En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

La pharmacie de voyage

Mis à jour : Vendredi 08 Juillet 2016

Il n'existe pas de trousse à pharmacie type destinée au voyage. Sa composition est à adapter en fonction de la destination et du type de séjour. La liste conseillée ci-dessous n'est donc pas exhaustive. Des trousses de voyage contenant les produits de base sont vendues en pharmacie. Elles peuvent être complétées avec quelques produits spécifiques à votre voyage. Demandez conseil à votre médecin et votre pharmacien.

Si vous partez avec des enfants, mieux vaut emporter les médicaments conseillés ci-dessus dans leur forme pédiatrique (dosages plus faibles), ainsi que des comprimés pour stériliser les biberons, au besoin.

Médicaments par voie orale

trousse à pharmacie

Les médicaments doivent être emportés avec leur emballage pour éviter tout risque d'erreur.

  • un antalgique antipyrérique contre la douleur et la fièvre (le paracétamol est préférable) ;
  • un médicament contre les nausées (en cas de mal des transports) ;
  • un médicament contre les diarrhées (antidiarrhéique de la famille des antisécrétoires) et des sachets de réhydratation orale si vous voyagez avec des enfants ;
  • un médicament contre les allergies (antihistaminique peu sédatif) ;
  • éventuellement un médicament contre les insomnies pour dormir dans l'avion ou s'adapter au décalage horaire (selon les conseils de votre médecin).

Evitez les formes liquides (sirop, solution buvable...) et les suppositoires.

Dans certains cas, votre médecin pourra vous prescrire un traitement antibiotique à emporter. Le choix est notamment fonction de la durée du voyage, de l'accessibilité aux soins et des risques d'infections.

Se protéger contre le paludisme

Si vous partez dans une région où il existe un risque de paludisme ou d'autres maladies transmises par les moustiques (dengue, chikungunia...) :

  • répulsif contre les moustiques ;
  • produits pour imprégner les vêtements et les moustiquaires ;
  • médicaments antipaludiques préventifs prescrits par votre médecin.

Les autres produits

Les autres produits doivent notamment permettre de faire face aux petites blessures :

  • collyre antiseptique (conditionné en récipient unidose) ;
  • sérum physiologique pour nettoyer le nez et les yeux (en conditionnement unidose) ;
  • crème solaire (avec un indice de protection élevé) et crème pour soulager les coups de soleil ;
  • solution antiseptique pour désinfecter les plaies ;
  • pansements stériles et sutures adhésives ;
  • pansements hydrocolloïdes pour les ampoules ou les plaies (voir encadré) ;
  • bandes de contention élastiques (de type Velpeau) et ruban adhésif de type sparadrap ;
  • thermomètre incassable ;
  • épingles de sûreté ;
  • pince à écharde ou à épiler ;
  • pommade pour les bosses et les contusions ;
  • pommade ou gel anti-inflammatoire ;
  • gel ou solution hydroalcoolique pour l’hygiène des mains ;
  • produits pour désinfecter l’eau de boisson si nécessaire ;.
  • et bien entendu, n’oubliez pas d’emporter des préservatifs (norme NF) si nécessaire.
Les pansements hydroactifs
Depuis quelques années, une nouvelle famille de pansements adhésifs est disponible en pharmacie, les pansements hydroactifs (ou hydrocolloïdes). Ces pansements sont composés d'une couche de polyuréthane sous laquelle se trouve une couche de carboxyméthylcellulose, une substance qui forme un gel au contact des liquides qui suintent d'une plaie. Ces pansements conservent l'humidité de la plaie tout en la protégeant des liquides, des germes, du froid, etc. Ils doivent rester en place plusieurs jours et accélèrent considérablement la cicatrisation. Ces produits existent depuis peu sous la forme de gels ou de sprays.

En cas de maladie chronique

La trousse à pharmacie doit également contenir le traitement de la maladie en quantité suffisante. En raison du nombre important de contrefaçons de médicaments dans de nombreux pays exotiques, il vaut mieux éviter d'avoir à acheter des médicaments sur place.

Sources :
Recommandations pour les voyageurs, BEH, mai 2016.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !