En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Se baigner en toute sécurité

Mis à jour : Mardi 10 Avril 2012

La noyade est le danger majeur des baignades. On peut également être victime de la faune aquatique, de parasites et d’autres agents infectieux, en particulier dans les pays tropicaux et en eau douce. Renseignez-vous avant de vous baigner et soyez prudent.

Comment prévenir les noyades ?

famille jeux d'eau

La noyade reste une cause importante de mortalité chez les voyageurs. N’oubliez pas que quelques dizaines de centimètres de profondeur suffisent à un enfant (ou à une personne inconsciente) pour se noyer.

  • Renseignez-vous auprès des autorités locales ou des autochtones sur les plages à éviter. Respectez les interdits et les consignes : zones de baignade, pratique du surf, existence de courants dangereux, présence de requins ou de méduses, etc. En règle générale, méfiez-vous des plages non fréquentées. Dans les pays en voie de développement, les plages publiques ne sont généralement pas surveillées et les moyens de secours inexistants.
  • Ne vous baignez jamais seul. Ne présumez pas de vos forces et ne vous éloignez pas trop du bord de la plage, en particulier si l’eau est froide. Prenez garde aux courants, ils sont souvent en cause dans les noyades. Si vous êtes pris dans un courant et que vous n’arrivez pas à en sortir, ne vous épuisez pas à lutter contre. Laissez-vous porter en nageant vers une rive, même si elle est éloignée de votre point de départ.
  • Informez-vous sur la présence de ressacs ou de barres qui, une fois franchis, interdisent le retour. Si vous êtes en difficulté, essayez de ne pas paniquer. N’agitez les bras que si vous êtes sûr que quelqu’un a une chance de vous voir. Nagez sans précipitation ou faites la planche sur le dos en battant des pieds, le temps que les secours arrivent. Les mouvements frénétiques épuisent rapidement et un corps détendu flotte mieux qu’un corps raidi. Obligez-vous à vous relaxer et à respirer profondément et lentement.
Gare à l’hydrocution !
L’hydrocution est un malaise dû à un choc thermique. Elle survient lorsque la différence de température entre l’eau et le corps est trop importante. Ainsi, une entrée trop rapide dans une eau froide peut provoquer une perte de connaissance à l’origine d’une noyade. Entrez progressivement dans l’eau, surtout s’il fait chaud. Mouillez-vous le visage et le cou. Évitez les baignades après un repas trop copieux ou arrosé. Au moindre malaise, frisson ou en cas de crampe, sortez de l’eau !

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !