En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Prévenir les accidents de rugby

Mis à jour : Lundi 06 Septembre 2010

Le rugby et le football américain sont des sports de course, de contact et de chute. Les principaux problèmes rencontrés sont d'ordre traumatique et concernent essentiellement le genou et l'épaule. Dans le cas du rugby, la plupart des accidents surviennent lors d'un plaquage ou d'une mêlée. Ces accidents surviennent souvent lors de rencontres entre amateurs.

Les points vulnérables au rugby et au football américain

match de rugby

Les muscles : hématomes, contractures, élongations, déchirures, tous les traumatismes musculaires peuvent survenir suite à des chutes ou des chocs, surtout au niveau de la cuisse.

Les articulations : les entorses de la cheville, du genou et du poignet sont relativement fréquentes. Les rotations sur un genou porteur immobile peuvent provoquer des lésions des ménisques et des ligaments croisés (à l’intérieur du genou). Les épaules subissent aussi des chocs qui affectent particulièrement les clavicules.

Les tendons : les tendinites peuvent guetter le rugbyman, notamment au niveau du tendon d’Achille. La course ininterrompue et le martèlement créent des microtraumatismes qui, à la longue, vont créer une inflammation chronique qui peut se terminer par une rupture.

La peau et les dents sont parfois touchées par des traumatismes : hématomes (notamment au niveau de l’oreille, c’est l’oreille en chou-fleur des rugbymen), plaies, cassure de nez ou de dents. La tête des rugbymen est mise à rude épreuve, surtout pendant les mêlées.

Les os sont soumis à de nombreux microtraumatismes. En 1998, la Fédération française de rugby a mené une étude pour évaluer l’impact de ce sport sur les vertèbres cervicales (du cou) des joueurs. Plus des deux tiers des joueurs, quel que soit leur âge, présentaient des lésions des vertèbres cervicales dues aux chocs répétés (en particulier lors des entrées en mêlée et de leurs effondrements). Ces lésions peuvent avoir de graves conséquences : les compressions de la moelle épinière peuvent être à l’origine de paralysies. Plus de deux tiers des rugbymen étudiés présentaient également des lésions des disques d’amortissement entre les vertèbres.

Les conseils de prévention au rugby et au football américain

  • Footing, sautillements, étirements et assouplissements vont préparer le système cardiovasculaire, les muscles et les articulations. Des mouvements spécifiques au rugby effectués sans forcer complètent l’échauffement.
  • Dans le cas du rugby, les protège-tibias sont souvent utilisés en entraînement. Les protège-dents sont obligatoires dans certains pays. Certains joueurs mettent un casque ou des protections d’épaules qui doivent alors être homologués. Les protections d’épaule couvrent seulement la région claviculaire. Le casque protège les oreilles et le crâne, mais n’empêche pas certaines blessures. Toutes les nations ne sont pas d’accord sur la nécessité d’imposer ce type de protection. Celles-ci pourraient en effet engendrer une fausse impression de sécurité et entraîner une plus grande prise de risques.
  • Les joueurs de football américain portent de véritables armures : casque, protège-dents, épaulières, protège-hanches, protège-coccyx, protège-cuisses antérieures et protège-genoux. Ce matériel est systématiquement vérifié par l’arbitre au début de chaque rencontre.
  • Les matches durent longtemps. Pensez à boire lors de la mi-temps et éventuellement à prendre une ration énergétique pour maintenir un bon niveau de sucre dans le sang.
  • Entraînez votre endurance par la course ou le vélo. À un niveau supérieur, des exercices complémentaires de musculation permettent de renforcer les jambes et le dos.
  • Après 40 ans, une visite médicale est obligatoire chaque année pour évaluer sa santé cardiovasculaire. De plus, les articulations et les tendons commencent à être moins souples à partir de cet âge. Si le rugby est une passion, on peut continuer à le pratiquer mais en redoublant de précautions.

Les accidents de rugby chez les enfants

Sport de contact et d'équipe, le rugby est une excellente discipline pour les enfants un peu réservés.

Cependant, le rugby peut être à l'origine de nombreuses blessures chez les enfants, en particulier au niveau de la colonne vertébrale : fractures des vertèbres du cou et des clavicules, maladie de Scheuermann et lyse isthmique. Comme pour les autres sports de ballon, les entorses du genou ou de la cheville, la maladie de Sever, les fractures de fatigue et les ruptures du ligament croisé antérieur sont possibles.

Sources et références

  • Guide sport et santé, Vidal, 2005

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !