En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Calendrier vaccinal 2013 : simplification des schémas vaccinaux

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 2938 lecteurs
Comme l'a recommandé le HCSP, la version 2013 du calendrier vaccinal est simplifiée, plus lisible et mémorisable, de façon à assurer une couverture vaccinale optimale avec le minimum d'injections nécessaires. 

Les modifications du calendrier vaccinal 2013 sont importantes, dans le sens de la simplification.


A quelques jours de la semaine européenne de la vaccination qui se déroulera du 20 au 27 avril prochain, le calendrier vaccinal 2013 a été publié dans le BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) n° 14 -15 du 16 avril 2013. Dans cette nouvelle version, le calendrier vaccinal est simplifié, plus lisible et mémorisable, donc applicable, comme l'a souhaité le Comité technique des vaccinations du HCSP (Haut Conseil de santé publique). 
 
Le HCSP a souhaité simplifier le calendrier 2013 en recommandant :
  • d'une part de diminuer le nombre d'injections chez le nourrisson,
  • d'autre part d'établir des rappels de vaccination à âge fixe chez les adultes.
En cherchant à optimiser la protection vaccinale tout en n'administrant que le strict nombre d'injections nécessaires, et en rendant ce nouveau calendrier plus lisible et mémorisable, le HCSP vise l'amélioration de l'acceptabilité des vaccinations et par conséquence, de la couverture vaccinale au sein de la population française.
Chez l'adulte par exemple, la mise en place des rappels de vaccination à âge fixe devrait faciliter la mémorisation des dates de rappel, pour les patients comme pour les professionnels de santé.
 
Les nouvelles recommandations en pratique
La simplification du calendrier vaccinal 2013 concerne notamment le schéma de primovaccination des nourrissons contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, et les infections à Haemophilus influenzae de type b (Hib).
Selon le nouveau schéma, la primovaccination des nourrissons comporte 2 injections aux âges de 2 et 4 mois, suivies d'un rappel avancé à l'âge de 11 mois.

Chez l'adulte, les rappels contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont désormais recommandés à âge fixe, tous les 20 ans de 25 à 65 ans, puis tous les 10 ans du fait de l'immunosénescence. Le rappel de 16-18 ans est supprimé.
 
Un rappel de la coqueluche est recommandé à l'âge de 25 ans.
 
En pratique, le calendrier vaccinal 2013 en population générale intègre les recommandations suivantes :
  • à l'âge de 2 mois : administration du vaccin hexavalent (DTCaPHib-Hépatite B) en co-administration avec le vaccin pneumococcique conjugué ;
  • à l'âge de 4 mois : administration du vaccin hexavalent (DTCaPHib-Hépatite B) en co-administration avec le vaccin pneumococcique conjugué ;
  • à l'âge de 11 mois : administration du rappel de vaccin DTCAPHib-Hépatite B en co-administration avec le vaccin pneumococcique conjugué ;
  • à l'âge de 12 mois : administration de la première dose de vaccin ROR (quel que soit le mode de garde, y compris chez les nourrissons en collectivité) en co-administration avec le vaccin conjugué méningococcique C ;
  • à l'âge de 16-18 mois : administration de la seconde dose de vaccin ROR ;
  • à l'âge de 6 ans : administration d'un rappel DTCa. Le rappel contre la coqueluche est désormais intégré ;
  • entre 11 et 13 ans : rappel de vaccin dTcaP ;
  • entre 11 ans et 14 ans : vaccination contre le papillomavirus chez les filles. Une des doses de ce vaccin peut être administrée lors du rappel dTcaP ;
  • à l'âge de 25 ans : rappel dTcaP (ou dTP si la personne a reçu un vaccin dTcaP dans les 5 dernières années) ;
  • à l'âge de 45 ans : rappel dTP ;
  • à l'âge de 65 ans : rappel de vaccin dTP. Co-administration possible avec le vaccin grippal qui reste par ailleurs recommandé annuellement ;
  • à 75 ans puis tous les 10 ans : rappel de vaccin dTP. Co-administration avec le vaccin grippal qui reste par ailleurs recommandé annuellement.
 
Par ailleurs le calendrier vaccinal 2013 introduit de nouvelles recommandations concernant la vaccination contre la grippe saisonnière, les infections invasives à méningocoque de sérogroupe non B, les infections à papillomavius humains (désormais jusqu'à 19 ans révolus), la rage, la rougeole, les oreillons et la rubéole, et la typhoïde.
 
Les recommandations relatives aux vaccinations ciblées chez les personnes à risque restent inchangées ; elles concernent les vaccins BCG, grippaux, contre l'hépatite A, contre l'hépatite B, le méningocoque de sérogroupe C et les méningocoques de sérogroupe A,C,Y,W135, le pneumocoque et le vaccin contre la varicelle.
 
Sources et ressources complémentaires

Commentaires (0)