En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Se protéger des maladies transmises par les autres animaux

Mis à jour : Vendredi 24 Juin 2016

Outre les insectes, de nombreuses espèces animales peuvent transmettre des maladies infectieuses, par morsure ou par contact. En voyage, il est toujours préférable d'éviter de toucher les animaux, en particulier ceux qui semblent malades, même si le risque de contamination est globalement faible.

animal boit de l'eau sale

Les maladies transmises par les animaux (également appelées zoonoses) sont très nombreuses dans le monde. Certaines sont relativement fréquentes comme la rage (55 000 décès par an), d’autres sont rarissimes (par exemple, la fièvre Lujo qui n’a touché que cinq personnes pour l’instant). Certaines sont transmises par les animaux domestiques (de nouveau, la rage), d’autres par des animaux sauvages (par exemple la fièvre Ebola transmise par les singes). Enfin, certaines sont transmises par des animaux vivants, d’autres également par les carcasses de ces animaux (par exemple, le SRAS).
Pour se protéger de ces maladies, il est indispensable d’éviter d’entrer en contact avec les animaux lors d’un voyage. Si vous êtes amené à manipuler un animal, pensez à vous laver les mains régulièrement. Méfiez-vous en particulier des animaux sauvages, même s’ils ont l’air familier ou inoffensif.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !