En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Fièvre Sin Nombre : les enfants sont aussi touchés.

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 245 lecteurs

Cinq cas d’enfants infectés par le virus Sin Nombre ont été rapportés aux États-Unis.

Rongeur

Les fièvres hémorragiques virales sont des infections qui s’accompagnent de problèmes rénaux ou respiratoires graves, voire d'hémorragies. Aux États-Unis, ces fièvres sont le plus souvent causées par des virus appartenant à la famille des Hantavirus, par exemple le virus Sin Nombre. Ils sont hébergés par diverses espèces de rongeurs et la contamination humaine se fait à partir de l’inhalation ou de l’ingestion de poussière ou d’aliments contaminés par les déjections de ces animaux. En Europe, des fièvres de ce type sont parfois observées, par exemple celle due au virus Puumala, transmis par une espèce de campagnol.

En 2009, cinq cas d’enfants infectés par le virus Sin Nombre, dont un mortel, ont été rapportés dans les états du Colorado, de l'Arizona, de la Californie et de Washington. Depuis la découverte du virus Sin Nombre en 1995, les cas observés concernaient quasi-exclusivement des adultes. Les enfants atteints, âgés entre 6 et 14 ans, ont été hospitalisés suite à une fièvre, une gêne respiratoire et des troubles digestifs. Le contact avec les rongeurs, par morsure ou par exposition à des déjections, a été retrouvé dans tous les cas.

 

source : Levy C et al. Centers for Disease Control and Prevention (CDC) : Hantavirus Pulmonary Syndrom in five pediatrics patients – Four States, 2009. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2009 Dec 25 ; 58(50) :1409-12

Commentaires (0)