquille de l’arme, est sujette à des hématomes ou de petites plaies. Des plaies peuvent également être occasionnées par une lame brisée.

Dans le cas du kendo, forme japonaise de combat au sabre, on observe des traumatismes des côtes qui peuvent avoir des conséquences sur les poumons.

Les conseils de prévention en escrime

  • Les protections, obligatoires, ne doivent jamais être oubliées : casque, veste et pantalon doublés de kevlar qui résiste aux pénétrations, cuirasse sous la veste, protège-poitrine pour les femmes, et gant qui tient l’arme.
  • La technique doit être parfaite pour pouvoir toucher son adversaire, mais aussi pour éviter de prendre les positions qui favorisent les microtraumatismes. C’est le but de l’enseignement du maître d’arme.
  • Les bandages sur les doigts peuvent éviter les problèmes liés aux coups répétés contre la coquille.
  • Les chaussures, choisies avec soin, permettent d’amortir les milliers de sauts que fait un escrimeur.
  • Apprendre à se détendre et à gérer son stress permet de se maîtriser face à son adversaire et de s’adapter à sa tactique. Cela permet également de se décrisper et de soulager les muscles.

L'escrime chez les enfants

Cette discipline très codifiée apprend aux enfants le respect de règles strictes, de l'adversaire et des arbitres. L'escrime demande beaucoup d'énergie, de force musculaire, de vélocité, d'endurance mais aussi une grande capacité à se concentrer.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !